Victor Hugo metteur en scène de ses pièces

Victor Hugo metteur en scène de ses pièces

18 octobre 2016
/ / /
Comments Closed

Victor Hugo metteur en scène de ses pièces

Hugo réalise ses premières mises en scène lorsqu’il est enfant sur le petit théâtre de marionnettes (voir l’épisode raconté dans la biographie).

La création d’Hernani

Victor Hugo assure lui-même la mise en scène de la pièce Hernani.  Les costumes somptueux sont créés par Louis Boulanger dans le style historique de la pièce. Mlle Mars interprète doña Sol, Firmin Hernani, Michelot don Carlos, Joanny don Ruy Gomez.

La pièce est créée à la Comédie-Française le 25 février 1830 et déchaîne les passions.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b90067381

Hernani, drame de Victor Hugo : costume de Mademoiselle Mars (Doña Sol) / gravé par Maleuvre. 1830. Source : BnF/Gallica

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b9006690n

Hernani, drame de Victor Hugo : costume de Louise Allan-Despreaux (Iaquez) / gravé par Maleuvre. 1830. Source : BnF/Gallica

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8406126h/f8

Hernani, drame de Victor Hugo : défets de presse 1830. Source : Bnf/Gallica

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Le Roi s’amuse et Lucrèce Borgia

En 1832, Victor Hugo engage deux projets monumentaux  : la « tragédie grotesque » en vers, Le Roi s’amuse, est représentée au Théâtre-Français le 22 novembre 1832, et le drame en prose, Lucrèce Borgia, au Théâtre de la Porte-Saint-Martin, le 2 février 1833.

Durant l’été 1832, Hugo surveille de loin le montage de sa tragédie Le Roi s’amuse. La pièce est interdite dès le lendemain de la première représentation. Victor Hugo s’implique en revanche beaucoup dans la création de Lucrèce Borgia, au Théâtre de la Porte-Saint-Martin.  Il participe aux premières répétitions, mais s’éloigne un peu avant la création.  Le 2 février 1833, il découvre le décor du second acte lors de l’entracte : la porte dérobée est trop visible. On ne trouve pas le décorateur. Hugo demande alors s’il y a de la peinture dans le théâtre. « On apporta ce qu’il fallait, et l’auteur se mit à repeindre lui-même sa décoration. La tenture de la salle était rouge à filets d’or ; il recouvrit de rouge les sculptures de la porte sur laquelle il continua les raies d’or, de sorte qu’elle se confondit avec le reste de la tenture. » (Victor Hugo raconté par un témoin de sa vie). Lucrèce Borgia  remporte un succès éclatant, servie par de grands interprètes.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b64000012/f3.item

Costume de Mlle Georges dans le rôle de Lucrèce Borgia. Source: Bnf/Gallica

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8405923q/f2.item

Costume de Chilly dans le rôle de Jeppo Liveretto. Porte Saint-Martin. Source : BNF/Gallica

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8405923q/f1.item

Costume de Mlle Juliette dans le rôle de la Princesse Negroni. Source : BnF/Gallica

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b64000012/f6.item

Costume de Provost dans le rôle de Gubetta. Source : BNF/Gallica

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b64000012/f2.item

Costume de Frédéric Lemaître dans le rôle de Gennaro. Source : BnF/Gallica

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b64000012/f4.item

Costume de Lokroi dans le rôle de Don Alphonse d’Este. Source : BnF/ Gallica

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000927f

Dessin de Victor Hugo, en marge du manuscrit de Marie Tudor. Source : BnF/ Gallica

Marie Tudor

C’est de nouveau au Théâtre de la Porte Saint-Martin que Victor Hugo présente Marie Tudor.  Les relations avec le directeur du théâtre sont houleuses. Victor Hugo exige de beaux décors : « il est entendu que la mise en scène sera faite, décor et costumes avec tout l’éclat possible ».  Le directeur souhaite modifier la distribution. Victor Hugo ne démord pas des choix qu’il a fait. La pièce est créée le 6 novembre 1833. C’est un demi-succès.


Angelo, tyran de Padoue

Victor Hugo revient au théâtre en 1835. Angelo, tyran de Padoue est représenté au Théâtre-Français le 28 avril, avec en vedette Mademoiselle Mars dans le rôle de la Tisbé. C’est un nouveau succès mais les relations se tendent avec le directeur du théâtre : on déprogramme ses pièces ou on lui refuse des reprises assurées par contrat.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b64006385

Mlle Mars dans le rôle de la Tisbe, lors de la création. Source : BnF/Gallica

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b64006385/f2.item

M. Beauvallet dans le rôle d’Angelo, lors de la création. Source :  Bnf/Gallica

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b64006385/f3.item

Mme Dorval dans le rôle de Catarina lors de la création. Source : BnF/Gallica

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8405470n/f4.item

« Ah!, c’est une clef ! » Estampe extraite des documents d’accompagnement de la création au Théâtre-Français. Source BnF/Gallica


Ruy Blas : création au théâtre de la Renaissance le 8 novembre 1838

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b55000806d/f159.image

Manuscrit autographe de Ruy Blas. Dessin du décor. Acte IV Scène 1. Source : BnF/ Gallica

Fatigués des relations orageuses avec les directeurs de théâtre, Victor Hugo et Alexandre Dumas souhaitent disposer d’une troupe dédiée à leurs drames romantiques et d’une salle : le théâtre de la Renaissance est créé. Victor Hugo écrit sa pièce Ruy Blas en quelques semaines du 5 juillet au 11 août 1838. Son manuscrit autographe contient le dessin du décor de l’acte IV.  Il choisit Frédérick Lemaître pour le rôle de Ruy Blas et assure la mise en scène de sa pièce dans les moindres détails.

Il confie les costumes à son décorateur préféré, Louis Boulanger, place lui-même les acteurs (témoignage d’Adèle, lettre de Juliette). Il refuse la suppression de la rampe et ne veut pas que, pour satisfaire un public riche, on stalle le parterre : «Il entendait qu’on laissât au public populaire ses places, c’est-à-dire le parterre et les galeries, que c’était pour lui le vrai public, vivant, impressionnable, sans préjugés littéraires, tel qu’il le fallait à l’art libre ; que ce n’était peut-être pas le public de l’Opéra, mais que c’était le public du drame ; que ce public-là n’avait pas l’habitude d’être parqué et isolé dans sa stalle, qu’il n’était jamais plus intelligent et plus content que lorsqu’il était entassé, mêlé, confondu, et que quant à lui, si on lui retirait son parterre, il retirerait sa pièce. Les banquettes ne furent pas stallées.» (Victor Hugo raconté par un témoin de sa vie).

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b64000316/f1.item

Costume de Frédéric Lemaitre dans le rôle de Ruy Blas. Théâtre de la Renaissance, 08-11-1838. Source : BnF/Gallica

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b64000316/f2.item

Costume d’Alexandre dans le rôle de Don Salluste . Théâtre de la Renaissance, 08-11-1838. Source : BnF/Gallica

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Les Burgraves

Trois ans plus tard, Hugo se remet à l’écriture d’une pièce épique, les Burgraves. Le manuscrit contient deux dessins de décor.
Cette pièce, représentée pour la première fois au Théâtre-Français le 7 mars 1843, explore les limites du théâtre. La pièce est représentée 33 fois, mais elle est une nouvelle fois étrillée par la critique. Découragé, Hugo renonce provisoirement au théâtre.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000937t

Décor de la troisième partie dessinée par Hugo. Source : BnF/Gallica

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000937t

Décor de la première partie dessiné par Hugo. Source : BnF/gallica

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Le succès de retour d’exil

De retour en France, les pièces de Victor Hugo sont de nouveau représentées.
Ruy Blas est repris au théâtre de l’Odéon le 24 février 1872 avec Sarah Bernhardt (récit de la rencontre en Hugo et Sarah Bernhardt à l’issue de la représentation sur Libre Théâtre). La pièce fait son entrée au Répertoire de la Comédie-Française le 4 avril 1879 avec Mounet-Sully dans le rôle de Ruy Blas, Coquelin dans celui de don César et Sarah Bernhardt dans le rôle de la Reine.
Marion de Lorme est remontée au Théâtre-Français le 10 février 1873. Le rôle de Marion de Lorme est repris plus tard au Théâtre de la Porte-Saint-Martin par Sarah Bernhardt.

 

Pour en savoir plus sur Libre Théâtre :
Le Théâtre de Victor Hugo
Biographie de Victor Hugo à travers son théâtre

L’humour dans le théâtre de Victor Hugo

Comments are closed.

Libre Théâtre 2015 - Designed by Klasik Themes.