Lire du théâtre – Episode 17 : Théâtre, travailleuses et travailleurs

En ce Premier Mai très particulier, Libre Théâtre s’intéresse au monde du travail à travers les textes présents sur son site.
Cette lettre d’information est dédiée aux travailleurs actuellement en première ligne : infirmières, aides-soignants, médecins, pharmaciens, éducateurs,  caissières, éboueurs, agents d’entretien, facteurs, pompiers, policiers, livreurs, conducteurs de métro et de bus… et toutes celles et ceux qui œuvrent dans l’ombre.

Petit plus pour les lecteurs de la Lettre de Libre Théâtre : Robert Plagnol joue en direct pour vous les jeudis, vendredis et samedis à 19h, La Femme de ma vie, d’Andrew Payne, un spectacle que nous avions vu à Avignon en 2018.


Mille francs de récompense de Victor Hugo (1866)

http://art.rmngp.fr/fr/library/artworks/victor-hugo_justitia_crayon-graphite_plume-dessin_pinceau-dessin_encre-brune_lavis_lavis-d-encre-de-chine_fusain_rehauts-de-gouache?force-download=411122
Justicia par Victor Hugo. (C) RMN-Grand Palais / Agence Bulloz. Source : RMN

Un hiver glacial et enneigé des années 1820, à Paris. Pourchassé par la police, Glapieu en cavale, se réfugie dans un appartement sinistre où vivent Zucchimo, un vieil homme ruiné et malade, sa fille et sa petite-fille. Arrive Rousseline, agent d’affaires d’un riche banquier, le baron de Puencarral. Au nom de son patron, et pour une dette inférieure à quatre mille francs, Rousseline, accompagné d’huissiers, va faire procéder à la saisie des meubles. Mais il a un projet en tête et propose un marché aux deux femmes : il renoncera à la saisie, en échange de la main de Cyprienne….
Quatre ans après Les Misérables, Victor Hugo dénonce à nouveau l’injustice et la misère sociale à travers le regard ironique de Glapieu, voleur, poète et humaniste qui incarne paradoxalement la probité, mélange de Gavroche et de Jean Valjean.
Lien vers le texte intégral de la pièce sur Libre Théâtre


Les Corbeaux de Henry Becque (1882)

http://www.nga.gov/content/ngaweb/Collection/art-object-page.93967.html
Les Honnêtes femmes; Conférence, Poésies inédites d’Henry Becque. Source : NGA Image

Vigneron, un industriel prospère, coule des jours heureux, entouré de sa femme, de leurs trois filles, Blanche, Marie et Judith et de son fils. Hélas, Vigneron meurt brusquement. Teissier, l’ancien associé, Bourdon le notaire et Lefort l’architecte s’entendent pour spolier et ruiner la famille. Le fils s’engage dans l’armée et les quatre femmes se retrouvent totalement démunies. Aucune aide ne viendra, ni du fiancé de Blanche, qui rompt toute relation sous la pression de sa mère, ni du jeune professeur de musique de Judith. La seule issue sera le sacrifice de Marie, qui accepte d’épouser le vieil associé Teissier :  le vieux corbeau protégera désormais la famille des rapaces qui continuent à roder.
Lien vers le texte intégral de la pièce sur Libre Théâtre


Les Mauvais Bergers d’Octave Mirbeau (1897)

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53094810t/f77
Le bon berger, O. Mirbeau, fustige les mauvais bergers : Ch. Léandre. Source BnF/Gallica

L’histoire tragique d’une grève ouvrière, lancée par Jean Roule, ouvrier anarchiste, et Madeleine Thirieux, qui vient de perdre sa mère, morte d’épuisement. Malgré les tentatives de conciliation du fils du patron, Robert Hargand, on envoie la troupe. 
Une tragédie sociale évitant tout manichéisme et un témoignage poignant sur la lutte des ouvriers pour améliorer leurs conditions de travail.
Texte intégral sur Libre Théâtre

et quelques comédies malgré tout


Frisette d’Eugène Labiche et Auguste Lefranc (1846)

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53066341c
Caricature d’Eugène Labiche pour le Panthéon Nadar. Source : BnF/Gallica

Pour faire fonctionner sa petite entreprise, Mme Ménachet, ingénieuse  logeuse, a trouvé moyen de louer la même chambre à deux personnes qui ne se connaissent pas :  Frisette est ouvrière en dentelles et travaille la journée alors que Gaudrion est boulanger et travaille la nuit… Tout fonctionne pour le mieux, jusqu’au jour où l’un et l’autre se retrouvent face à face découvrant ainsi la supercherie… Ils ont été victimes tous les deux d’aventures amoureuses qui se sont mal terminées et ne sont pas prêts à faire confiance à une personne de l’autre sexe.
Texte intégral sur Libre Théâtre

 


Cent millions qui tombent de Georges Feydeau (1911)

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b85969490
Cassive, dans l’Album Reutlinger

John, domestique de Paulette, une jeune femme peu agréable avec les gens de maison, essaie de convaincre ses collègues, Isidore et Philomèle de se syndiquer, lorsque leur maîtresse surgit. Son amant d’un soir Snobinet, un comédien du théâtre Sarah Bernhardt, est encore dans la chambre quand soudain Serge, qui entretient Paulette, arrive de manière impromptue de Monte-Carlo. Serge découvre qu’il a été trahi et apprend à Paulette qu’il est ruiné. Un message arrive pour le domestique Isidore: il vient d’hériter de cent millions… Toutes les relations sociales se trouvent bouleversées par cette nouvelle.  Une comédie inachevée de Feydeau.
Texte des deux premiers actes sur Libre Théâtre


Crise et châtiment de Jean-Pierre Martinez (2012)

Crise et châtimentUn comédien au chômage, recruté par une banque en faillite, découvre qu’il a été engagé pour faire office de bouc émissaire. Mais le cauchemar ne fait que commencer…
Lien vers le texte intégral sur Libre Théâtre

 

 

 

 


Et ailleurs sur le web – Représentations en direct

La Femme de ma vie d’Andrew Payne, adaptation et jeu Robert Plagnol

Pour continuer à faire vivre le théâtre, Robert Plagnol vous invite à une représentation en direct.

Derrière la fenêtre de l’appartement obscur où il se cache, Franck attend la femme de sa vie. Celle qui le sauvera des conséquences fâcheuses de la dernière embrouille dans laquelle il s’est fourré, dans l’espoir de sortir de sa condition de chauffeur de maître pour se faire une place au soleil parmi les nantis peu scrupuleux qui l’emploient. En attendant l’arrivée providentielle de son ange gardien, qui tarde à venir, Franck nous raconte les circonstances qui l’ont conduit dans cette situation délicate. Il faut dire que sa vie entière n’est qu’une suite sans fin de situations délicates. Car Franck est un drôle de type. Il lit des livres, mais c’est  un impulsif. Il sait se servir de sa tête mais en dernier recours, la solution à tous ses problèmes reste toujours un bon coup de boule.
Seul, muni de son smartphone, Robert Plagnol joue de façon magistrale avec les codes du théâtre et du cinéma. Une performance remarquable à ne pas manquer en cette période de confinement.
Voir la critique du spectacle sur Libre Théâtre (Avignon 2018)
Les représentations se déroulent les jeudis, vendredis et samedis à 19H en direct sur Zoom.
Pour réserver et recevoir le lien, envoyez un message à : lafemmedemavie@orange.fr   


Le théâtre se lit aussi ! En attendant que les théâtres ouvrent de nouveau leurs portes et que l’on se précipite tous ensemble dans les salles, petites et grandes, pour profiter du spectacle toujours vivant, Libre Théâtre vous propose chaque jour quelques idées de lecture : des pièces, souvent peu connues, décalées, dans des genres très différents, piochées sur notre site et accessibles comme toujours librement, ainsi que quelques pépites littéraires, cinématographiques ou télévisuelles, récoltées sur le web.
Tous les textes sur Libre Théâtre sont libres de droit de représentation, à l’exception des pièces de Jean-Pierre Martinez
 (accessibles librement à la lecture, mais soumises aux droits de représentation, gérés par la SACD).

Print Friendly, PDF & Email