Lire du théâtre à l’heure du confinement (Episode 1)

Lire du théâtre à l’heure du confinement (Episode 1)

Le théâtre se lit aussi ! En attendant que les théâtres ouvrent de nouveau leurs portes et que l’on se précipite tous ensemble, dans toutes les salles, petites et grandes, pour profiter du spectacle toujours vivant, Libre Théâtre vous propose chaque jour quelques idées de lecture, des pièces courtes, souvent peu connues, décalées, entre humour et ironie grinçante, piochées dans notre site et accessibles, comme toujours, librement.

Episode 1 : l’épidémie et la maladie

https://fr.wikipedia.org/wiki/Farces_et_Moralités#/media/File:L%27Epidémie,_par_J.-P._Carré.jpg
L’Épidémie, par J.-P. Carré, 1913. Source wikipedia

L’épidémie d’Octave Mirbeau

Le conseil municipal est réuni car une épidémie de typhoïde commence à frapper les casernes et les quartiers pauvres de la ville. Totalement insensibles au sort des militaires et des pauvres, les conseillers refusent tous les crédits destinés à l’assainissement de la ville, jusqu’à ce qu’ils apprennent qu’un bourgeois vient de décéder de la fièvre. ….  (L’occasion de redécouvrir un auteur indispensable)
Lien vers le texte sur Libre Théâtre


Le petit malade de Courteline

Le Petit Malade. Source BnF/Gallica

Saynète pour 1 homme, 1 femme et 1 enfant
Le médecin, le chapeau à la main.
C’est ici, madame, qu’il y a un petit malade ?
Madame.
C’est ici, Docteur, entrez donc. Docteur, c’est pour mon petit garçon. Figurez-vous, ce pauvre mignon, je ne sais pas comment ça se fait, depuis ce matin tout le temps il tombe….
Un petit texte à lire en famille.
Lien vers le texte sur Libre Théâtre

 


Domino à quatre de Henry Becque

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b9014982s/f1.item
Absinthe Ducros fils… Affiche de Leonetto Cappiello. 1901. Source : BnF/Gallica

Dans un café, trois joueurs attendent le quatrième partenaire de leur partie de domino, Blanchard, mais ils redoutent sa mort car il est mal en point. Blanchard apparaît, souffreteux. 

Lien vers le texte sur Libre Théâtre

 

 

 

 


Une partie de bridge de Tristan Bernard

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b9027615j/f1.item
Tristan Bernard aux courses de Deauville [photographie de presse] / Agence Meurisse. 1935. Source : BnF/Gallica

Une partie de bridge entre amis est troublée par les coliques néphrétiques d’un des joueurs.
Lien vers le texte sur Libre Théâtre

 

 

 

 


Et pour finir une pièce écrite par le co-fondateur de Libre Théâtre en février 2020

Quarantaine de Jean-Pierre Martinez

Quatre personnes qui ne se connaissent pas se retrouvent malgré elles placées en quarantaine dans ce qui s’avère être un théâtre désaffecté. Derrière une vitre imaginaire, des gens (les spectateurs) les observent. Les présumés malades s’interrogent. Par quel virus auraient-ils bien pu être contaminés ? Que risquent-ils exactement ? Quand et comment tout cela va-t-il se terminer ? On comprend peu à peu que ce huis-clos se situe dans un futur proche où Big Brother règne en maître, et que la raison de cette quarantaine n’est peut-être pas strictement médicale.

Lien vers le texte sur Libre Théâtre


Si vous avez plus de temps, pourquoi ne pas lire le théâtre de Victor Hugo…

Mangeront-ils ? de Victor Hugo

http://art.rmngp.fr/fr/library/artworks/victor-hugo_ma-destinee_grattage_gouache_lavis-d-encre-brune_encre-brune_plume-dessin_1857?force-download=63525
Ma Destinée, dessin de Victor Hugo. Photo (C) RMN-Grand Palais / Agence Bulloz Source : RMN

Sur l’île de Man, le roi et sa suite poursuivent Lord Slada qui s’est enfui avec Lady Janet dont le roi s’est épris. Les amoureux se sont cachés dans une église au milieu d’un cloître, au fond d’une forêt. Là, vivent également deux proscrits, la sorcière Zineb et le voleur Aïrolo. Depuis trois jours, les amoureux se cachent. Ils ne peuvent boire ni manger car dans ce cloître, la végétation est vénéneuse et les rivières sont empoisonnées… Aïrolo décide de les aider.
Une pièce onirique sur l’amour et la mort, mais qui porte aussi avec force un discours politique contre la tyrannie.

Lien vers le texte sur Libre Théâtre

Print Friendly, PDF & Email