Vole Eddie, vole ! 

Théâtre Buffon, 18 rue Buffon – Avignon
du 7 au 30 juillet à 12h50 – Relâches : 13, 20, 27 juillet

« Vole, Eddie, vole » : là où il y a une volonté, il y a une piste d’envol.

Ce spectacle est inspiré d’une histoire vraie, celle de Michael Edwards. À l’âge de douze ans, en voyant à la télévision une retransmission des Jeux Olympiques d’hiver, ce jeune Anglais décide qu’il y participera un jour en portant les couleurs de son pays. Rien, cependant, ne le prédispose à cela. Les sports d’hiver n’existent pas en Grande-Bretagne, et son père le destine à prendre sa succession en tant que plâtrier. Mais Eddie ne doute de rien. Sans dispositions particulières hormis son incroyable culot, sans aucun soutien et sans argent, il parviendra à réaliser son rêve. On connaît tous la maxime « Là où il y a une volonté, il y a un chemin ». Pour Eddie, au bout du chemin, il y aura une piste d’envol, celle du saut à ski des JO de Calgary, en 1988.

C’est donc ce destin extraordinaire que Léonard Prain a adapté pour le théâtre dans une mise en scène de Sophie Accard. Et la réussite est totale. Benjamin Lhommas interprète avec brio ce héros ordinaire qu’est Eddie, ses deux compères incarnent tour à tour à eux seuls les divers autres protagonistes de cette incroyable histoire. Eddie ne remportera jamais aucune médaille, mais il deviendra vite la coqueluche des médias, qui adorent comme nous les contes de fées. Eddie, c’est Cendrillon qui, faute d’un physique agréable et d’une bonne fée pour transformer une citrouille en carrosse, décide de se démerder tout seul pour aller au bal de la vie par ses propres moyens, et par la seule force de sa volonté. On sort donc de ce spectacle ragaillardi. Car nous avons tous en nous quelque chose d’Eddie. Et il est réconfortant de penser qu’à cœur vaillant, rien n’est impossible. On sait tous que les poncifs ont leurs limites, et que la vie n’est pas toujours un conte de fée. Mais le temps d’une représentation, rêvons un peu, avec cette histoire par ailleurs absolument authentique.
Allez voir ce spectacle, vous en ressortirez avec le sourire, et sans doute avec un peu plus de foi en vous et en l’humanité. Un coup de cœur de Libre Théâtre.
Critique de Jean-Pierre Martinez

Lien vers le site du Festival OFF pour réserver

Auteur : Léonard Prain
Mise en scène : Sophie Accard
Interprètes : Benjamin Lhommas, Sophie Accard, Léonard Prain
Musique : Cascadeur
Scénographie : Blandine Vieillot
Lumières : Simon Cornevin
Costumes : Atossa

Print Friendly, PDF & Email