Danton, les derniers jours du lion d’Étienne Ménard

Essaïon Avignon, 33 rue de la Carreterie – Avignon
du 7 au 30 juillet à 20h00 – Relâches : 11, 18, 25 juillet

L’ultime affrontement entre Danton et Robespierre, en novembre 1793, constitue un épisode fondateur de notre République. À travers eux, ce sont deux conceptions antagoniques de la politique qui s’affrontent. Robespierre, poursuivant le rêve impossible d’une société parfaite animée par des citoyens vertueux, est prêt à faire payer le prix du sang à tous ceux qui s’opposeraient à son projet. Danton, plus réaliste, entend seulement consolider les acquis de la Révolution et mettre fin à la Terreur en prenant les citoyens comme ils sont, avec toutes leurs humaines faiblesses. Pour Robespierre, cette fin idéale justifie les moyens les plus vils, tandis que pour Danton, la Révolution se dévoie quand elle use, pour se maintenir, des armes de cette tyrannie qu’elle prétend combattre. C’est Robespierre qui, dans un premier temps, l’emportera. Mais il sera emporté aussi quelques mois plus tard par la Terreur qu’il a lui-même déclenchée. Partout dans le monde, on le sait, lors de toutes les révolutions, ce combat homérique entre ces deux conceptions du combat politique a eu lieu. Avec des résultats divers et toujours temporaires. La démocratie, comme la liberté, n’est jamais un acquis définitif.

Étienne Ménard, qui a écrit le texte et qui incarne Danton, nous propose ici une vision à hauteur d’hommes, et de femmes, de cet affrontement idéologique dantesque, l’amitié sincère entre les deux tribuns se transformant graduellement en incompréhension, en intransigeance et finalement en un combat à mort. Ces deux personnages mythiques nous sont présentés dans leur quotidien et leur intimité, entourés de leurs familles et de leurs amis. Ils nous apparaissent dans toute leur complexité, avec leurs rêves et leurs contradictions. La grande Histoire doit toujours beaucoup à la petite, même si elle finit par la transcender. Étienne Ménard est entouré de comédiens très talentueux, qui interprètent avec brio et conviction les différents protagonistes de ce moment marquant de la fondation de notre République.

Un superbe spectacle pour revivre les derniers jours du lion.

Critique de Ruth Martinez

Lien vers le site du OFF pour réserver

Auteur : Étienne Ménard
Mise en scène : Pierre Boucard
Interprètes : Barbara Castin, Yves-Pol Denielou, Jean-Baptiste Germain, Samuel Giuranna, Étienne Ménard, Maxime-Lior Windisch
Créateur lumière : Antonio de Carvalho
Costumière : Violaine de Merteuil
Créateur musical : Mathieu Rannou
The Big Cat Company

Print Friendly, PDF & Email