Talents symphoniques, rentrée en musique de l’Orchestre National Avignon-Provence

L’Orchestre National Avignon-Provence faisait hier sa rentrée, en musique, au Théâtre des Halles dans une formule inédite. Pendant plus d’une heure, Debora Waldman, sa nouvelle Directrice musicale, nous a proposé une initiation à l’écoute des œuvres symphoniques du XIXème siècle, sous une forme participative et ludique.

Avec la complicité de ses musiciens, la cheffe d’orchestre a d’abord présenté au public les différents ingrédients nécessaires à la composition d’une œuvre symphonique. Debora Waldman nous a ensuite plongés dans de courts extraits d’œuvres, en montrant comment le caractère et l’humeur d’un compositeur se laissent deviner à travers la musique qu’il compose. Et pour finir, c’est en invitant les spectateurs à quelques pas de danse qu’elle leur a permis d’identifier différentes phrases musicales.

Aux côtés de Beethoven, Mendelssohn et Schubert, Debora Waldman avait choisi de mettre à l’honneur deux compositrices injustement oubliées : Louise Farrenc, une autre grande pédagogue dont la symphonie n°1 sera donnée le 14 octobre prochain à l’Opéra, et Emilie Mayer dont on pourra également découvrir l’ouverture de Faust le 4 mars, toujours à l’Opéra.
Lors de ce premier concert de la saison, Debora Waldman a conquis le cœur du public avignonnais, qui s’est prêté avec gaité et enthousiasme à ces exercices inhabituels dans une salle de concert.

(Trois représentations destinées aux scolaires se sont déroulées les 2 et 3 septembre)

Lien vers le site de l’Orchestre National Avignon-Provence
Voir aussi l’article Opéra Grand Avignon – Saison 2021-2022 « Contre vents et marées »

À propos de Louise Farrenc

Louise Farrenc. Source : Gallica

Louise Dumont est née en 1804 à Paris. Elle se marie à 17 ans avec Aristide Farrenc, flûtiste et éditeur de musique. Elle est nommée professeure au Conservatoire de Paris en 1842 et poursuit une carrière de pédagogue et de compositrice.
Pour en savoir plus : article consacré par Antoine Marmontel à Louise Farrenc dans la série « Les pianistes célèbres » publiée par la revue Menestrel le 22 juillet 1877, deux ans après sa mort. Disponible en ligne sur Retronews

Certaines partitions de Louise Farrenc sont librement accessibles sur le site Gallica.


À propos d’Emilie Mayer
Emilie Mayer naît le 14 mai 1812 à Friedland. Elle apprend le piano à 5 ans et poursuit ses études musicales à Berlin. Elle compose des musiques vocales, de la musique de chambre, des ouvertures mais aussi des symphonies. En 1847, elle déménage à Berlin et organise des représentations privées de ses compositions avant que son talent soit reconnu et que ses œuvres soient jouées à Vienne, Paris, Bruxelles et Budapest. Elle meurt à Berlin en 1883.
Les œuvres d’Emilie Mayer sont accessibles sur le site de la bibliothèque nationale allemande. Certaines partitions sont disponibles en ligne.

Print Friendly, PDF & Email