La Femme à qui rien n’arrive de Léonore Chaix

Comment conter l’histoire d’une femme à qui rien n’arrive ? Sur un plateau nu, Léonore Chaix donne vie à une femme solitaire, enfermée dans ses tâches ménagères soigneusement orchestrées et chronométrées, et soumise aux injonctions des appareils connectés qui l’entourent.  Jusqu’au jour où une commande de pommes de terre sur un site internet va faire basculer son univers… Léonore Chaix excelle dans l’art de détourner les mots et de jongler avec les expressions pour évoquer les divagations de cette « antihéroïne », entre poésie et fantastique.  C’est aussi une remarquable comédienne qui interprète à la perfection les bugs de la machine, comme celle des humains.  Un conte absurde sur notre société terriblement déshumanisée.

Continuer la lecture La Femme à qui rien n’arrive de Léonore Chaix

Ce qui reste d’un amour de Carlotta Clerici

Ce qui reste d'un amour de Carlotta Clerici. Ils se sont aimés, chacun à leur façon. Puis ils se sont quittés après de nombreux faux départs. Chacun à leur manière, ils ont souffert de cette rupture. Ils se retrouvent, le temps d'une nuit. Rien n'a changé, sauf le canapé qu'elle trouve plus petit. Ils s'aiment encore, tout en sachant que vivre ensemble leur est impossible, tant ce qu'ils attendent l'un et l'autre de l'amour est différent. Lui qui veut préserver sa liberté et elle qui rêve d'un engagement total... et peut-être d'un canapé plus grand. La vie en couple repose souvent sur un malentendu que chacun fait semblant d'ignorer. Une jolie comédie romantique, interprétée par un couple de comédiens très touchants par la fragilité de leurs personnages respectifs. À ne pas manquer à Avignon cet été. Critique de Jean-Pierre Martinez Texte et mise en scène : Carlotta Clerici Interprètes : Thomas Le Douarec, Caroline Devismes

Continuer la lecture Ce qui reste d’un amour de Carlotta Clerici

Comédiens ! de Samuel Sené

Comédiens ! de Samuel Sené. Dans le Paris d’après-guerre, à quelques heures de la première, trois comédiens répètent tant bien que mal un vaudeville, en tentant de faire face aux nombreux aléas inhérents au montage d'un spectacle. Mais ce trio à la scène tient aussi à la ville du triangle amoureux, et par une habile mise en abyme, personnages et comédiens vont bientôt se confondre, tandis que la comédie va tourner au drame. Un spectacle mêlant théâtre, chansons et danses, servi par des interprètes aux talents multiples, qui vous feront passer du rire aux larmes.

Continuer la lecture Comédiens ! de Samuel Sené

Byba Youv la sorcière qui rêvait d’être une chèvre par la Compagnie DERAÏDENZ

Byba Youv la sorcière qui rêvait d'être une chèvre par la Compagnie DERAÏDENZ. On connaissait déjà le petit poisson et le petit oiseau qui s'aimaient d'amour tendre, mais comment s'y prendre quand on est une sorcière et qu'on est amoureuse d'un bouc... à part se transformer en chèvre. Le problème c'est qu'avec le temps, en tout cas le temps des horloges, tout s'en va, y compris les superpouvoirs de transformation des sorcières qui ne sont déjà plus dans la fleur de l'âge. Il y a les spectacles pour enfants, et il y a les spectacles de Deraïdenz. Encore une fois, cette compagnie de théâtre et de marionnettes avignonnaise émerveille les petits comme les grands en ne lésinant pas sur les "effets spéciaux"... entièrement fabriqués maison dans leurs ateliers de La Barthelasse. Un spectacle pour enfants, à la fois drôle et poétique, que les parents aussi auront plaisir à voir. À ne pas manquer.

Byba Youv la sorcière qui rêvait d’être une chèvre par la Compagnie DERAÏDENZ
Photo de Plateau : Serge Gutwirth
Continuer la lecture Byba Youv la sorcière qui rêvait d’être une chèvre par la Compagnie DERAÏDENZ

Le Navire Night de Marguerite Duras mis en scène par Frédéric Fage

Le Navire Night : la périlleuse traversée de l'amour à travers les écueils de la nuit. Au plus profond de la nuit, un homme et une femme se parlent au téléphone. Ils ne se connaissent pas. Une ligne téléphonique les a réunis par hasard, et de ce hasard va naître une grande histoire d’amour. Au fil des ans, cette relation évoluera. Mais ils ne se rencontreront jamais. Dès les premières phases, le spectateur est plongé dans l’univers de Duras, sa langue, son rythme et surtout ses silences. Par de subtiles jeux de lumières et de voilages, le metteur en scène Frédéric Fage nous embarque dans un voyage inédit vers de nouveaux rivages amoureux. Maroussia Henrich et Lorenzo Buttigieg « incarnent » ces voix : les personnages s’effacent derrière les mots. Ils ne sont souvent que des silhouettes. Ils ne dialoguent pas mais sont les narrateurs de leur propre histoire, réelle ou fantasmée. La musique de Mathieu Rulquin, remarquablement interprétée au piano par Roland Conil, entre en résonance avec la mélodie durasienne, se nourrissant de ces silences entre deux appels. Un spectacle à ne pas manquer pour les amoureux de Marguerite Duras.

Continuer la lecture Le Navire Night de Marguerite Duras mis en scène par Frédéric Fage

Les Raisins de la colère par la Compagnie Sea Art

Les Raisins de la colère par la Compagnie Sea Art. Comment donner vie de façon crédible sur la scène d'un théâtre à une telle épopée, portée à l'écran en 1940 par John Ford dans un grand film hollywoodien de plus de deux heures ? La réponse apportée par Xavier Simonin, l'homme-orchestre de ce spectacle, est simple : jouer à lui tout seul tous les rôles. À la fois adaptateur, metteur en scène et unique comédien, Xavier Simonin réussit son pari en revenant tout simplement au texte magistral de Steinbeck, sans se perdre dans une tentative forcément désespérée de proposer un remake théâtral du film. Il fallait cependant pour relever ce défi un conteur hors norme. En véritable démiurge, Xavier Simonin parvient dès les premières minutes, en modulant sa voix, ses intonations et sa gestualité, à faire surgir et à faire vivre devant nous les personnages hauts en couleur et en émotions de Steinbeck, et à nous jeter en compagnie de Tom Joad sur la route 66 vers cette Californie rêvée qui tournera au cauchemar, avant un éveil salutaire de la conscience qui seul pourra sauver le monde de l'apocalypse. Un sujet qui, on l'aura compris, reste plus que jamais d'actualité.Il serait injuste, cependant, d'oublier la dimension visuelle et surtout musicale de ce spectacle, qui ajoute à la prouesse de ce conteur exceptionnel une profondeur poétique et quasi hypnotique. L'histoire de l'Amérique, en effet, est indissociable de celle de sa musique. De toutes ses musiques. Il s'agit plus particulièrement ici de cette musique folk à laquelle Woody Guthrie, avec le début des protest songs, confère une dimension politique. Accompagnant le conteur, Claire Nivard et Glenn Arzel nous permettent de réentendre les sonorités de l’American roots music, en interprétant magistralement sur scène avec leur comparse Stephen Harrison des standards mais aussi leurs propres créations, à partir du texte original de John Steinbeck.Un spectacle à ne manquer sous aucun prétexte, et un véritable coup de cœur de Libre Théâtre.

Continuer la lecture Les Raisins de la colère par la Compagnie Sea Art

Gazon maudit mis en scène par Hélène Zidi

Gazon maudit mis en scène par Hélène Zidi. On connaît tous le film "Gazon maudit", de et avec Josiane Balasko. L'adapter au théâtre était une gageure. Hélène Zidi remporte son pari et nous livre une comédie légère qui ne manque pourtant pas de fond, car en ces temps troublés, c'est aussi une ode à la vie, à l'amour et à la tolérance. La genèse de ce spectacle le rend d'autant plus sympathique qu'il trouve son origine dans un travail de comédiens formés au Laboratoire de l'Acteur, dirigé par Hélène Zidi, en vue d'une audition publique. On est loin cependant d'un spectacle de fin d'année, et la fraîcheur de ces quatre jeunes artistes n'enlève rien à leur talent, à leur audace et à leur maîtrise. Le temps d'une représentation, ils parviennent à nous faire oublier les comédiens vedettes du film. Une comédie à ne pas manquer au Théâtre du Roi René pendant ce OFF 2022.

Continuer la lecture Gazon maudit mis en scène par Hélène Zidi

Double Je – Michel Berger/Joshua Lawrence

Un des rares avantages de mourir jeune est de laisser pour toujours à ceux qui restent l'image de la jeunesse. Michel Berger nous a quittés prématurément, et on garde de lui le souvenir de son visage d'éternel adolescent, de sa voix juvénile et de ses chansons délicieusement nostalgiques.Dans une ambiance intimiste, Joshua Lawrence nous invite à feuilleter avec lui un album de souvenirs en interprétant seul au piano quelques-unes des chansons connues ou moins connues de cet artiste prolixe et délicat, qui offrit aussi ses plus belles créations aux deux grands amours de sa vie, Véronique Sanson et France Gall.Un spectacle à savourer comme un bonbon acidulé, qui en fondant trop vite nous laisse un goût d'inachevé. Comme la vie trop courte de cette étoile filante de la chanson française.

Continuer la lecture Double Je – Michel Berger/Joshua Lawrence

Dalida sur le divan de Joseph Agostini

Dalida sur le divan de Joseph Agostini. Dans ce spectacle en forme de cabaret psychanalytique, Alain Klinger, et Lionel Dameï interprètent à tour de rôle ou d'une même voix quelques chansons connues ou moins connues de cette artiste populaire qui sut conquérir pour toujours un public très large par la sincérité de son engagement. Joseph Agostini a choisi de mettre en scène une Dalida au crépuscule d'une existence à la fois intense et tourmentée. Elle s'apprête à retourner au Caire pour tourner avec Youssef Chahine le film "Le sixième jour", qui donnera à la chanteuse l'occasion de devenir enfin la tragédienne qu'elle rêvait d'être. Juste avant de tirer volontairement sa révérence pour l'année d'après, et pour toujours. Une parenthèse musicale enchantée, et un moment d'humanité partagée, en compagnie d'un mythe de la chanson française, dont le destin restera pour toujours un mystère. Un spectacle à ne pas manquer.

Continuer la lecture Dalida sur le divan de Joseph Agostini

Petit boulot pour vieux clown de Matéi Vișniec au Théâtre du Balcon

Petit boulot pour vieux clown de Matéi Vișniec au Théâtre du Balcon. Trois vieux clowns ont rendez-vous à six heures précises, en un lieu imprécis, dans l'espoir de décrocher un petit boulot... de vieux clown. Ils attendent ce boulot comme on attend Godot. Ou comme on attend la mort. Ils se sont produits autrefois sur les mêmes scènes, et ils sont encore aujourd'hui en compétition pour cet ultime emploi. Et ces vieux camarades ne se font pas de cadeaux. Dans l'attente de cet improbable entretien d'embauche qui les départagera, ils se repassent le film de leurs vies de saltimbanques, faites d'illusions auxquelles ils sont les seuls à croire encore. Cette farce cruelle est surtout un hommage aux comédiens. Non pas les vedettes qui sont dans la lumière, mais tous ces acteurs qui pour la plupart resteront dans l'ombre, et dont la grandeur se situe entre la médiocrité de leur existence et le caractère sublime de l'impossible rêve qu'ils poursuivent. Un spectacle empreint d'humanité et de drôlerie, merveilleusement mis en scène par Virginie Lemoine, et magistralement interprété par trois comédiens de talent, et d'une extrême complicité.

Petit boulot pour vieux clown de Matéi Vișniec au Théâtre du Balcon
©Frederic Stephan
Continuer la lecture Petit boulot pour vieux clown de Matéi Vișniec au Théâtre du Balcon