Plagiat par la Compagnie Libre Théâtre

Plagiat par la Compagnie Libre Théâtre

La nouvelle création de la Compagnie Libre Théâtre – Création à Avignon en 2019

Comment, par un étrange Goncourt de circonstances, le plagiat peut conduire au meurtre, et le meurtre à la Légion d’Honneur… Une comédie très amorale sur la vanité de la gloire littéraire.

Isabelle Breton et Claude GuitrandDepuis la publication de son premier roman, couronné par le Prix Goncourt, Alexandre jouit de sa réputation d’auteur à succès, et en perçoit les dividendes. On l’attend au Ministère de la Culture pour lui remettre la Médaille de Chevalier des Arts et des Lettres. Frédérique, son épouse, qui grâce à ses relations mondaines a contribué à le hisser au sommet de la gloire littéraire, l’aide à préparer son discours pour cette nouvelle consécration. C’est alors qu’Alexandre reçoit la visite d’une inconnue, qui pourrait bien remettre en cause cette belle réussite et ce parcours jusque là sans faute…

Une comédie écrite et mise en scène par Jean-Pierre Martinez
Distribution en cours
Durée : 1h30

 


La Compagnie

La Compagnie a créé en 2018 le spectacle Comme un poisson dans l’air, présenté au festival OFF d’Avignon du 6 au 29 juillet 2018 à l’Espace Alya.
En 2019, la Compagnie a créé Sketchs en série, 14 sketchs mêlant absurde et humour noir, avec néanmoins une touche de romantisme à rebrousse-poil. 

L’auteur

À la fois sémiologue et auteur, Jean-Pierre Martinez a su créer un univers théâtral singulier, mêlant les codes de la comédie de boulevard à ceux de l’humour noir et de l’absurde. Scénariste de la série Avocats & Associés, il est aujourd’hui l’un des auteurs contemporains les plus joués en France. Sa comédie Vendredi 13 a été représentée sur les scènes du monde entier, de Paris à Broadway, en passant par Buenos Aires ou Montevideo. Il offre en téléchargement gratuit les textes de toutes ses pièces sur son site.

Victime d’un plagiat il y a quelques années, Jean-Pierre Martinez a personnellement vécu les affres que connaît un auteur qui se voit dépossédé de son œuvre au profit d’un imposteur. Après avoir fait condamner son plagiaire en justice, en guise de « thérapie », il a décidé de tirer profit de cette malheureuse expérience pour en faire le sujet d’une pièce. Mais une œuvre théâtrale ne saurait être simplement une plainte, un réquisitoire ou un règlement de compte. Selon le célèbre principe de la résilience, il s’agissait d’en sortir par le haut, et de tenir un propos plus universel. Refusant de s’ériger en victime, l’auteur prend donc le parti de la comédie pour brosser un tableau féroce du monde littéraire, avec ses petites vanités et ses grandes impostures. Si le monde entier est un théâtre, comme le dit Shakespeare, et que nous y jouons successivement tous les rôles, ne sommes-nous pas tous des imposteurs ?

Lien vers le texte de la pièce


Si vous êtes intéressé par ce spectacle, n’hésitez pas à nous contacter.

 

Print Friendly, PDF & Email
Fermer le menu