Pitch de Martin Harriague

(c) Studio Delestrade / Avignon Cedric Michael

L’œuvre de Tchaïkovski est bien connue. Sa vie l’est beaucoup moins. Et c’est précisément le destin bouleversant de Piotr Ilitch Tchaïkovski que Pitch s’attache à évoquer, en laissant deviner derrière la perfection des œuvres de ce compositeur romantique de génie, l’humanité forcément imparfaite d’un homme fragile et tourmenté. Cette désacralisation du créateur est symbolisée par le contraste entre le portrait en majesté du compositeur trônant au dessus de la scène, et le ballet tumultueux et apparemment chaotique qui se joue sur le plateau. Un ballet qui, souvent avec humour et en empruntant parfois aux codes du burlesque, fait résonner de façon insolite les œuvres majeures de Tchaïkovski, ses ballets bien sûr, mais également ses symphonies ou ses opéras.

La création de Martin Harriague, initialement prévue pour six, a été adaptée pour le corps de ballet de l’Opéra d’Avignon. Les différents tableaux, d’une grande force visuelle, ont permis de magnifier la beauté du collectif tout en soulignant l’expressivité des talents individuels, chaque danseur incarnant une variété de personnages fantasmagoriques et parfois comiques. Leur performance, à la fois joyeuse et émouvante, a soulevé l’enthousiasme de la salle, où la jeunesse était très bien représentée.

Au final, rendre au créateur son humanité ne fait que souligner le caractère sublime du processus créatif, et ce ballet irrévérencieux est bel et bien un hommage. Pour citer Nietzsche, contemporain de Tchaïkovski : « Il faut beaucoup de chaos en soi pour accoucher d’une étoile qui danse ».

Pitch, c’est bien sûr l’acronyme de Piotr Ilitch Tchaïkovski, mais c’est aussi en anglais le terme utilisé pour désigner le résumé accrocheur d’un film, qui donne envie aux spectateurs d’aller le voir. Ce court ballet est donc également une invitation à redécouvrir l’œuvre d’un des plus grands compositeurs du XIXème, peut-être mal connue pour être trop connue.

Critique de Ruth et Jean-Pierre Martinez

Re-création pour le Ballet de l’Opéra Grand Avignon
Chorégraphie Martin Harriague
Musique Piotr Ilitch Tchaïkovski et Martin Harriague
Lumières et décor Martin Harriague
Costumes Mieke Kockelkorn
Assistant chorégraphe Nadav Gal
Ballet de l’Opéra Grand Avignon
Anne-Sophie Boutant, Bérangère Cassiot, Béryl De Saint Sauveur, Aurélie Garros, Anastasia Korabov (apprenti), Remi Okamoto, Arnaud Bajolle, Anthony Beignard, Sylvain Bouvier, Joffray Gonzalez, Paul Gouven, Ari Soto
Nouvelle production en partenariat avec Malandain Ballet Biarritz
Coproduction Kibbutz Contemporary Dance Company, Suzanne Dellal Center Tel Aviv

Lien vers le site de l’Opéra du Grand Avignon
Lien vers le site du chorégraphe Martin Harriague

Print Friendly, PDF & Email