Opéra Grand Avignon : rencontre du 4ème type – Peter Grimes

Les « Rencontres du 4ème type » organisées par l’Opéra Grand Avignon se déroulent les premiers mercredis de chaque mois et proposent un rendez-vous, dans un cadre convivial, avec l’un des artistes d’un spectacle à l’affiche, afin de découvrir les secrets de la fabrication d’un spectacle. Le 6 Octobre, le public était invité à rencontrer Frédéric Roels, directeur de l’Opéra Grand Avignon et metteur en scène de l’opéra Peter Grimes. Cet opéra, un des grands chefs-d’œuvre du XXème siècle, sera donné pour la première fois à l’Opéra d’Avignon les 15 et 17 octobre prochains, à l’occasion de sa réouverture.

Frédéric Roels a tout d’abord rappelé son parcours. Dès l’enfance, il pratique le violon, et il commence le théâtre à l’âge de 13 ans. La musique et le texte sont au cœur de son parcours artistique. Il fonde sa compagnie de théâtre, Prospéro & Cie, et met en scène différentes pièces dans lesquelles la musique occupe toujours une place importante. Il est assistant à la mise en scène à l’Opéra Royal de Wallonie, et met en scène deux opéras de chambre mis en musique par Daniel Schell sur des textes d’Amélie Nothomb (Hygiène de l’assassin et Le Sabotage amoureux).

Il devient dramaturge attaché à l’Opéra Royal de Wallonie et parallèlement rédige de très nombreux articles pour les programmes du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles. En 2007, il crée à l’Opéra Royal de Wallonie sa première grande mise en scène d’opéra, l’adaptation par Benjamin Britten du roman de Henry James The Turn of the Screw, et découvre ainsi la richesse de l’écriture de cet immense compositeur. Il est ensuite pendant huit ans directeur artistique et général de l’Opéra de Rouen Normandie, tout en continuant à mettre en scène une production par saison (Carmen, Les Contes d’Hoffmann, la Damnation de Faust…). En 2018 et 2019, Frédéric Roels est directeur des opérations artistiques au Royal Opera House Muscat du Sultanat d’Oman. En décembre 2019 il est nommé directeur de l’Opéra Grand Avignon. En 2020-21, il met en scène Don Giovanni de Mozart, créé pendant la première crise sanitaire et diffusé sur France 3, Culture box et au cinéma Capitole Studio – Le Pontet. Le film est toujours disponible sur le site de France 3.

Peter Grimes est une œuvre inspirée d’un recueil de poèmes de Crabbe (voir l’article Peter Grimes de Benjamin Britten, conférence de Marielle Khoury). Benjamin Britten et Montagu Slater, son librettiste, ont repris les personnages du recueil et ont imaginé une histoire tragique, le destin d’un marginal dans un village de pêcheurs du Suffolk, rendu responsable de la mort de deux enfants.

Pour Frédéric Roels, la première étape dans l’élaboration d’une mise en scène est de s’imprégner de l’œuvre par son écoute répétée (ou lorsqu’il s’agit d’une création par la lecture de la partition) ainsi que par l’étude approfondie du livret : cette étape permet de définir les différentes sensations et émotions suscitées lors de ces premières immersions dans l’œuvre. Dans Peter Grimes, c’est la puissance de l’écriture de Britten qui l’a frappé : l’écriture musicale est au service de la narration avec une forme remarquable, la musique soutenant constamment l’action scénique. C’est un opéra post-romantique : le langage musical est l’héritage du romantisme mais l’harmonie flirte avec les dissonances, et dans la forme musicale, il emprunte à la musique baroque et à la polyphonique anglaise du XVIè siècle (cf. la passacaille de l’acte 2).

Pour créer Peter Grimes à Avignon, Frédéric Roels s’est entouré d’une équipe de fidèles : Bruno de Lavenère à la scénographie, Lionel Lesure pour les costumes et Laurent Castaingt pour les lumières. Les premières réunions consistent à partager ces premières impressions de lecture et à les traduire en s’échangeant des images (photos ou tableaux) qui entrent en résonance avec l’œuvre. Puis vient le travail sur les maquettes de décor et de costumes, et la lumière.
Frédéric Roels a ensuite commenté les documents de travail : les premières maquettes de costumes inspirés par les années 1970, les différents documents de scénographie nécessaires à la construction des décors. L’élément marin est omniprésent dans l’œuvre et le choix a été de le représenter de manière symbolique, par le truchement de grandes bâches noires qui, au fil du récit, prendront différentes formes et constitueront l’élément central de la scénographie. L’idée de la marée passera aussi par les mouvements des chœurs, symbolisant également les relations de Peter Grimes avec la société, qui tantôt l’étouffe tantôt le laisse totalement isolé.

Une partie des décors a été réalisée par l’Opéra de Tours. Les autres décors ont été fabriqués par un atelier en Belgique. Les costumes sont tous élaborés par les ateliers de l’Opéra d’Avignon. Il s’agit d’un projet très ambitieux pour Avignon : c’est un opéra à gros effectif, avec 12 solistes, engagés pour la production, et un choeur important, réunissant les chanteurs de l’Opéra d’Avignon mais aussi des choristes de l’Opéra de Montpellier. Les répétitions ont réellement commencé le 20 septembre. C’est un opéra exigeant, théâtral, puissant tout en développant une grande sensibilité, qui permettra de mettre en valeur la qualité de l’orchestre et des choeurs d’Avignon. Après Avignon, Peter Grimes est programmé à l’Opéra de Trèves et à l’Opéra de Tours, co-producteurs de ce spectacle.

Pour en savoir plus :

Site de l’Opéra Grand Avignon
Peter Grimes de Benjamin Britten, conférence de Marielle Khoury
Le dossier de presse de Peter Grimes à l’Opéra Grand Avignon
Le site Paroles d’Opéra
Le livret bilingue de Peter Grimes sur le site ODB

Print Friendly, PDF & Email