Libre Théâtre – Lettre d’information du 20 juillet 2021 – spécial Avignon

Libre Théâtre à Avignon

Libre Théâtre est présent pendant toute la durée du festival à Avignon et vous accompagne dans le IN et dans le OFF avec ses recommandations.
Les compagnies peuvent enfin présenter leurs créations et le public est au rendez-vous, enthousiaste et heureux de retrouver le spectacle vivant. Malgré les nouvelles conditions sanitaires, le OFF continue jusqu’au 31 juillet. Les salles de spectacle et les comédiens sont mobilisés pour vous accueillir. Venez nombreux !


Les recommandations de Libre Théâtre

Spectacles recommandés par Libre Théâtre, vus en 2021 ou les années précédentes à Avignon ou à Paris, dans des genres très différents.

  • Incandescences, texte et mise en scène d’Ahmed Madani (Création 2021 à Avignon)
    Comment les jeunes d’aujourd’hui parlent d’amour ? Un spectacle complet, un hymne à la jeunesse et un message d’espoir. Un spectacle indispensable.
    Théâtre des Halles à 11h, jusqu’au 30 juillet.
  • Cœur ouvert de Claude Cohen (Création 2021 à Avignon)
    La confrontation entre Christiaan Barnard, auteur de la première transplantation cardiaque et son père, un pasteur rigoriste d’origine modeste. Un spectacle poignant de bout en bout, à ne pas manquer.
    Essaïon Avignon à 20h, jusqu’au 31 juillet
  • ADN de Dennis Kelly par la Compagnie DTM 9.4 (Création 2021 à Avignon)
    Les dialogues à la hache de Kelly, scandés par des comédiens habités par leurs rôles dans leur animalité, confèrent à la pièce une dimension véritablement hypnotique. Du théâtre à l’état pur.
    La Factory- Salle Tomasi à 21h55, jusqu’au 31 juillet
  • Peer Gynt est de retour d’après Henrik Ibsen par la Compagnie Les Affamés (Création 2021 à Avignon)
    Gilles Droulez interprète magnifiquement ce fanfaron tragi-comique.
    Théâtre des Corps Saints à 17h10, jusqu’au 31 juillet
  • Ni Brel ni Barbara par la Compagnie Les Monsieur Monsieur
    Comment peut-on encore chanter après Barbara et Brel ? Mario et Laurent nous font redécouvrir l’incroyable puissance poétique à jamais intacte des textes de Barbara et de Brel, aujourd’hui un peu occultée par des voix devenues trop familières. C’était une mission presqu’impossible. Ils y parviennent au-delà de toute espérance à force d’humilité, d’humour, de respect et d’amour pour ces deux figures tutélaires, à la fois protectrices et castratrices. Un spectacle tout public à ne manquer sous aucun prétexte.
    La Factory – Théâtre de l’Oulle, à 19h55, jusqu’au 31 juillet
  • Les souffrances de Job par la Compagnie DERAÏDENZ (Création 2021 à Avignon)
    Un voyage au cœur des ténèbres de notre inconscient collectif, dans un monde terrifiant peuplé de créatures effrayantes. Au-delà de ce spectacle magnifique, il faut saluer l’engagement total de l’ensemble de la troupe, puisque ce sont les spectateurs eux-mêmes qui, à leur arrivée, choisissent parmi l’ensemble des comédiens celui qui sera ce soir-là le bouc-émissaire.
    LaScierie, à 21h30, jusqu’au 28 juillet
  • Les Garçons et Guillaume à table ! de Guillaume Gallienne avec Maxence Marchand
    Un spectacle à la fois drôle, émouvant et troublant. Un pur moment de théâtre. À voir absolument.
    La Tâche d’encre à 12 heures jusqu’au 25 juillet
  • Variations énigmatiques d’Eric-Emmanuel Schmitt par la Compagnie Les Affamés
    Comédie brillamment dialoguée et pleine de rebondissements menée tambour battant par deux comédiens de grand talent.
    Théâtre des Corps Saints à 11h45 jusqu’au 31 juillet
  • Climax par la Compagnie Zygomatic (Création 2021 à Avignon)
    Peut-on rire du réchauffement climatique et de la catastrophe vers laquelle l’humanité s’achemine inexorablement ? Enchaînant des scènes burlesques d’une folle créativité sur des sujets parfois austères, les quatre comédiens-danseurs-chanteurs-mimes se démultiplient pour nous conduire dans divers points chauds de la planète afin de constater l’étendue du désastre.
    Espace Alya, à 21h10 jusqu’au 30 juillet
  • No limit de Robin Goupil (Création 2021 à Avignon)
    Une comédie burlesque qui rappelle avec bonheur l’univers loufoque du collectif ZAZ.
    Au Train bleu à 14h05 (jours pairs) jusqu’au 26 juillet
  • Le Discours de Fabrice Caro avec Benjamin Guillard (Création 2021 à Avignon)
    Le looser magnifique est superbement interprété par Benjamin Guillard, qui parvient à donner vie avec beaucoup de délicatesse et d’humour à ce texte ciselé.
    Théâtre des 3 Soleils, à 16h55, jusqu’au 31 juillet
  • Flagrant déni d’après Guy de Maupassant avec Alain Payen (Création 2021 à Avignon)
    Une série d’affaires judiciaires tragi-comiques. Alain Payen se démultiplie en incarnant tous les rôles, et parvient à leur donner vie sous nos yeux par quelques mimiques, en jouant à merveille de la façon de parler et des accents des personnages très nombreux et très divers qu’il interprète.
    Théâtre des Corps Saints à 10h30 jusqu’au 31 juillet
  • Tango Neruda mise en scène de Serge Barbuscia (Création 2021 à Avignon)
    C’est ici le tango popularisé par Gardel, la musique de Piazzolla, la peinture de Picasso, et la poésie de Neruda qui dialoguent, qui s’interpellent et qui se répondent, en un tourbillon parfaitement réglé de rimes plastiques et de rythmes poétiques.
    Théâtre du Balcon à 21h45 jusqu’au 30 juillet
  • Autant qu’on s’emporte en chantant à l’Atelier Florentin (Création 2021 à Avignon)
    Un spectacle très rythmé, à la fois musical et théâtral, qui nous invite à revisiter un répertoire de chansons connues ou méconnues, tout en abordant avec légèreté et humour le thème éternel des relations dans le couple.
    Atelier Florentin à 18h10, jusqu’au 31 juillet
  • La visite de la vieille dame de Friedrich Dürrenmatt par la Compagnie Les Têtes de bois
    La gestuelle, les masques et les voix des comédiens confèrent à cette fable une dimension symbolique, pour revisiter un thème éternel : le pouvoir absolu de l’argent dans nos sociétés, l’absurdité de la jouissance qu’il procure à ceux qui le détiennent, pour en abuser, avec la servile complicité de ceux qui sont prêts à tout pour avoir quelques miettes. Une compagnie aux accents multiples, totalement engagée dans son art et dans son propos.
    Théâtre l’Adresse, à 14 h, jusqu’au 31 juillet
  • Le Dindon de Feydeau par la Compagnie Viva
    Le spectacle qui nous est offert tient du show de Broadway. On sort presqu’aussi épuisés que les comédiens de ce vaudeville conduit au rythme d’un match de boxe, et dans lequel même les petites anglaises aiment la castagne. Épuisés, mais ravis.
    Théâtre des Lucioles à 10h20 ou 17h35 jusqu’au 31 juillet
  • Le Procès Eichmann à Jérusalem de Joseph Kessel (Création 2021 à Avignon)
    Par la voix du comédien Ivan Morane, c’est Joseph Kessel qui pendant plus d’une heure s’exprime à la première personne pour commenter le procès d’Eichmann, qu’il était chargé de couvrir en 1961 pour France Soir à Jérusalem. Et c’est sans doute ce qui donne une telle intensité dramatique à ce spectacle.
    Théâtre des Halles à 19h jusqu’au 30 juillet
  • Qu’est-ce que le théâtre ? d’Hervé Blutsch et Benoît Lambert (Création 2021 à Avignon)
    Ce spectacle s’attache avec humour à désacraliser la sortie au théâtre… afin peut-être de voir un jour plus de monde dans les salles qu’aux terrasses des cafés qui les entourent. Un spectacle distrayant, servi par un couple de comédiens qui, en se moquant d’eux-mêmes et des travers de leur métier, emportent la sympathie et le rire du public.
    Au Nouveau Grenier à 12h ou 12h15, jusqu’au 28 juillet
  • Les Filles aux mains jaunes mise en scène de Johanna Boyé
    En 1914, les hommes étant partis au front pour combattre les ennemis de la patrie, les femmes sont appelées à les remplacer à leurs postes dans les usines pour faire tourner l’industrie de guerre. Servi par des comédiennes habitées par leur rôle et par une mise en scène menée tambour battant, ce spectacle illustre une page dans l’histoire de l’émancipation des femmes en France.
    Théâtre Actuel, à 10h, jusqu’au 31 juillet
  • Premier amour de Samuel Beckett, mise en scène de Jean-Michel Meyer (Création 2021 à Avignon)
    Jean-Quentin Châtelain, en adoptant une diction très particulière, proche de la scansion poétique, nous donne à entendre toutes les facettes de cette nouvelle singulière, non dénuée d’humour.
    Théâtre des Halles à 11 h, jusqu’au 30 juillet
  • Il Campiello de Carlo Goldoni mise en scène de Carlo Boso (Création 2021 à Avignon)
    Un voyage aux sources mêmes du théâtre, la commedia dell’arte, qui nous permet d’assister en plein air à un spectacle complet : dialogues enlevés, danses endiablées, chants italiens, pantomimes… Un théâtre de tréteaux qui, par la seule entremise de quelques décors peints et de costumes d’époque, mais surtout grâce à l’enthousiasme communicatif des onze comédiennes et comédiens présents sur scène, nous offre un moment de pur bonheur.
    Cour du Barouf à 12h30 jusqu’au 31 juillet
  • Penthésilée de Henrich von Kleist (Création 2021 à Avignon)
    Le texte puissant et poétique de Kleist est magnifié par des chorégraphies issues de multiples traditions et par les chants polyphoniques des merveilleux interprètes.
    Cour du Barouf à 20h jusqu’au 29 juillet
  • Madame Van Gogh de Cliff Paillé
    Au-delà du mythe, où est la vérité de Van Gogh ? Un spectacle qui donne à la fois à penser, à voir et à ressentir. À ne pas manquer.
    Théâtre Transversal à 21h20 jusqu’au 31 juillet
  • L’Affaire Dussaert de et avec Jacques Mougenot
    Scientifique de formation, Jacques Mougenot pousse jusqu’à l’absurde, avec une logique implacable, les mécanismes qui régissent aujourd’hui ce qu’on appelle le marché de l’art, devenu une véritable foire. Il nous embarque avec lui dans un univers où le simple excès de réalité suffit à faire surgir le surréalisme.
    Théâtre des 3 Soleils à 11h jusqu’au 31 juillet
  • NinaLisa de Thomas Prédour et Isnelle Da Silveira
    La vie de Nina Simone, icône de la lutte pour les droits civiques, racontée à travers sa relation, parfois difficile, avec sa fille Lisa, elle aussi devenue chanteuse. Deux voix fabuleuses nous racontent, au-delà de leur histoire singulière, celle de l’Amérique de la ségrégation. Un spectacle envoutant.
    La Manufacture à 19h30 jusqu’au 25 juillet
  • Gustave Eiffel, en Fer et contre Tous
    Merveilleusement mis en scène et en lumière, Alexandre Delimoges, qui est aussi l’auteur du texte, nous brosse de façon humoristique le portrait de cet architecte de génie qu’a été Gustave Eiffel, tout en nous rappelant avec malice ce que fut l’atmosphère exaltée de cette fin de dix-neuvième siècle, animée par un incroyable esprit de progrès et par un bouillonnement économique, social et artistique. Un spectacle divertissant, instructif et parfois même interactif, à voir aussi en famille.
    Au Théâtre des 3 Soleils à 17h25 jusqu’au 31 juillet
  • Life on Mars ? par la Compagnie Thespis (Création 2021 à Avignon)
    Les jeunes comédiens évoquent, dans une série de courtes scènes rythmées, parfois émouvantes ou sensuelles, les différentes formes que prend aujourd’hui l’ultra-moderne solitude, de la vie de bureau à la vieillesse, sans oublier la vie amoureuse.
    La Factory à 20h10 jusqu’au 31 juillet
  • Sosies de Rémi De Vos, mise en scène et scénographie Alain Timár (Création 2021 à Avignon)
    Une comédie grinçante qui raconte le parcours d’une bande de paumés qui, ne sachant pas trop d’où ils viennent, savent encore moins où ils pourraient bien aller, mais qui portent néanmoins en eux, chevillé au corps, le désir d’exister, ce qui fait aussi de chacun d’eux des héros de tragédie.
    Théâtre des Halles à 19h jusqu’au 30 juillet
  • Le cabaret de la crise de Luigi Cerri
    Trois jeunes comédiens aux talents multiples et à l’énergie renouvelable nous entraînent dans un show irrésistible où l’humour sert de véhicule à une pensée critique sur notre modèle économique et social. Un spectacle à la fois distrayant et salutaire.
    Théâtre des Barriques à 16h30 jusqu’au 31 juillet
  • Mousse par la Compagnie Scratch (Création 2021 à Avignon)
    Un « solo à deux », dans lequel le jonglage fait la part belle à l’humour, au burlesque, à l’absurde et à la poésie
    L’Occitanie fait son cirque en Avignon, Chemin de l’île Piot, à 12h jusqu’au 25 juillet
  • Danny and the deep blue sea de John Patrick Shanley
    Au-delà d’un canevas dramatique très américain, on assiste surtout à une formidable performance de comédiens façon Actor’s Studio, qui pendant une heure nous déclinent toutes les nuances psychologiques de deux âmes tourmentées, mais finalement si profondément humaines. Un intense moment de théâtre.
    Théâtre ARTO à 18h35 jusqu’au 31 juillet
  • Beaucoup de bruit pour rien par la Compagnie Viva (Création 2021 à Avignon)
    En attribuant les rôles masculins à des femmes et les rôles féminins à des hommes, la mise en scène d’Anthony Magnier étonne et suscite les interrogations, laissant à chacun le soin d’élaborer sa propre interprétation. Cet audacieux chassé-croisé permet pour une fois aux comédiennes d’avoir le « beau rôle » et aux comédiens de jouer avec les conventions théâtrales et plus généralement sociales.
    Théâtre des Lucioles à 17h35, jusqu’au 31 juillet
  • Une vie sur mesure de Cédric Chapuis
    Quand on naît avec le rythme dans la peau, mais que son cœur ne bat pas en mesure avec celui des gens normaux, on est irrémédiablement condamné à vivre à contretemps. Ce seul en scène à la fois drôle et touchant, au texte percutant ponctué de percussions, nous parle de la différence.
    Théâtre des Gémeaux à 10h, jusqu’au 31 juillet
  • La mégère apprivoisée de William Shakespeare mise en scène par Frédérique Lazarini(Création 2021 à Avignon)
    Au-delà de la virtuosité de la langue, le génie de Shakespeare, jusque dans ses tragédies, réside avant tout dans l’humour. Un humour qui est ici très bien rendu par ce parti-pris très créatif de mise en scène et par des comédiens de grand talent.
    Théâtre du Chêne Noir, à 102, jusqu’au 31 juillet
  • Parfum de femme par la Cie Gérard Vantaggioli(Création 2021 à Avignon)
    Un beau spectacle, très bien servi par une distribution remarquable, avec notamment l’excellent Jean-Marc Catella, très crédible dans ce personnage de vieux Don Juan cynique et désespéré, immortalisé par Gassman, et Vanessa Aiffe-Ceccaldi, qui interprète avec bio à elle seule tous les rôles féminins de la pièce. 
    Théâtre du Chien qui fume à 16h30, jusqu’au 30 juillet
  • Fin de service d’Yves Garnier par la Compagnie Cavalcade
    Les dialogues sont savoureux et les deux comédiens interprètent à la perfection ces personnages en quête d’une existence, par la parole elle-même, entre la triste réalité qui tue le désir et la vanité des passions illusoires. Un beau moment de théâtre.
    La Luna à 11h jusqu’au 31 juillet
  • Moone en concert à l’Atypik Théâtre (Création 2021 à Avignon)
    Une parenthèse musicale enchanteresse pour les amateurs de théâtre pendant le festival. Moone nous promet la lune, on la quitte à regret avec des étoiles dans les yeux.
    Atypik Théâtre à 20h20, jusqu’au 31 juillet
  • Josef Josef (Création 2021 à Avignon)
    Un voyage à travers le temps et l’espace, qui vous emmènera en Pologne, dans les Balkans et en Russie. Un spectacle à ne pas manquer, qui vous donnera envie de «boire à la vie».
    Théâtre du Roi René à 21h50, jusqu’au 31 juillet
  • Paul, Gershwin et moi (Création 2021 à Avignon)
    Un joli spectacle qui ravira les amateurs de la musique de Gershwin.
    La Petite Caserne à 13h30, jusqu’au 31 juillet
  • Corneille/Molière, l’arrangement
    Le texte est à la fois émouvant et drôle. Cette comédie historique est servie par deux comédiens de talent, qui réussissent à nous rendre très proches ces deux figures mythiques du théâtre français.
    Atelier Florentin à 22h jusqu’au 31 juillet
  • L’Âge d’Or de Georges Feydeau par la Compagnie IntraMuros & Cie (Création 2021 à Avignon)
    Comédie surprenante de Feydeau rarement représentée. Un spectacle joyeux et délirant.
    Pixel Théâtre Avignon, à 20h30, jusqu’au 31 juillet
  • Les Audacieux : Colette/Debussy (Création 2021 à Avignon)Une lecture musicale, par deux artistes « audacieux », Colette et Debussy. Un spectacle qui incite à la rêverie et au voyage. Un beau moment hors du temps.
    Verbe Fou à 10h30 jusqu’au 30 juillet

Autres spectacles recommandés

Ces spectacles ne sont plus à l’affiche à Avignon, mais visibles en tournée.


Jean Vilar et Avignon – Promenade photographique au Jardin des Doms

 Serge Lido (c) Sipa Press

Cinquante ans après la disparition de Jean Vilar, l’association Jean Vilar présente une exposition photographique en plein air qui invite à parcourir l’aventure vilarienne. Une trentaine de photographies singulières issues d’un minutieux travail de recherche dans les archives de la Maison Jean Vilar et dans différents fonds publics et privés. Ces photographies souvent inédites témoignent du lien indéfectible du théâtre et du Festival avec la Ville d’Avignon. Elles sont signées d’Agnès Varda, Maurice Costa, Suzanne Fournier, Serge Lido et Boris Lipnitski. En savoir plus


Théâtre en streaming

Pour ceux qui ne peuvent se rendre à Avignon, la chaîne Opsis TV propose une plateforme de streaming dédiée au spectacle vivant par abonnement qui permet d’accéder en illimité à des centaines de programmes consacrés au théâtre, à l’opéra et à la danse. Des directs depuis le festival OFF sont proposés en juillet. Lien vers la plateforme


Dernière publication de Libre Théâtre / La Comédiathèque

Sketchs en Série de Jean-Pierre Martinez. Cet ouvrage rassemble pour la première fois tous les sketchs de Jean-Pierre Martinez, jusque-là édités séparément sous la forme d’une vingtaine de recueils thématiques. Ces 309 sketchs abordent les sujets les plus divers, traités dans des styles très variés, mais ils illustrent bien l’obsession de l’auteur pour certains thèmes (l’amour, la socialité, le temps, la mort, l’absence de Dieu, le non-sens…) et sa prédilection pour la comédie, l’humour noir et l’absurde.  En savoir plus


Histoire du théâtre

Nouvelle parution : La Bible en scène, Bible, théâtre et réforme au XVIème siècle
Les sujets bibliques fournissent une part non négligeable des sujets au théâtre du XVIe siècle. Les grandes représentations de mystères, à la manière du moyen-âge, se prolongent alors mais des formes inspirées du théâtre antique viennent renouveler le langage théâtral, d’abord en latin puis en langues vernaculaires. Un volume passionnant, publié sous la direction de Gilbert Dahan, Annie Noblesse-Rochet et Matthieu Arnold.
Collection Travaux de la Faculté de théologie protestante de Strasbourg n°19. 2ème trimestre 2021.

Lien pour s’abonner à la Lettre d’information de Libre Théâtre en bas de page.

Print Friendly, PDF & Email