Le voyage de Molière de Pierre-Olivier Scotto et Jean-Philippe Daguerre

Théâtre du Chien qui fume – 75 rue des Teinturiers – Avignon
du 7 au 30 juillet à 12h35 – Relâches : 12, 19, 26 juillet

Une déclaration d’amour de Jean-Philippe Daguerre à Molière, au théâtre, et à sa propre troupe Le Grenier de Babouchka

Léo, un jeune étudiant en médecine, rêve de faire du théâtre et se rend à une audition pour jouer le « Dépit amoureux ». Pris d’un malaise, il fait un bond en arrière dans le temps et se réveille au beau milieu de l’Illustre Théâtre, la troupe de Molière qui, avant de connaître le succès à la cour de Louis XIV, sillonne encore les routes de France. C’est donc auprès de Jean-Baptiste Poquelin en personne que Leo fera son apprentissage du métier de comédien.

Jean-Philippe Daguerre, secondé par Pierre-Henri Scotto, tisse harmonieusement cette histoire rocambolesque, en mêlant aux siens les dialogues de Molière, en prose comme en vers. Dans des décors mouvants et modulables, évoquant tantôt le théâtre de tréteaux tantôt les carrioles de cette compagnie itinérante, les comédiens-musiciens-chanteurs incarnent les grandes figures de l’Illustre Théâtre, et nous partageons l’émerveillement du jeune Léo à leur contact.

Le Grenier de Babouchka, dont Jean-Philippe Daguerre assure la direction artistique, excelle à jouer les classiques du répertoire, avec un bel enthousiasme et toujours en musique. Les spectacles de cette compagnies sont les meilleurs ambassadeurs du spectacle vivant auprès des jeunes générations. Avec ce voyage théâtral dans le temps, elle rend un bel hommage à Molière, à l’occasion de son 400ème anniversaire.

Critique de Ruth Martinez

Lien vers le site du festival OFF
Lien vers le site de la Compagnie de Babouchka

Pièce de Pierre-Olivier Scotto, Jean-Philippe Daguerre
Mise en scène : Jean-Philippe Daguerre
Interprètes : Grégoire Bourbier, Stéphane Dauch, Violette Erhart, Mathilde Hennekinne, Charlotte Matzneff, Teddy Melis, Geoffrey Palisse, Charlotte Ruby
Décors : Antoine Milian
Costumes : Corinne Rossi
Musiques : Ruzicka Petr
Lumières : Hill Moïse

(c) Stéphane Audran
Print Friendly, PDF & Email