Le Théâtre de Marivaux

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8409632w
Portrait de P. Carlet de Chamblain de Marivaux par Pougin de Saint Aubin 1781. Source : Bnf/Gallica

Romancier, journaliste, dramaturge, Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux (1688-1763) est l’auteur de nombreuses comédies dont il confie la création aux deux troupes officielles que sont le Théâtre-Français et le Théâtre-Italien. Il connaît de son vivant ses plus grands succès avec les Comédiens-Italiens, qui comptent sa muse Silvia
pour laquelle il écrit de magnifiques rôles.

Il révolutionne le genre de la comédie sentimentale, développant une subtile psychologie des personnages particulièrement attachée aux tours et détours de l’amour. Il écrit aussi des comédies sociales sur des sujets tels que la liberté et l’égalité entre les individus (L’Île des esclaves), ou la situation des femmes (La Nouvelle Colonie), placées dans des cadres utopiques.

Les comédies d’intrigue

Le Père prudent et équitable (1706), texte intégral sur wikisource
La Fausse Suivante ou Le Fourbe puni (1724), texte intégral sur wikisource
Le Dénouement imprévu (1724), texte intégral sur wikisource
La Méprise (1734), texte intégral sur wikisource
La Joie imprévue (1738), texte intégral sur wikisource 

Les comédies héroïques

Le Prince travesti (1724), texte intégral sur wikisource
Le Triomphe de l’amour (1732), texte intégral sur wikisource

Les comédies morales

Illustration de Bertall dans Théâtre complet de Marivaux. Paris: Laplace, Sanchez et cie, 1878.

Le Legs (1736), texte intégral sur Libre Théâtre
Les Sincères (1739), texte intégral sur Libre Théâtre
Le Préjugé vaincu (1746), texte intégral sur wikisource
L’École des mères (1732), texte intégral sur wikisource
L’Héritier de village (1725), texte intégral sur wikisource
Le Petit-Maître corrigé (1734), texte intégral sur Libre Théâtre
L’Île des esclaves (1725), texte intégral sur Libre Théâtre
L’Île de la raison ou Les petits hommes (1727), texte intégral sur wikisource
La Colonie (1750), texte intégral sur wikisource
L’Amour et la Vérité (1720), texte intégral sur wikisource
Le Triomphe de Plutus (1728), texte intégral sur wikisource
La Réunion des Amours (1731), texte intégral sur wikisource
Félicie (lue à l’Académie française en 1757, non jouée), texte intégral sur Libre Théâtre
Les Acteurs de bonne foi (1748), texte intégral sur wikisource

Drames bourgeois

La Mère confidente (1735), texte intégral sur Libre Théâtre
La Femme fidèle (1755), texte intégral sur wikisource

Les comédies d’amour

Arlequin poli par l’amour (1720), texte intégral sur wikisource
La Surprise de l’amour (1722), texte intégral sur Libre Théâtre
La Double Inconstance (1723), texte intégral sur Libre Théâtre
La Seconde Surprise de l’amour (1727), texte intégral sur wikisource
Le Jeu de l’amour et du hasard (1730), texte intégral sur wikisource
Les Serments indiscrets (1732), texte intégral sur wikisource
L’Heureux Stratagème (1733), texte intégral sur Libre Théâtre
Les Fausses Confidences (1737), texte intégral sur wikisource
L’Épreuve (1740), texte intégral sur Libre Théâtre
La Dispute (1744), texte intégral sur wikisource

Autres pièces

Annibal (1720), texte intégral sur wikisource
La Commère (1741), texte intégral sur wikisource
La Provinciale (1761), texte intégral sur wikisource

Print Friendly, PDF & Email