Le Dindon de Georges Feydeau

Le Dindon de Feydeau

Comédie en trois actes et en prose de Georges Feydeau créée le 8 février 1896, sur la scène du théâtre du Palais-Royal. Très grand succès : 275 représentations.
Distribution : 11 hommes et 6 femmes
Téléchargement de la pièce en texte intégral gratuitement sur libretheatre.fr
Lien vers la notice sur data.libretheatre.fr

L’argument

Vatelin et sa femme Lucienne s’aiment. Rédillon, un ami du couple, courtise Lucienne depuis des années. Pontagnac, coureur de jupons notoire, a poursuivi Lucienne jusque chez elle et découvre que son mari n’est autre de son ami Vatelin, qui prend la situation avec humour. Tout se gâte quand revient Maggy, une ancienne maîtresse anglaise de Vatelin, qui menace de se suicider s’il lui refuse un rendez-vous. Lucienne a toujours juré qu’elle prendrait un amant sitôt prouvée l’infidélité de son mari. La mécanique est en place : qui sera le dindon de la farce ?…

Programme des représentations au Théâtre du Palais Royal

Gallica offre une série de documents relatifs aux premières représentations de cette pièce au théâtre du Palais Royal en 1896 : des programmes, des photogrammes… (Source : BnF/Gallica)

Le Dindon
Premier acte
2ème acte : double flagrant-délit
2ème acte : double flagrant-délit
3ème acte
3ème acte

 


On regardera avec amusement les publicités thématiques qui entourent la distribution : émail d’albâtre pour avoir les dents blanches, poudre de riz qui fait disparaître les rougeurs et les rides et préservatif antiseptique indispensable pour l’usage intime…

Programme du Dindon
Programme du Dindon, Théâtre du Palais Royal, 1896. Source BnF/Gallica

Quelques mises en scène…

Le Dindon est entré au Répertoire de la Comédie Française en 1951. L’INA propose deux représentations de la pièce de Feydeau par la Comédie Française :

  • la transmission télévisée dans le cadre de l’émission Au théâtre ce soir le 18 avril 1969 sur le site de l’INA

Philippe Adrien a mis en scène cette pièce en 2010. Le dossier pédagogique autour de ce montage est en ligne sur le site du Grand R, la scène nationale de La Roche-sur-Yon.


Le Coca dans le Dindon

Armandine.
Qu’est-ce que c’est que ça ?
Gérôme.
C’est du coca.
Armandine.
Du quoi ?
Gérôme, allant à elle.
Du coca ! du vin de coca

L’usage du vin de coca se développe à la fin du XIXème siècle favorisé par de nombreuses campagnes publicitaires.

En 1863, un jeune chimiste corse du nom de Angelo Mariani commercialise un médicament breveté qu’il baptisa Vin Tonique Mariani à la Coca du Pérou. Composé d’une infusion de 3 variétés de feuilles de coca dans du vin de Bordeaux, le Vin Tonique Mariani fut immédiatement salué comme un stimulant idéal de l’estomac, un analgésique des voies respiratoires et des cordes vocales, un coupe-faim, un anti-dépresseur, et comme traitement de l’anémie. La dose recommandée était de deux ou trois verres de vin par jour à boire 30 minutes avant ou juste après le repas. Chaque verre de 30ml de vin Mariani contenait 6 milligrammes de principe actif, la cocaïne.

Ci-dessous : Article « Une innovation dans la publicité », par Joseph Uzanne, Directeur de la publicité des Vins Mariani dans La Publicité moderne. Revue mensuelle, 1907-1908

La Publicité moderne. Revue mensuelle La Publicité moderne. Revue mensuelle

bpt6k55676871 (4) bpt6k55676871 (3)

Print Friendly, PDF & Email
Fermer le menu