Glenn : naissance d’un prodige, d’Ivan Calbérac

Théâtre des Béliers – 53, rue du Portail Magnanen – Avignon
du 7 au 30 juillet à 11h50 – Relâches : 12, 19, 26 juillet

Glenn Gould, le destin tragique d’un pianiste hors norme

Pour tous les passionnés de musique classique, Glenn Gould s’est imposé à jamais comme une figure mythique. Raconter au théâtre, en une heure et demie, la vie de ce pianiste prodige du XXème siècle était un défi. Yvan Calbérac, en signant le texte et la mise en scène de ce spectacle, réussit ce pari. Derrière l’immense succès de cette star du piano, il nous révèle les souffrances endurées par l’artiste pour arriver à cette consécration. Véritable génie de la musique, Glenn Gould est aussi le héros malheureux d’une tragédie. L’artiste extraordinaire qu’il est devenu en grandissant nous apparaît avant tout comme la créature sous influence d’une mère abusive. Il paiera son succès programmé au prix de nombreux renoncements. À commencer par le renoncement à l’amour. Hypocondriaque et dépressif, dépendant des médicaments, il mourra prématurément en 1982 à l’âge de 50 ans.

Thomas Gendronneau incarne à lui seul Glenn Gould aux différents âges de sa vie. Sans jamais verser dans la caricature, il endosse avec beaucoup de vraisemblance le costume mal ajusté de cet artiste timide et fragile, en reproduisant fidèlement sa démarche, sa gestuelle et sa position de jeu si particulière. Mais ce remarquable comédien nous impressionne aussi lorsqu’il se met au piano et qu’il joue. Il est entouré par cinq autres acteurs de talent qui apportent chacun leur touche d’émotion ou d’humour à ce récit tragi-comique d’un destin exceptionnel. Enfin, la sublime musique de Bach interprétée par Glenn Gould est bien sûr omniprésente tout au long de la pièce.

Un spectacle complet, à ne pas manquer.

Critique de Ruth Martinez

Lien vers le site du Festival OFF pour réserver

Texte et mise en scène : Ivan Calbérac
Interprètes : Josiane Stoleru, Bernard Malaka, Thomas Gendronneau, Lison Pennec, Benoit Tachoires, Stéphane Roux
Scénographe : Juliette Azzopardi
Lumières : Alban Sauvé
Vidéo : Nathalie Cabrol
Costumes : Bérangère Roland
Assistante à la mise en scène : Florence Mato

Print Friendly, PDF & Email