Chronique sur des pièces ou des auteurs dramatiques du XVIIIe siècle

La Double Inconstance de Marivaux

Silvia et Arlequin se portent un amour pur et réciproque, mais le Prince a jeté son dévolu sur la jeune villageoise. Il la fait enlever, la garde en son palais, et livre les amants à Flaminia pour qu’elle mette en oeuvre la machination de la double inconstance. Pas à pas, les amoureux sont pris au piège d’une mise en scène habilement menée sans jamais s’apercevoir qu’ils en sont les acteurs, ou les marionnettes. Silvia se laisse séduire par un officier qui se révélera être le Prince tandis qu’Arlequin tombe sous le charme des paroles de Flaminia. Un couple défait en donne deux. L’amour qu’on pensait éternel cède le pas au temps du plaisir éphémère. Le monde rural, rustique, pauvre et impuissant ne résiste pas à la corruption de la cour, de la coquetterie, de la richesse et des honneurs. L’inconstance du monde, son instabilité, contamine qui croit être fidèle à ses émotions et pense n’être que le spectateur de ce déséquilibre sans y participer.

La Double Inconstance de Marivaux
Extrait du téléfilm réalisé par Marcel Bluwal en 1968. Avec Daniel Lebrun, Judith Magre, Jean-Pierre Cassel et Claude Brasseur. Source : INA
Continuer la lecture La Double Inconstance de Marivaux

Le Jeu de l’amour et du hasard de Marivaux

Alors que leurs pères ont décidé de les marier, Sylvia et Dorante ne se sont encore jamais vus. Pour pouvoir "examiner" son fiancé, Sylvia prend la place de sa suivante Lisette. Mais ce qu'elle ne sait pas, c'est que Dorante a eu la même idée et a échangé ses vêtements avec son valet Arlequin. Chacun se méprend sur la véritable condition de l'autre et lutte contre un sentiment qui lui paraît inavouable : la barrière des préjugés, liés aux différences de conditions sociales semble infranchissable. Dorante sera le premier à révéler sa condition de maître. Mais Silvia pousse la comédie jusqu'au bout. Elle veut amener Dorante à renoncer à ses privilèges en acceptant d'épouser une soubrette...

Continuer la lecture Le Jeu de l’amour et du hasard de Marivaux

Le théâtre au XVIIIe siècle

Le théâtre au XVIIIe siècle Le renouvellement de la tragédie Le début du XVIIIème siècle marque le déclin de la tragédie classique. Prosper Jolyot de Crébillon (dit Crébillon père, 1674-1762) développe le « tragique de situation » : de nombreuses…

Le théâtre au XVIIIe siècle
Comédie (Microc, Salam, hippocrata) Acte 3ème Scène dernière Théâtre Français : Scènes théâtrales 1825 : [estampe] / Félix [sig.]
Continuer la lecture Le théâtre au XVIIIe siècle

Le théâtre de Beaumarchais

Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais (1732-1799) est aussi célèbre pour sa vie mouvementée que pour ses pièces de théâtre. C'est très jeune, en tant qu'horloger, qu'il pénètre à la Cour. A partir de 1760, Beaumarchais poursuit en parallèle une carrière d’homme d’affaires et d’homme de lettres. Ses deux premières pièces, sont des drames : Eugénie ou la Vertu du désespoir en 1767 et Les Deux Amis ou le Négociant de Lyon en 1770. Elles sont toutes deux des échecs.

Continuer la lecture Le théâtre de Beaumarchais

Les Folies amoureuses de Jean-François Regnard

Une jeune fille, Agathe, est retenue prisonnière par son tuteur, Albert, qui veut l'épouser, alors qu'elle est amoureuse d'Eraste. Avec la complicité de Lisette, servante d'Albert, et Crispin, valet d'Eraste, les deux amants imaginent divers stratagèmes pour échapper à Albert.

Les Folies amoureuses de Jean-François Regnard
Comédie (Microc, Salam, hippocrata) Acte 3ème Scène dernière Théâtre Français : Scènes théâtrales 1825 : [estampe] / Félix [sig.]
Continuer la lecture Les Folies amoureuses de Jean-François Regnard

Le Mariage de Figaro (Beaumarchais)

n grand seigneur espagnol, amoureux d’une jeune fille qu’il veut séduire, et les efforts que cette fiancée, celui qu’elle doit épouser, et la femme du seigneur, réunissent pour faire échouer dans son dessein un maître absolu, que son rang, sa fortune et sa prodigalité rendent tout-puissant pour l’accomplir.

Continuer la lecture Le Mariage de Figaro (Beaumarchais)

Charles IX ou l’Ecole des rois de Marie-Joseph Chénier

Tragédie en 5 actes de Marie-Joseph Chénier, créé en 1789. Ecrite en 1787, censurée puis créée au Théâtre-Français situé au Faubourg-Saint-Germain le 4 novembre 1789 sous le titre Charles IX et rebaptisée ultérieurement Charles IX ou l'école des rois. Publiée en 1790.

Charles IX ou l’Ecole des rois de Marie-Joseph Chénier
Estampe. Source : Bibliothèque nationale de France, département Arts du spectacle, 4-ICO THE-971
Continuer la lecture Charles IX ou l’Ecole des rois de Marie-Joseph Chénier

Les Deux Amis de Beaumarchais

Les Deux Amis ou le Négociant de Lyon Drame en 5 actes et en prose de Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais représentée pour la première fois à la Comédie-Française le 13 janvier 1770. Distribution : 5 hommes, 1 femme Texte intégral…

Continuer la lecture Les Deux Amis de Beaumarchais