L’Oiseau vert de Carlo Gozzi mise en scène de Danuta Zarazik

Libre Théâtre vous recommande L'Oiseau vert de Carlo Gozzi, mise en scène de Danuta Zarazik Carlo Gozzi, contemporain et rival de Carlo Goldoni, signe avec L’Oiseau vert un fantastique mélange de fable théâtrale, de conte philosophique et de bouffonnerie, dans la plus pure tradition de la Commedia dell’arte. Le texte est mis en scène par Danuta Zarazik, et ses élèves de l’Académie Internationale des Arts du Spectacle déploient tous leurs multiples talents pour nous offrir un spectacle au rythme endiablé, destiné à tous les publics. Les plus petits sont fascinés par les chants, les danses, les bruitages réalisés sous leurs yeux ébahis, et par les apparitions merveilleuses de statues qui parlent, d’un superbe oiseau vert, d’une pomme qui chante ou d'une eau qui danse. Quant aux grands enfants que nous sommes, ils rient aussi de bon cœur à ce drôle de conte de fées et à son adaptation malicieuse, multipliant les clins d’oeil à la pop culture. Nous suivrons avec grand plaisir les aventures de cette nouvelle promotion de l’AIDAS, désormais constituée en troupe, la Compagnie du Pont de Bois. L’aventure de la Cour des Platanes continuera au prochain festival d’Avignon, en 2021, avec le projet de Carlo Boso d’inviter également d’autres prestigieuses écoles de théâtre, d’Italie, d’Espagne et de Bulgarie.

Continuer la lecture L’Oiseau vert de Carlo Gozzi mise en scène de Danuta Zarazik

Sosies de Rémi De Vos, mise en scène et scénographie Alain Timár

Sosies de Rémi De Vos, mise en scène et scénographie Alain Timár. "Soyez vous-même, les autres sont déjà pris", disait Oscar Wilde. Cette salutaire maxime, déjà très exigeante pour tout un chacun, peut s'avérer difficile à suivre pour ceux que la vie a privés d'une éducation leur donnant la capacité de faire des choix. Il est alors plus facile, pour échapper à sa propre insignifiance, d'enfiler le costume de quelqu'un d'autre. Une célébrité, tant qu'à faire. Hélas, le prêt-à-porter existentiel ne colle pas toujours bien à la peau, et le costume est souvent trop grand. C'est le propos de cette comédie grinçante de Rémi De Vos intitulée "Sosies", qui nous raconte le parcours d'une bande de paumés qui, ne sachant pas trop d'où ils viennent, savent encore moins où ils pourraient bien aller, mais qui portent néanmoins en eux, chevillé au corps, le désir d'exister, ce qui fait aussi de chacun d'eux des héros de tragédie. Ainsi Bernard, qui s'est rebaptisé Bernie, avant de devenir Johnny, ou plutôt Little Johnny Rock. Car le sosie reste toujours conscient de ne pas être celui dans la peau de qui il se coule, tout comme le comédien sait qu'il n'est pas le personnage qu'il interprète. Conscient que leur propre réalité ne saurait suffire à les satisfaire, l'un et l'autre cherche seulement à se dépasser en incarnant des personnage plus grands qu'eux. À cette différence près que le sosie a choisi une fois pour toutes le rôle de sa vie. Les comédiens de ce spectacle, sous la direction d'Alain Timár, interprètent à la perfection ces cinq personnages plus ou moins frustes, à la limite de la marginalité, qui néanmoins se grandissent par leur soif d'échapper à la médiocrité qui leur était destinée. À voir au Théâtre des Halles.Critique de Jean-Pierre Martinez

Continuer la lecture Sosies de Rémi De Vos, mise en scène et scénographie Alain Timár

Penthésilée de Henrich von Kleist mise en scène de Danuta Zarazik

Penthésilée de Henrich von Kleist, mise en scène de Danuta Zarazik Au-delà des questionnements ô combien d'actualité que soulève la pièce, c'est d'abord à un très beau spectacle que nous convient les talentueux et enthousiastes élèves de l'AIDAS, en plein air et sans autre artifice que ceux du théâtre de tréteaux. Le texte puissant et poétique de Kleist est magnifié par des chorégraphies issues de multiples traditions et par les chants polyphoniques de ces merveilleux interprètes. Plus important encore, peut-être, comme à la Cartoucherie de Vincennes, chez Ariane Mnouchkine ou chez Antonio Diaz-Florian, au cœur d'Avignon déserté par les festivaliers, bat le cœur d'une troupe. Ces comédiens à qui leurs maîtres ont su d'abord enseigner l'humilité, accueillent eux-mêmes les spectateurs à la billetterie, ils les servent à la buvette comme des invités de marque, et ils leur font une haie d'honneur au sortir du spectacle. Une leçon pour beaucoup de gens de théâtre et pour nous tous. Le théâtre est aussi une éthique.

Continuer la lecture Penthésilée de Henrich von Kleist mise en scène de Danuta Zarazik

La Nuit des Rois de William Shakespeare mise en scène de Carlo Boso

La Nuit des Rois de William Shakespeare mise en scène de Carlo Boso Les élèves de l'Académie Internationale des Arts du Spectacle, sous la direction de leur maître Carlo Boso, nous proposent une version commedia dell'arte de la célèbre comédie de William Shakespeare "La Nuit des Rois". On a toujours plaisir à retrouver le sens de l'intrigue et le génie de la langue de Shakespeare. Travestissements, quiproquos, amours contrariés, duels, jeux de mots, chants, danses, pantomime... Tout est réuni pour offrir aux spectateurs, petits ou grands, un moment de pur bonheur théâtral, en plein air, dans une ambiance sans doute assez proche de ce que devait être à l'époque le théâtre de tréteaux. Merci à Carlo Boso et à ses élèves pour ce réjouissant spectacle, mis en scène et interprété avec autant d'enthousiasme, de générosité et de simplicité. À ne manquer sous aucun prétexte.

Continuer la lecture La Nuit des Rois de William Shakespeare mise en scène de Carlo Boso

Il Campiello de Carlo Goldoni mise en scène de Carlo Boso

Libre Théâtre vous recommande le spectacle Il Campiello de Carlo Goldoni, mise en scène de Carlo Boso À Avignon, dans la Cour des Platanes, qui par la magie du théâtre se trouvent être des tilleuls, les élèves de l'Académie Internationale des Arts du Spectacle, mis en scène par leur maître Carlo Boso, vous emmènent sur une place de Venise où se trament, entre nobles ruinés et gens du peuple, des intrigues d'amour et d'argent. Un voyage aux sources mêmes du théâtre, la commedia dell'arte, qui nous permet d'assister en plein air à un spectacle complet : dialogues enlevés, danses endiablées, chants italiens, pantomimes... Un théâtre de tréteaux qui, par la seule entremise de quelques décors peints et de costumes d'époque, mais surtout grâce à l'enthousiasme communicatif des onze comédiennes et comédiens présents sur scène, nous offre un moment de pur bonheur. Tout en nous rappelant que le théâtre, c'est avant tout cela : un spectacle dont la qualité tient avant tout à la sincérité de l'intention et au talent des artistes. Un spectacle tout public, pour les enfants comme pour les adultes qui ont su rester des enfants. À voir absolument.

Continuer la lecture Il Campiello de Carlo Goldoni mise en scène de Carlo Boso

Les Audacieux : Colette/Debussy

Mathilde Maumont plonge avec délectation et gourmandise dans la prose de Colette et nous invite à découvrir six de ses nouvelles extraites pour la plupart de son recueil « la Femme cachée ». Des textes surprenants par leur théâtralité. À la sensualité de l’écriture de Colette répondent les harmonies savantes et poétiques de la musique de Debussy, superbement interprétée au piano par Jean Philippe Guillo. Un spectacle qui incite à la rêverie et au voyage. Un beau moment hors du temps.

Continuer la lecture Les Audacieux : Colette/Debussy

Les Garçons et Guillaume à table ! de Guillaume Gallienne avec Maxence Marchand

Libre Théâtre vous recommande Les Garçons et Guillaume à table ! de Guillaume Gallienne avec Maxence Marchand. Débarrassé de l'aura un peu trop éblouissante de cet interprète hors-norme qu'est Guillaume Gallienne, qui dans son spectacle et dans son film nous racontait son propre destin, si particulier, ce texte nous apparaît d'autant mieux dans l'universalité de son propos. Comment un enfant peut-il construire son identité d'adulte sans renier ses parents, mais sans pour autant accepter de se conformer à tout prix à l'image qu'ils ont projeté sur lui avant même sa naissance ? Comment un homme peut-il construire son identité, en l'occurrence sexuelle, dans toute sa complexité, sans pour autant se fondre dans les clichés que lui impose la société ? Un garçon qui s'habille en fille est-il nécessairement un homosexuel ? Et si tout cela était beaucoup plus complexe, beaucoup plus subtil, et donc beaucoup plus intéressant que ces raccourcis ? Jusque dans la fragilité de son jeu, Maxence Marchand nous donne à voir, à entendre, à comprendre et à aimer ce personnage qui, pour trop aimer sa mère, finit par s'identifier à elle. Avant de découvrir qu'on peut aimer les femmes sans en être une soi-même. Un spectacle à la fois drôle, émouvant et troublant. Un pur moment de théâtre. À voir absolument.

Continuer la lecture Les Garçons et Guillaume à table ! de Guillaume Gallienne avec Maxence Marchand

Si Sacha Guitry vous était conté

Libre Théâtre vous recommande.Si Sacha Guitry vous était conté.Anthéa Sogno nous invite, dans le cadre à la fois majestueux et convivial de son théâtre La Condition des Soies, à une passionnante conférence consacrée à Sacha Guitry, sa vie et son œuvre, ces deux dimensions étant en l'occurrence étroitement mêlées. Car la vie de Guitry est en soi un roman, quand ce n'est pas aussi une pièce de boulevard. Distillant les bons mots du maître et les épisodes tragicomiques dont il fut tour à tour le héros et la victime, elle nous dévoile le parcours d’un artiste d'exception, dramaturge, cinéaste et comédien de génie, bourreau des cœurs mais aussi monstre de travail, qui laisse derrière lui une œuvre considérable.

Continuer la lecture Si Sacha Guitry vous était conté

Tout est possible ! par la Compagnie Teatralala

Le Festival d’Avignon n'aura pas lieu... Ce sinistre présage, devenu entre-temps réalité, ressemble déjà au titre d'une pièce de théâtre. Et c'est une tragédie. La guerre contre le virus aura fait bien des victimes collatérales, et parmi elles le spectacle vivant aujourd'hui moribond. C'est le moment qu'a choisi la Compagnie Le Téatralala pour nous amener, en commençant par un jeu de piste, à une réflexion sur l'essence même du théâtre. Le théâtre est une illusion. Une illusion qui, par la magie de la convention théâtrale, devient une réalité plus profonde que la réalité elle-même. L'annulation du festival (et plus généralement la fermeture des théâtres), c'est donc la mort d'une illusion. Paradoxe s'il en est : pourquoi faire tout un drame de la suspension de cette réalité totalement factice qu'est la représentation d'une pièce de théâtre ? La fin de l'illusion, pourtant, c'est la désillusion. Et de la désillusion au désespoir il n'y a qu'un pas, qui nous rapproche un peu plus du précipice.

Continuer la lecture Tout est possible ! par la Compagnie Teatralala