Suggestion de Georges Courteline

Suggestion de Georges Courteline

3 mars 2016
/ / /
Comments Closed

Suggestion de Georges Courteline

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1158111d

Illustration de Barrère dans l’édition Coco, Coco et Toto de 1910. Source : BnF/ Gallica

Saynète parue dans le supplément littéraire du journal La Lanterne le 22 décembre 1898 (source Gallica et éditée dans le recueil Les Fourneaux en 1904 puis dans Coco, Coco et Toto de 1910 et dans le recueil Le Miroir concave en 1919.
La version présentée est celle de Coco, Coco et Toto (changement dans le nom du journal lu par la dame. Dans la version de La Lanterne, il s’agit du
Littoral, et quelques changements mineurs dans les répliques).
Distribution : 4 hommes, 1 femme
Texte à télécharger gratuitement sur Libre Théâtre
Lien vers la notice sur data.libretheatre.fr

 

L’argument

La scène représente un café. Au premier plan, Ratcuit et Labouture discutent de sciences occultes devant deux bocks à demi vidés. Au fond, attablée, une dame seule, plongée dans la lecture de l‘Echo de Paris. Entre la dame qui lit L’Echo et le couple Ratcuit-Labouture, un billard, où deux messieurs, armés de queue et de craie, se livrent aux douceurs du carambolage. Ratcuit tente d’hypnotiser la femme et la forcer par la seule puissance de son regard à lever les yeux et à les amener sur lui.

Un extrait

suggestion_courteline

Couverture du Gil Blas Illustré par Steinlen 24 mars 1895. Source : http://www.steinlen.net

Labouture.
Tu es idiot, Ratcuit ; tais-toi. Tu parles comme un vermisseau.

Ratcuit,qui suit son idée.
… et j’en ai eu les preuves, entends-tu ?
Labouture.
Que tu parlais comme un vermisseau ? Je te crois sans peine.
Ratcuit.
Il ne s’agit par de cela ; ne fais donc pas l’imbécile.
Labouture, enchanté, rigole.
Ratcuit.
Je te répète que j’ai vu de mes yeux, et des centaines de gens assistaient aux mêmes expériences, les phénomènes de suggestion de l’ordre le plus extraordinaire et le plus incompréhensible ! Est-ce clair ?
Labouture.
Tais-toi. Tu divagues.
Ratcuit, opiniâtre.
J’ai suivi pendant plusieurs mois les conférences du docteur Luis, à l’hôpital de là Charité…
Labouture.
Oui, mon vieux.
Ratcuitqui commence à rager.
… et chaque fois j’en suis revenu émerveillé…

Pour explorer l’œuvre théâtrale de Georges Courteline dans Libre Théâtre :

 

Comments are closed.

Libre Théâtre 2015 - Designed by Klasik Themes.