L’extralucide de Georges Courteline

L’extralucide de Georges Courteline

24 février 2016
/ / /
Comments Closed

L’extralucide de Georges Courteline

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54555775

Simili gravure d’après les photographies de Cautin et Berger extraite de l’édition Flammarion de 1897. Source : BnF/Gallica

Saynète en un acte créée le 17 mai 1897 au Carillon.
Distribution : 1 homme et 1 femme.
Téléchargez gratuitement le texte sur Libre Théâtre
Lien vers la notice sur data.libretheatre.fr

 

L’Argument

Monsieur Ledaim, inquiet de la disparition de sa femme, se présente chez une voyante, qui utilise ses pouvoirs paranormaux supposés pour lui apprendre que sa femme le trompe.

 

 

 

 

Un extrait

Madame Prudence.
Ordonnez-moi de voir.
Monsieur Ledaim.
Je vous l’ordonne!
Madame Prudence.
Dites: « Voyez! »
Monsieur Ledaim.
Voyez ! ! !
Madame Prudence.
… Bien… Assez… (Eprouvant du bout de son index, d’un délicat toucher d’aveugle, chacune des dents du petit peigne:) … Je vois… C’est un petit démêloir….
Monsieur Ledaim,
émerveillé.
En effet!
Madame Prudence.
… Il a servi à une femme….
Monsieur Ledaim, confondu.
C’est exact! (A part.) Elle est extraordinaire; il n’y a pas à dire. (Haut.) Cette femme, la voyez-vous ?
Madame Prudence.
… Oui… (Un temps.) Elle est au lit.
Monsieur Ledaim.
Au lit ?
Madame Prudence.
Au lit.
Monsieur Ledaim, qui défaille d’anxiété.
Avec une fluxion de poitrine ?
Madame Prudence.
Non ; avec un homme qui la pelote.
Monsieur Ledaim,
éclatant comme un siphon d’eau de seltz.
Ça y est!… J’aurais dû m’en douter ! Ah ! sang du Christ ! ventre du pape ! faut-il que les femmes soient canailles et que les hommes soient idiots!… Et quand on pense que depuis huit jours je passe ma vie à la Morgue!…

Pour explorer l’œuvre théâtrale de Georges Courteline dans Libre Théâtre :

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.

Libre Théâtre 2015 - Designed by Klasik Themes.