La Dame de chez Maxim de Feydeau

La Dame de chez Maxim de Feydeau

9 janvier 2016
/ / /
Comments Closed

La Dame de chez Maxim de Georges Feydeau

Illustration de Marevéry

Joseph Torin.  Théâtre des Nouveautés 21 mars 1906.  dessin de Yves Marevéry. Source BnF/ Gallica

La Dame de chez Maxim est un vaudeville en trois actes de Georges Feydeau, représentée, pour la première fois, le 17 janvier 1899 au Théâtre des Nouveautés.  dans une mise en scène de l’auteur. C’est la plus longue pièce de Feydeau  (moyenne de 3 heures de représentation pour la mise en scène du texte intégral), avec vingt-neuf rôles (certains comédiens peuvent jouer plusieurs rôles). C’est aussi un de ses plus grands succès : après avoir obtenu les faveurs de la critique, la pièce est jouée plus de 500 fois.

Son succès est tel que Feydeau lui donne une suite, en 1902, La Duchesse des Folies-Bergère.
Distribution : 17 hommes – 12 femmes

Texte intégral à télécharger gratuitement sur Libre Théâtre
Lien vers la notice dans data.libretheatre.fr.

 

 

L’argument

Le Docteur Petypon, entraîné par son collègue Mongicourt, a fait la fête jusqu’au petit matin chez Maxim. Mongicourt le découvre endormi à midi sous un canapé renversé. De la chambre sort la Môme Crevette, une danseuse du Moulin-Rouge.

Le général Petypon, l’oncle, arrive inopinément. Il prend la Môme pour l’épouse de celui-ci qui ne le dément pas. Le général  invite son neveu au mariage de la nièce Clémentine, dans son château en Touraine. Le Docteur se voit contraint d’emmener la danseuse avec lui…

Programme 1910

Photographie de programme. Théâtre des Bouffes-Parisiens, 27 juin 1910. Source BnF/ Gallica

Gabrielle, la femme du Docteur, reçoit tardivement la lettre qui lui annonce le mariage. Elle part à son tour pour la Touraine. Mongicourt, apprenant le départ de Gabrielle, y part lui aussi.

Tous se retrouvent au château. Les dames de province, prenant la Môme pour une Parisienne, se mettent, par snobisme, à l’imiter dans son allure et dans son parler truculent : « Et allez donc, c’est pas mon père ! ».

Un pur vaudeville.

Le début de la pièce n’est pas sans rappeler L’Affaire de la rue de Lourcine de  Labiche. Les quiproquos se succèdent dans un rythme effréné.  Les bons mots fusent.

Il est aussi beaucoup question d’esprits : la Môme Crevette puis Petypon se déguisent en séraphin ou en ange pour duper Gabrielle, très crédule.  Autre ressort comique : un fauteuil extatique que le docteur Petypon veut utiliser pour opérer ses patients et qui provoque un profond sommeil lorsque l’on s’y assoit.

 

Le manuscrit de l’auteur

La Bibliothèque nationale de France détient la version primitive de la pièce, comportant de très importantes variantes par rapport à l’édition originale de 1914. Les f. 67-70 sont un remaniement des scènes 18-19 de l’acte I.

Source : Manuscrit de La Dame de chez Maxim, Bibliothèque nationale de France, sur Gallica

 

Les mises en scène

Cette pièce est très souvent mise en scène, parfois avec des coupes pour réduire sa durée. Libre Théâtre propose quelques illustrations de mises en scène marquantes.

1965 : mise en scène de Jacques Charon au Palais-Royal (plus de 600 représentations) avec Zizi Jeanmaire ( la Môme Crevette), Pierre Mondy, Jean le Poulain et Claude Gensac.

 

1981 : Mise en scène par Jean Paul Roussillon à la Comédie Française avec 24 sociétaires, dont Jean Le Poulain, Françoise Seigner, Catherine Samie

Extrait sur le site de l’INA et interview de Jean-Paul Roussillon.

 

1998 : mise en scène de Roger Planchon à l’Opéra Comique avec Hervé Pierre (dans le rôle de Petypon) et Vanessa Guedj (dans le rôle de la Môme Crevette)

Extraits de la pièce et interviews sur le site de l’INA

 

2009 : mise en scène de Jean-François Sivadier au Théâtre national de Bretagne, puis à l’Odéon avec Nicolas Bouchaud (Lucien Petypon),  Norah Krief (La Môme Crevette), Gilles Privat (le général Petypon du Grêlé)…
Reportage sur Culture Box
Dossier pédagogique du Théâtre de l’Odéon  (20 mai – 25 juin 2009)

 

Vous pouvez explorer l’univers de Feydeau à travers les articles suivants :

– Le Théâtre de Georges Feydeau
– Biographie de Georges Feydeau
– Les ressorts comiques du langage chez Feydeau
– La politique dans les pièces de Feydeau
– Les progrès techniques dans les pièces de Feydeau
– Le vaudeville et Feydeau (à travers deux articles de Feydeau).

 

Comments are closed.

Libre Théâtre 2015 - Designed by Klasik Themes.