Le Théâtre de Pixerécourt

René-Charles Guilbert de Pixerécourt est né le 22 janvier 1773 à Nancy, dans une vieille famille lorraine. Il est contraint de renoncer à ses études de droit et rejoint l’armée de Condé. Après huit mois de campagne, il décide de rentrer en France. Cet ancien aristocrate se retrouve finalement secrétaire de Carnot au Ministère de la guerre. Il continue sa carrière dans l’administration qui lui permet d’écrire.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8402569d/f1.item
Marguerite d’Anjou, mélodrame de Pixérécourt : estampe 1810. Source Gallica

Son premier grand succès vient en 1798 avec Victor, ou l’Enfant de la forêt, drame en 3 actes, en prose et à grand spectacle joué à l’Ambigu-Comique. Le 2 septembre 1800, Coelina ou l’Enfant du mystère paraît à l’affiche du même théâtre et sera jouée 387 fois à Paris et 1089 fois en province. Pixerécourt enchaîne ensuite les succès : L’Homme à trois visages (1801, 378 représentations à Paris, 644 en province), La Femme à deux maris (1802, 451 représentations à Paris, 895 en province), Tékéli, ou le Siège de Montgatz (1803, 430 représentations à Paris, 904 en province). En 1805, La Forteresse du Danube et Robinson Crusoé tiennent l’affiche toute l’année au théâtre de la Porte-Saint-Martin. En 1809, il est au théâtre de la Gaîté, où il fait jouer La Citerne ; le 30 octobre 1810, c’est la grande réussite des Ruines de Babylone. Jusqu’en 1814, le succès est toujours là mais pour un nouveau triomphe, il lui faut attendre en juin Le Chien de Montargis (quelque 400 représentations). En 1815, après le gros échec de son Christophe Colomb, il produit Le Monastère abandonné ou la Malédiction paternelle qui donne lieu à 267 représentations. En 1818, à la Gaîté, Le Belvédère ou la Vallée de l’Etna rencontre un vif succès. En 1819, à l’Ambigu-Comique, est jouée La Fille de l’Exilé ou Huit mois en deux heures ; et la même année, le 1er septembre : Les Chefs écossais, à la Porte-Saint-Martin.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6400067t
Robinson Crusoé, mélodrame de Pixérécourt : costume de Marty (Robinson) / dessiné par Chaponnier 1805. Source Gallica

À partir de 1820, le succès réapparaît de temps à autre, mais ce sont pour les meilleures pièces une centaine de représentations : Le Drapeau blanc (1821) ; Ali Baba ou les Quarante voleurs (1822) ; Le Moulin des Étangs (1826) ; La Tête de mort ou les Ruines de Pompéi (1827).

Pendant près de 40 ans, il soutient une intense activité d’auteur, de direction de théâtres et d’inspecteur de l’Administration.  Il a écrit 111 pièces, principalement des mélodrames, représentées plus de 30 000 fois.
Il meurt le 27 juillet 1844.

Ses mélodrames se fondent sur un schéma narratif presque invariable, et sur des personnages stéréotypés. Une situation familiale paisible est troublée par l’arrivée d’un Traître dont les machinations mettent en péril l’ordre social, familial, voire naturel (les catastrophes naturelles, orages, tremblements de terre, éruptions volcaniques, abondent). C’est au Père, et à la Victime (jeune fille ou enfant) que le traitre s’en prend en particulier. Tout paraît perdu, jusqu’à ce que le Héros désintéressé (souvent accompagné d’un personnage d’idiot, le Niais) ne vienne rétablir l’ordre et l’autorité légitime (le Père).

Liste des pièces les plus connues

LES PETITS AUVERGNATS, Comédie en un acte et en prose, mêlée d’ariettes. Texte intégral sur Gallica

LA FORÊT DE SICILE, Drame lyrique en deux actes et en prose. Texte intégral sur Gallica

VICTOR, ou L’ENFANT DE LA FORÊT, Mélodrame en trois actes et en prose. Texte intégral sur Gallica (1798)

LE CHATEAU DES APENNINS, ou LE FANTÔME VIVANT, Mélodrame en cinq actes et en prose. Texte intégral sur Gallica

LA SOIRÉE DES CHAMPS-ÉLYSÉES, Comédie épisodique en un acte et en prose, mêlée de vaudevilles. Texte intégral sur Gallica

LE PETIT PAGE, ou LA PRISON D’ÉTAT, Comédie en un acte et en prose, mêlée d’ariettes. Texte intégral sur Gallica

ROSA ou L’HERMITAGE Du TORRENT, Mélodrame en trois actes et en prose. Texte intégral sur Gallica

COELINA, ou L’ENFANT DU MYSTÈRE, Mélodrame en trois actes et en prose. Texte intégral sur Gallica

LE CHANSONNIER DE LA PAIX., impromptu en un acte et en prose, mêlé de vaudevilles. Texte intégral sur Gallica

FLAMINIUS A CORINTHE, opéra en un acte et en vers. Texte intégral sur Gallica

LE PÉLERIN BLANC Mélodrame en trois actes et en prose. Texte intégral sur Gallica

LE VIEUX MAJOR Comédie en un acte et en prose, mêlée de vaudevilles. Texte intégral sur Gallica

L’HOMME A TROIS VISAGES, ou LE PROSCRIT, Mélodrame en trois actes et en prose. Texte intégral sur Gallica

LA PEAU DE L’OURS, Folie en un acte et en prose mêlée de vaudevilles.Texte intégral sur Gallica

RAYMOND DE TOULOUSE, ou LE RETOUR DE LA TERRE SAINTE, Drame lyrique en trois actes et en prose. Texte intégral sur Gallica

LA FEMME A DEUX MARIS, Mélodrame en trois actes et en prose. Texte intégral sur Gallica

PIZARRE, ou LA CONQUÊTE DU PÉROU, Mélodrame historique en trois actes et en prose. Texte intégral sur Gallica

LES DEUX VALETS, Comédie en un acte et en prose. Texte intégral sur Gallica

LES MINES DE POLOGNE, Mélodrame en trois actes et en prose. Texte intégral sur Gallica

TÉKÉLI, ou LE SIÈGE DE MONGATZ, Mélodrame historique en trois actes et en prose. Texte intégral sur Gallica

LES MAURES D’ESPAGNE, ou LE POUVOIR DE L’ENFANCE,  Mélodrame en trois actes et en prose. Texte intégral sur Gallica

AVIS AUX FEMMES ou LE MARI COLÈRE, Comédie en un acte et en prose, mêlée d’ariettes. Texte intégral sur Gallica 

LA FORTERESSE DU DANUBE Mélodrame en trois actes et en prose. Texte intégral sur Gallica

ROBINSON CRUSOÉ Mélodrame en trois actes et en prose.  Texte intégral sur Gallica

LE SOLITAIRE DE LA ROCHE NOIRE, Mélodrame en trois actes et en prose. Texte intégral sur Gallica

KOULOUF, ou LES CHINOIS, Opéra comique en trois actes et en prose. Texte intégral sur Gallica

L’ANGE TUTÉLAIRE, ou LE DÉMON FEMELLE, Mélodrame en trois actes et en prose. Texte intégral sur Gallica

LA CITERNE, Mélodrame en quatre actes et en prose. Texte intégral sur Gallica 

LA ROSE BLANCHE ET LA ROSE ROUGE, Drame lyrique en trois actes et en prose. Texte intégral sur Gallica 

MARGUERITE D’ANJOU, Mélodrame historique en trois actes et en prose. Texte intégral sur Gallica

LES RUINES DE BABYLONE, ou GIAFAR ET ZAïDA, Mélodrame historique en trois actes et en prose.Texte intégral sur Gallica 

LE BERCEAU, Divertissement en un acte et en vaudevilles, Texte intégral sur Gallica 

LE PRÉCIPICE, ou LES FORGES DE NORVEGE, Mélodrame en trois actes et en prose. Texte intégral sur Gallica 

LE FANAL DE MESSINE, Mélodrame en trois actes et en prose. Texte intégral sur Gallica 

L’ENNEMI DES MODES, ou LA MAISON DE CHOISY, Comédie en trois actes et en prose.Texte intégral sur Gallica

LE PETIT CARILLONNEUR, ou LA TOUR TÉNÉBREUSE, Mélodrame en trois actes et en prose.Texte intégral sur Gallica

LE CHIEN DE MONTARGIS, ou LA FÔRÊT DE BONDY, Mélodrame historique en trois actes et en prose.Texte intégral sur Gallica

CHARLES-LE-TÉMÉRAIRE, ou LE SIÈGE DE NANCY, Mélodrame historique en trois actes et en prose.Texte intégral sur Gallica

CHRISTOPHE COLOMB, ou LA DÉCOUVERTE DU NOUVEAU MONDE, Mélodrame historique en trois actes et en prose. Texte intégral sur Gallica

LE SUICIDE, ou LE VIEUX SERGENT, Mélodrame en deux
actes et en prose.Texte intégral sur Gallica

Print Friendly, PDF & Email