Le théâtre de Corneille

Le théâtre de Corneille

Portrait de Pierre Corneille, en buste, de 3/4 dirigé à droite dans une bordure ovale : [estampe]   Source BNF
Portrait de Pierre Source BNF
Pierre Corneille est né le 6 juin 1606 à Rouen et mort le 1er octobre 1684 à Paris.

Issu d’une famille de la bourgeoisie de robe, Pierre Corneille, après des études de droit, occupa des offices d’avocat à Rouen tout en se tournant vers la littérature. Il écrivit d’abord des comédies comme Mélite, La Place royale, L’Illusion comique, et des tragi-comédies Clitandre et en 1637, Le Cid, qui fut un triomphe, malgré les critiques de ses rivaux et des théoriciens. A partir de 1640,  il se consacre à des tragédies historiques, qui rencontrent un vif succès : Horace, Cinna, Polyeucte, Rodogune, Héraclius et Nicomède.

Déçu par l’accueil rencontré par Pertharite, pendant les troubles de la Fronde, il revint au théâtre au début de 1659 avec Œdipe, qui fut très bien accueilli. Il cessa d’écrire après le succès mitigé de Suréna en 1674.

 

 

Les pièces de Corneille à télécharger gratuitement

Agésilas

Andromède

Attila, roi des Huns

Cinna

Clitandre

Don Sanche d’Aragon

Héraclius

Horace

L’illusion comique, chronique sur Libre Théâtre

La Galerie du Palais, ou L’amie rivale

La Mort de Pompée

La place royale

La Suite du Menteur

La Suivante

La Toison d’or

La Veuve

Le Cid

Le menteur

Médée

Mélite ou Les fausses lettres

Nicomède

Œdipe

Othon

Pertharite, roi des Lombards

Polyeucte

Pulchérie

Rodogune

Sertorius

Sophonisbe

Suréna, général des Parthes

Théodore, vierge et martyre

Tite et Bérénice

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Fermer le menu