Le Ciel, la Nuit et la Fête – Le Tartuffe, Dom Juan, Psyché

Du 20 au 25 juillet dans la Cour minérale de l’Université d’Avignon
Puis en tournée

Dom Juan (c) Christophe Raynaud de Lage / Festival d’Avignon 2021

Libre Théâtre vous recommande ce spectacle

Avignon renoue avec l’esprit de Jean Vilar en invitant l’incroyable compagnie du Nouveau Théâtre Populaire. Cette troupe rend le plus bel hommage qui puisse être au fondateur du Festival en mettant en action sa définition de l’événement : « le ciel, le peuple, le texte, la nuit, la fête ».

Le Texte
Vous êtes invité à un voyage joyeusement débridé dans l’univers de Molière, qui vous le rendra plus proche que jamais de notre époque. Trois pièces sont proposées par trois comédiens-metteurs en scène : Tartuffe par Léo Cohen Paperman, Dom Juan par Emilien Diard-Detœuf, et Psyché par Julien Romelard. Pas d’artifice de mise en scène, pas de débauche de décors ou de costumes, mais l’exaltation de la langue jubilatoire de Molière, servie par des comédiens-musiciens-danseurs de très grand talent. Rarement la troupe de Molière aura trouvé des héritiers si fidèles, si ce n’est dans la forme ici totalement renouvelée, du moins dans l’esprit.

Le Ciel
Le ciel bleu de Provence accueille Tartuffe, symbole d’un monde plein de croyances obscurantistes et d’hypocrisie. L’amour cependant fait de la résistance et se révolte contre la tyrannie d’un imposteur. La mise en scène est virevoltante et déclenche de nombreux rires. La fin de Tartuffe correspond à l’arrivée du crépuscule.

La Nuit
La Nuit tombe peu à peu sur la Cour minérale. Pour Dom Juan, le ciel est vide, la jouissance est son seul guide, l’amour n’existe pas. Le décor est sobre, les costumes contemporains. La noirceur de Dom Juan est contrebalancée par le comique du génial Sganarelle.

La Fête
La seule issue pour l’homme est l’amour, sous toutes ses formes. La comédie-ballet Psyché est transformée en comédie musicale, particulièrement réussie, qui s’achève dans une fête débridée et libératrice. Le public ovationne debout cette troupe engagée et talentueuse. On a du mal à quitter cette joyeuse bande et on voudrait continuer avec eux jusqu’au bout de la nuit cette fête du théâtre.

Enfin le Peuple
La critique sociale est féroce mais le spectacle est populaire au sens noble et extrêmement divertissant. Le public est proche des comédiens. Cette proximité est renforcée par Radio Grand Siècle : une radio parodique animée par la troupe elle-même, qui émet dès l’arrivée des spectateurs et lors des entractes. Les interviews hilarantes des metteurs en scène ou de nobles invités sont interrompues par quelques pauses musicales et autres coupures publicitaires. Tout en se restaurant ou en se rafraîchissant, le public peut donc assister à ce plateau radio burlesque, tandis que les autres comédiens de la troupe s’habillent ou se maquillent sous vos yeux en prévision du spectacle. L’immersion est totale.
Après l’aventure avignonnaise, la troupe fera la tournée des battages, du 30 juillet au 7 août, puis sera à la Fontaine-Guérin, le lieu de son implantation pour son festival, et enchaînera avec la tournée des vendanges. Au Festival de la Fontaine-Guérin, l’entrée est très abordable puisque le tarif initial est de 5 euros (si votre situation financière le permet vous pouvez soutenir la compagnie en choisissant le tarif de 10 ou 15 euros).

Jean Vilar est aujourd’hui un mythe, et les plus jeunes n’ont pas connu cette époque. Ils ont maintenant la chance de pouvoir connaître la compagnie du Nouveau Théâtre Populaire. Une troupe à suivre, donc, sur toutes ses créations futures. Allez à leur rencontre cet été ou cet hiver pour une expérience de théâtre exceptionnelle et un moment de partage que vous n’oublierez jamais.
Critique de Ruth Martinez

Avec : Pauline Bolcatto, Valentin Boraud, Julien Campani, Philippe Canales, Baptiste Chabauty, Léo Cohen-Paperman, Emilien Diard-Detœuf, Clovis Fouin, Elsa Grzeszczak, Lazare Herson-Macarel, Frédéric Jessua, Morgane Nairaud, Antoine Philippot, Loïc Riewer, Julien Romelard, Claire Sermonne, Sacha Todorov

Texte : Molière
Création : Le Nouveau Théâtre Populaire
Mise en scène Le Tartuffe : Léo Cohen-Paperman
Mise en scène Dom Juan : Emilien Diard-Detœuf
Adaptation et mise en scène Psyché : Julien Romelard
Conception et mise en scène Grand Siècle (radio) : Frédéric Jessua
Scénographie : Anne-Sophie Grac
Costumes : Zoé Lenglare, Manon Naudet
Lumière : Thomas Chrétien
Musique :Bravo Baptiste
Son : Lucas Lelièvre
Collaboration artistique : Lola Lucas

Lien vers le site du Festival d’Avignon

Lien vers le site du Nouveau Théâtre Populaire

Lien vers le texte de Tartuffe ou l’Imposteur sur Libre Théâtre
Lien vers le texte de Dom Juan ou le Festin de Pierre sur Libre Théâtre

Print Friendly, PDF & Email