La Sonnambula de Vincenzo Bellini à l’Opéra Grand Avignon

Spectacle vu à l’Opéra Grand Avignon le 25 février 2022

La Sonnambula est un opéra de Vincenzo Bellini, sur un livret de Felice Romani, inspiré par le vaudeville La Somnambule d’Eugène Scribe. Dans un village suisse, la jeune Amina doit se marier avec Elvino, mais une crise de somnambulisme l’entraîne dans la chambre du comte Rodolfo. Les villageois la surprennent et son fiancé la répudie. Rodolfo s’apprête à se marier avec Lisa, une aubergiste qui l’aime depuis toujours, quand il est témoin d’une nouvelle crise de somnambulisme d’Amina, qui prouve son innocence.

Francesca Lattuada nous propose une mise en scène très épurée de cette œuvre empreinte du romantisme de l’époque qui l’a vue naître, avec son goût pour le sentimentalisme et le surnaturel. Débarrassé de tout pittoresque et de toute sensiblerie, son parti-pris symbolique, esthétique et presque graphique, sublimé par les magnifiques lumières de Christian Dubet et les superbes costumes de Bruno Fatalot, exalte la violence des passions humaines, mais aussi leur pouvoir fantastique à faire surgir de l’illusion la vérité et la pureté de l’innocence.

Cette coproduction entre huit maisons d’opéra permet de présenter au public les Lauréats du 27e concours international de chant de Clermont-Ferrand. L’ensemble de la distribution est remarquable et cette création relève avec succès tous les défis de cette partition exigeante. Ces jeunes artistes sont accompagnés, avec brio et tout en nuances, par le Choeur de l’Opéra Grand Avignon et par l’orchestre National Avignon Provence, dirigés par Beatrice Venezi. Francesca Pia Vitale, dans le rôle de Lisa, nous éblouit dès les premières minutes par sa maîtrise vocale et son jeu dramatique. Le deuxième acte est du début à la fin bouleversant, s’achevant par le superbe aria final, dans lequel Amina, en état de somnambulisme, chante son amour pour Elvino, magnifiquement interprété par la soprano Julia Muzychenko.

Un spectacle total à ne pas manquer.

Critique de Ruth Martinez

Opéra en deux actes de Vincenzo Bellini
Livret de Felice Romani, d’après une intrigue d’Eugène Scribe
Création à Milan le 6 mars 1831
Direction musicale : Beatrice Venezi
Mise en scène, chorégraphie, décors : Francesca Lattuada
Lumières, décors : Christian Dubet
Costumes, décors : Bruno Fatalot
Fabrication des costumes : Atelier de l’Opéra Grand Avignon et Atelier MBV Etudes musicales : Thomas Palmer


Amina : Julia Muzychenko*
Elvino : Marco Ciaponi*
Lisa Francesca : Pia Vitale*
Teresa : Christine Craipeau
Le comte Rodolfo : Alexey Birkus*
Alessio : Clarke Ruth*
Le notaire : Gentin Ngjela
Contorsionniste : Lise Pauton
* Lauréats du 27e Concours international de chant de Clermont-Ferrand

Orchestre National Avignon-Provence
Chœur de l’Opéra Grand Avignon
Direction Aurore Marchand

Nouvelle production de Clermont Auvergne Opéra – Coproduction Opéra de Vichy, Opéra Grand Avignon. Théâtre Impérial-Opéra de Compiègne, Opéra de Limoges, Opéra de Massy, Opéra de Metz et Opéra de Reims

Lien vers le site de l’Opéra Grand Avignon
Lien vers le théâtre d’Eugène Scribe sur Libre Théâtre 

Print Friendly, PDF & Email