Décrocheurs de lune

Manufacture CHÂTEAU de St Chamand à 9h50
Jusqu’au 12 juillet 2022

À Avignon, les « Décrocheurs de lune » s’emparent de la scène

Dans l’intra-muros de Paris ou d’ailleurs, et singulièrement dans celui d’Avignon, les jeunes défavorisés, déclassés, délaissés et de ce fait souvent décrocheurs du système scolaire, fournissent les personnages d’innombrables spectacles, généralement tragiques et moralisateurs, élaborés par des professionnels du théâtre pour donner bonne conscience au spectateur. Il est beaucoup plus rare de donner à ces jeunes l’occasion de monter eux-mêmes sur la scène afin de nous montrer qu’avant d’être un problème, ils sont une partie de la solution. En France, on n’a pas de pétrole mais on a, notamment dans nos banlieues, de formidables gisements de talents inexploités, qui ne demandent qu’à être découverts, raffinés et valorisés pour le plus grand bonheur et pour l’enrichissement de tous.

Chapeau bas, donc, à tous ces « Décrocheurs de lune », et à l’équipe très généreuse et très engagée qui leur a permis de se confronter à la scène pour grandir humainement et artistiquement, en leur montrant que même lorsqu’on n’entre pas dans le moule par lequel l’école entend nous formater, il reste un espoir de réussir à faire quelque chose de sa vie. De cette équipe très nombreuse, on ne citera que Bruno Lajara, créateur et directeur de l’association l’Envol. L’Envol est un centre d’art et de transformation sociale, le premier de ce type en France. L’association utilise l’art comme moteur de la vie sociale et comme outil indispensable à l’intégration Républicaine.

Créée à Arras en 2016, la méthode Classe Départ est aujourd’hui à l’œuvre dans 5 agglomérations de France, et a touché en 5 ans plus de 170 jeunes, recrutés en service civique. Pendant 7 mois, 12 à 14 jeunes décrochés scolaires, sociaux ou familiaux suivent un parcours collectif avec une pratique artistique intensive et la mise en œuvre de projets citoyens pour définir ensuite un projet de vie personnelle et professionnelle. 

En même temps qu’un extraordinaire tremplin pour tous ces jeunes en devenir, cependant, « Décrocheurs de lune » est aussi un spectacle complet, avec du jeu, de la musique, du chant et de la danse. Pendant plus d’une heure, ces 16 artistes nous font passer du rire aux larmes. Ces « jeunes à problèmes » nous livrent leurs souffrances, avec le filtre de la poésie, tout en nous présentant d’eux-mêmes, par leur enthousiasme et leur détermination, une vision beaucoup plus positive et plus optimiste que celle habituellement renvoyée par les médias.

On ne vous dira pas courrez-y car c’était ce mardi 12 juillet leur dernière représentation dans le cadre du Festival d’Avignon 2022. Mais ne doutons pas qu’ils reviendront. Et si, comme cette année, ce n’est pas dans l’intra-muros, ceux qui les aiment prendront le bus.

Un spectacle à la fois poignant et indispensable. À voir dès que vous le pourrez. Un coup de cœur de Libre Théâtre.
Critique de Jean-Pierre Martinez

Lien vers le site du Festival OFF
Lien vers le site de l’Envol
Lien vers le site Classe Départ

Auteurs : Bruno Lajara, Godefroy Segal
Mise en scène : Godefroy Segal, Nathalie Hanrion, Perrine Fovez
Chorégraphie : Juliette Morel, Johanna Classe
Interprètes : 16 jeunes au plateau
Musicien : Flavien Riez, Hugo Guittard, Benjamin Riez
Régisseur général : David Zgorski

Print Friendly, PDF & Email