Écrire sa vie

Écrire sa vie – Autobiographie-Roman / Jean-Pierre Martinez Quand je la quitte, quelques heures après, c’est une nouvelle année qui commence. Une nouvelle vie peut-être. C’est moi qui lui donne mon numéro. Je lui laisse prendre seule la décision de nous revoir ou pas. Je la laisse me choisir. Elle m’appellera, et nous nous reverrons. Tout est simple avec elle, et tout semble évident. Mais c’est maintenant à moi de décider.

Continuer la lecture Écrire sa vie

Rendez-vous

Rendez-vous Écrire sa vie – Autobiographie-Roman / Jean-Pierre Martinez J’ai dans les trente-cinq ans. Je ne suis pas encore vieux, mais je sens qu’une année de plus à l’université serait l’année de trop. Depuis plus de dix ans, mes conquêtes féminines ont toujours le même âge, autour de vingt-cinq ans. C’est moi qui vieillis. Lors d’un voyage en Espagne, j’ai clairement entendu quelqu’un se demander si la personne qui m’accompagnait était ma copine ou ma fille. Un avertissement à ne pas négliger.

Continuer la lecture Rendez-vous

Le Gaffiot

Le Gaffiot Écrire sa vie – Autobiographie-Roman / Jean-Pierre Martinez À Paris, j’ai retrouvé mon studio de la rue Daguerre, mais je n’ai plus de boulot et donc plus de revenus. Les quelques dollars que je rapporte du Texas pourront me permettre de tenir quelques mois, en vivant très modestement. En revanche, n’ayant pas travaillé en France depuis plus de deux ans, je ne suis plus inscrit à la Sécurité Sociale. Comme j’ai démissionné de mon poste à Ipsos avant de partir en Amérique, je ne peux pas non plus prétendre à des indemnités de chômage et à la couverture sociale qui va avec. Ces deux années aux États-Unis sont une parenthèse qui, pour l’administration française, n’existe pas. À moins de redevenir très rapidement salarié, je suis en passe de devenir un marginal. Je vis désormais dans l’angoisse d’un problème de santé imprévu entraînant des frais importants qui ne seraient pas pris en charge.

Continuer la lecture Le Gaffiot

Roissy

Roissy Écrire sa vie – Autobiographie-Roman / Jean-Pierre Martinez Ma deuxième année en tant que lecteur de français à l’Université d’Austin sera aussi la dernière. Bien sûr, il serait tentant de rester. Ici, à court terme, tout est plus facile, plus excitant, plus intense. Après tout ce temps passé dans une ville du Texas qui, malgré tout, est loin d’être aussi mythique que New-York ou San Francisco, j’ai toujours l’impression de vivre dans un film dont j’ai la liberté d’écrire le scénario chaque jour.

Continuer la lecture Roissy

Obélisque

Obélisque Écrire sa vie – Autobiographie-Roman / Jean-Pierre Martinez Je ne me vois pas descendre le Nil sur un de ces bateaux de croisière pour touristes bedonnants, avec restaurant et piscine, et faire escale uniquement pour visiter des ruines avec un guide pendant deux heures, avant de remonter à bord retrouver le buffet à volonté et le jacuzzi à bulles.

Continuer la lecture Obélisque

Oum Kalsoum

Oum Kalsoum Écrire sa vie – Autobiographie-Roman / Jean-Pierre Martinez Ayant finalement réussi à échapper à cette partie carrée avec un bossu et une sourde-muette, nous quittons le Kosovo pour rejoindre Istamboul, puis Athènes. Avec ce voyage en train et en bus, nous remontons le temps.

Continuer la lecture Oum Kalsoum

Freaks

Freaks Écrire sa vie – Autobiographie-Roman / Jean-Pierre Martinez Dans quatre ans, le Kosovo sera à feu et à sang. Pour l'heure, le voyageur de passage à Prizren ne ressent aucune tension particulière. Loin de l'agitation de l'Ouest, cette grosse ville située à quelques kilomètres de l'Albanie, sans grands attraits touristiques, semble oubliée par cette histoire qui va bientôt la rattraper. Peu de gens dans les rues, presque pas de voitures. Les carrioles à cheval qui circulent dans le centre-ville ne sont pas là pour promener les touristes, mais tout simplement pour permettre aux habitants de se déplacer et de transporter leurs marchandises. En chemin, notre bossu mentionne malgré tout les conflits inter-communautaires, et dénonce ceux qui les attisent. Nous n'y prêtons guère attention.

Continuer la lecture Freaks

Yougoslavie

Ohrid Écrire sa vie – Autobiographie-Roman / Jean-Pierre Martinez Je reviens à Rijeka au début de l'été, après avoir découvert l'Amérique. Nada n'a pas bougé de sa ville natale, et elle n'a pas changé. C'est moi qui ai changé. Nos différences sont encore plus évidentes qu'un an auparavant. Elles s'avéreront de plus en plus difficiles à concilier. J'étais déjà un homme de l'Ouest, je reviens en cowboy dans cette charmante petite ville de la toujours communiste Yougoslavie.

Continuer la lecture Yougoslavie

Troisième semestre

Troisième semestre Écrire sa vie – Autobiographie-Roman / Jean-Pierre Martinez À Austin, l'année universitaire s'achève en mai. Ou plutôt le deuxième semestre, car en réalité, l'université ne ferme jamais tout à fait, et il y a un semestre d'été. Comment douter encore de la grandeur de l'Amérique alors que ces gens arrivent à caser trois semestres dans une année ?

Continuer la lecture Troisième semestre

El Chepe

El Chepe Écrire sa vie – Autobiographie-Roman / Jean-Pierre Martinez Après le stop et le bus, ne m’étant toujours pas résigné à prendre l’avion, je décide de quitter Chihuahua en train pour rejoindre la côte pacifique la plus proche, à Los Mochis. Comme d’habitude, pour définir mon itinéraire, je consulte uniquement la carte, et je ne me réfère à aucun guide, pas même celui du Routard. Par définition, un vrai routard ne saurait laisser un guide lui imposer sa route, c’est à lui seul de faire son chemin en marchant et, comme Don Quichotte, d’inventer des merveilles plutôt que de se contenter d’un réel simplement pittoresque.

Continuer la lecture El Chepe