L’Oiseau vert de Carlo Gozzi mise en scène de Danuta Zarazik

L’Oiseau vert de Carlo Gozzi, mise en scène de Danuta Zarazik

Cour des Platanes 
15 rue Pasteur, Avignon
Les 17, 18, 19, 27, 28, 29, 30 juillet  et 1er et 2 août à 18 heures

Libre Théâtre vous recommande ce spectacle

Affiche de l'oiseau vert

Carlo Gozzi, contemporain et rival de Carlo Goldoni, signe avec L’Oiseau vert un fantastique mélange de fable théâtrale, de conte philosophique et de bouffonnerie, dans la plus pure tradition de la Commedia dell’arte.

Le texte est mis en scène par Danuta Zarazik, et ses élèves de l’Académie Internationale des Arts du Spectacle déploient tous leurs multiples talents pour nous offrir un spectacle au rythme endiablé, destiné à tous les publics. Les plus petits sont fascinés par les chants, les danses, les bruitages réalisés sous leurs yeux ébahis, et par les apparitions merveilleuses de statues qui parlent, d’un superbe oiseau vert, d’une pomme qui chante ou d’une eau qui danse. Quant aux grands enfants que nous sommes, ils rient aussi de bon cœur à ce drôle de conte de fées et à son adaptation malicieuse, multipliant les clins d’œil à la pop culture.

Nous suivrons avec grand plaisir les aventures de cette nouvelle promotion de l’AIDAS, désormais constituée en troupe, la Compagnie du Pont de Bois.

L’aventure de la Cour des Platanes continuera au prochain festival d’Avignon, en 2021, avec le projet de Carlo Boso d’inviter également d’autres prestigieuses écoles de théâtre, d’Italie, d’Espagne et de Bulgarie.

Critique de Ruth Martinez

Avec les Élèves de la XIIIe Promotion de l’AIDAS : 
Giulia Castelli, Marco del Nero, Jean Dudant, Doriane Emerit, Ronald Garac, Matthias Rostaing, Nicolas Themelin, Elena Tonelli, Olivia Wattrelot. 

Réservation au 06 50 12 43 38

TARIFS :
Plein tarif 15 €
Tarif réduit 10 € Chômeurs, Groupes, Étudiants, Carte AIDAS )
Tarif enfants ( – de 10 ans) 5 €

Commentaires fermés sur L’Oiseau vert de Carlo Gozzi mise en scène de Danuta Zarazik

Sosies de Rémi De Vos, mise en scène et scénographie Alain Timár

Sosies de Rémi De Vos, mise en scène et scénographie Alain Timár

Théâtre des Halles, 4 rue Noël Biret , Avignon
Mardi 28 et mercredi 29 juillet à 19H

Sosies – (c) Barbara Buchmann

Libre Théâtre vous recommande

« Soyez vous-même, les autres sont déjà pris », disait Oscar Wilde. Cette salutaire maxime, déjà très exigeante pour tout un chacun, peut s’avérer difficile à suivre pour ceux que la vie a privés d’une éducation leur donnant la capacité de faire des choix. Il est alors plus facile, pour échapper à sa propre insignifiance, d’enfiler le costume de quelqu’un d’autre. Une célébrité, tant qu’à faire. Hélas, le prêt-à-porter existentiel ne colle pas toujours bien à la peau, et le costume est souvent trop grand. C’est le propos de cette comédie grinçante de Rémi De Vos intitulée « Sosies », qui nous raconte le parcours d’une bande de paumés qui, ne sachant pas trop d’où ils viennent, savent encore moins où ils pourraient bien aller, mais qui portent néanmoins en eux, chevillé au corps, le désir d’exister, ce qui fait aussi de chacun d’eux des héros de tragédie. Ainsi Bernard, qui s’est rebaptisé Bernie, avant de devenir Johnny, ou plutôt Little Johnny Rock. Car le sosie reste toujours conscient de ne pas être celui dans la peau de qui il se coule, tout comme le comédien sait qu’il n’est pas le personnage qu’il interprète. Conscient que leur propre réalité ne saurait suffire à les satisfaire, l’un et l’autre cherche seulement à se dépasser en incarnant des personnage plus grands qu’eux. À cette différence près que le sosie a choisi une fois pour toutes le rôle de sa vie. Les comédiens de ce spectacle, sous la direction d’Alain Timár, interprètent à la perfection ces cinq personnages plus ou moins frustes, à la limite de la marginalité, qui néanmoins se grandissent par leur soif d’échapper à la médiocrité qui leur était destinée. À voir au Théâtre des Halles.
Critique de Jean-Pierre Martinez

Texte Rémi De Vos
Mise en scène, scénographie Alain Timár
Avec John Arnold, Victoire Goupil, Xavier Guelfi, Christine Pignet, David Sighicelli
Lumière et musique originale Richard Rozenbaum, 
Arrangements et régies Quentin Bonami,
Costumes
Sophie Mangin, 
Construction décor Éric Gil

 

 

 

Commentaires fermés sur Sosies de Rémi De Vos, mise en scène et scénographie Alain Timár

Penthésilée de Henrich von Kleist mise en scène de Danuta Zarazik

Penthésilée de Henrich von Kleist, mise en scène de Danuta Zarazik

Cour des Platanes 
15 rue Pasteur, Avignon
Du 17 juillet au 2 août à 20 heures
Relâche le lundi  20 juillet et le samedi 1er août.

Libre Théâtre vous recommande

Ce n’est pas moins de quatre pièces que nous présentent jusqu’au 2 août, à La Cour des Platanes, les élèves de l’Académie Internationale des Arts du Spectacle, co-dirigée par Carlo Boso et Danuta Zarazik. On les connaissait déjà dans le registre de la commedia dell’arte (Goldoni) et de la comédie de travestissement (Shakespeare), ils nous proposent ici, dans une mise scène de Danuta Zarazik, une tragédie mythologique de Heinrich Von Kleist. Et c’est encore une merveilleuse expérience théâtrale.

Pour s’affranchir de l’oppression masculine, les Amazones ont créé un royaume uniquement peuplé de femmes. Ces guerrières n’ont recours aux hommes que ponctuellement, pour perpétuer leur espèce, et uniquement après avoir vaincu en combat singulier le géniteur choisi pour sa vaillance. Mais les flèches de l’amour ne sont pas seulement mortelles pour ceux qui osent s’opposer aux Amazones. Leur reine, Penthésilée, tombe follement amoureuse d’Achille. Et cette passion dévorante la conduira à mettre en pièces l’objet même de son amour, avant de choisir elle aussi la mort pour le rejoindre. On l’aura compris, ce sujet trouve aujourd’hui une immense résonance alors que dans nos sociétés, la domination masculine est justement remise en cause par les femmes, qui luttent courageusement pour s’en libérer. Il ne saurait bien sûr être question, au prétexte de sauvegarder la paix civile, de justifier la tradition mortifère de soumission des femmes par les hommes. Cette tragédie pose cependant une autre question. Lorsque le simple rétablissement de l’égalité des sexes semble impossible, la tentation du séparatisme sexuel ne risque-t-elle pas de conduire à une guerre civile néfaste pour les deux genres ? Plus généralement, considérer l’amour comme un combat dont l’un ou l’autre doit ressortir victorieux, après avoir usé de la force comme de la tromperie, ne peut-il pas mener qu’à la mort ?

Au-delà de ces questionnements ô combien d’actualité, c’est d’abord à un très beau spectacle que nous convient les talentueux et enthousiastes élèves de l’AIDAS, en plein air et sans autre artifice que ceux du théâtre de tréteaux. Le texte puissant et poétique de Kleist est magnifié par des chorégraphies issues de multiples traditions et par les chants polyphoniques de ces merveilleux interprètes. Plus important encore, peut-être, comme à la Cartoucherie de Vincennes, chez Ariane Mnouchkine ou chez Antonio Diaz-Florian, au cœur d’Avignon déserté par les festivaliers, bat le cœur d’une troupe. Ces comédiens à qui leurs maîtres ont su d’abord enseigner l’humilité, accueillent eux-mêmes les spectateurs à la billetterie, ils les servent à la buvette comme des invités de marque, et ils leur font une haie d’honneur au sortir du spectacle. Une leçon pour beaucoup de gens de théâtre et pour nous tous. Le théâtre est aussi une éthique.
À ne manquer sous aucun prétexte.
Critique de Jean-Pierre Martinez

Mise en scène de Danuta Zarazik
Avec les Élèves de la XIVe Promotion de l’AIDAS : 
Alesandre Abbas, Giuilia De Amicis, Jade Marino, Gaia Mauro, Valentin Pulicani, Elisa Ramillon, Cindy Sebastian
Les Élèves de la XVe Promotion de l’AIDAS : Athéna Hobeika
Les Élèves de la XIIe Promotion de l’AIDAS : Erwan Bleteau

Réservation au 06 50 12 43 38

TARIFS :
Plein tarif 15 €
Tarif réduit 10 € Chômeurs, Groupes, Étudiants, Carte AIDAS )
Tarif enfants ( – de 10 ans) 5 €

 

Commentaires fermés sur Penthésilée de Henrich von Kleist mise en scène de Danuta Zarazik

La Nuit des Rois de William Shakespeare mise en scène de Carlo Boso

La Nuit des Rois de William Shakespeare mise en scène de Carlo Boso

Cour des Platanes 
15 rue Pasteur, Avignon
Les 17, 18, 19, 27, 28 juillet  et 1er et 2 août à 18 heures

Libre Théâtre vous recommande ce spectacle

Les élèves de l’Académie Internationale des Arts du Spectacle, sous la direction de leur maître Carlo Boso, nous proposent une version commedia dell’arte de la célèbre comédie de William Shakespeare « La Nuit des Rois ». On a toujours plaisir à retrouver le sens de l’intrigue et le génie de la langue de Shakespeare. Travestissements, quiproquos, amours contrariés, duels, jeux de mots, chants, danses, pantomime… Tout est réuni pour offrir aux spectateurs, petits ou grands, un moment de pur bonheur théâtral, en plein air, dans une ambiance sans doute assez proche de ce que devait être à l’époque le théâtre de tréteaux. Merci à Carlo Boso et à ses élèves pour ce réjouissant spectacle, mis en scène et interprété avec autant d’enthousiasme, de générosité et de simplicité. À ne manquer sous aucun prétexte.
Critique de Jean-Pierre Martinez

Avec les Élèves de la XIIIe Promotion de l’AIDAS : 
Giulia Castelli, Marco del Nero, Jean Dudant, Doriane Emerit, Ronald Garac, Matthias Rostaing, Nicolas Themelin, Elena Tonelli, Olivia Wattrelot. 

Réservation au 06 50 12 43 38

TARIFS :
Plein tarif 15 €
Tarif réduit 10 € Chômeurs, Groupes, Étudiants, Carte AIDAS )
Tarif enfants ( – de 10 ans) 5 €


Toutes les représentations de l’Académie des Arts du Spectacle de Versailles à Avignon

Vendredi 17 Samedi 18 Dimanche 19 Juillet
14H L’OISEAU VERT de Carlo Gozzi
16H IL CAMPIELLO de Carlo Goldoni
18H LA NUIT DES ROIS de W.Shakespeare
20H PENTHESILÉE de H.V.Kleist

Lundi 20 relâche

Du Mardi 21 au Jeudi 23 Juillet
16H IL CAMPIELLO de Carlo Goldoni
20H PENTHESILÉE de H.V.Kleist

Du Vendredi 24 juillet au Dimanche 26 Juillet
14H IL CAMPIELLO de Carlo Goldoni
20H PENTHESILÉE de H.V.Kleist

Lundi 27 et Mardi 28 Juillet
14H L’OISEAU VERT de Carlo Gozzi
16H IL CAMPIELLO de Carlo Goldoni
18H LA NUIT DES ROIS de W.Shakespeare
20H PENTHÉSILÉE de H.V.Kleist

Mercredi 29 Juillet
14 H L’OISEAU VERT de Carlo Gozzi
16H IL.CAMPIELLO de Carlo Goldoni
20H PENTHESILÉE de H.V.Kleist

Jeudi 30 Juillet
14H L’OISEAU VERT de Carlo Gozzi
16 H IL CAMPIELLO de Carlo Goldoni
20H PENTHESILÉE de H.V.Kleist

Vendredi 31 Juillet
16H IL CAMPIELLO de Carlo Goldoni
20H PENTHÉSILÉE de H.V.Kleist

Samedi 1 Août
14 H L’OISEAU VERT de Carlo Gozzi
18 H LA NUIT DES ROIS de W.Shakespeare

Dimanche 2 Août
14 H L’OISEAU VERT de Carlo Gozzi
16 H IL CAMPIELLO de Carlo Goldoni
18 H LA NUIT DES ROIS de W.Shakespeare
20H PENTHESILÉE de H.V.Kleist

Commentaires fermés sur La Nuit des Rois de William Shakespeare mise en scène de Carlo Boso

Il Campiello de Carlo Goldoni mise en scène de Carlo Boso

Il Campiello de Carlo Goldoni mise en scène de Carlo Boso

Cour des Platanes 
15 rue Pasteur, Avignon
Du 17 juillet au 2 août à 16 heures
Les 24 et 25 juillet à 14h
Relâche le lundi  20 juillet et le samedi 1er août.

Libre Théâtre vous recommande ce spectacle

À Avignon, dans la Cour des Platanes, qui par la magie du théâtre se trouvent être des tilleuls, les élèves de l’Académie Internationale des Arts du Spectacle, mis en scène par leur maître Carlo Boso, vous emmènent sur une place de Venise où se trament, entre nobles ruinés et gens du peuple, des intrigues d’amour et d’argent. Un voyage aux sources mêmes du théâtre, la commedia dell’arte, qui nous permet d’assister en plein air à un spectacle complet : dialogues enlevés, danses endiablées, chants italiens, pantomimes… Un théâtre de tréteaux qui, par la seule entremise de quelques décors peints et de costumes d’époque, mais surtout grâce à l’enthousiasme communicatif des onze comédiennes et comédiens présents sur scène, nous offre un moment de pur bonheur. Tout en nous rappelant que le théâtre, c’est avant tout cela : un spectacle dont la qualité tient avant tout à la sincérité de l’intention et au talent des artistes. Un spectacle tout public, pour les enfants comme pour les adultes qui ont su rester des enfants. À voir absolument.

Critique de Jean-Pierre Martinez

Mise en scène de Carlo Boso
Avec les Élèves de la XIVe Promotion de l’AIDAS : 
Alesandre Abbas, Giuilia De Amicis, Jade Marino, Gaia Mauro, Valentin Pilicani, Elisa Ramillon, Cindy Sebastian
Les Élèves de la XVe Promotion de l’AIDAS : Anna Cocconcelli, Tibor Bricalli, Athéna Hobeika
Les Élèves de la XIIe Promotion de l’AIDAS : Erwan Bleteau

Réservation au 06 50 12 43 38

TARIFS :
Plein tarif 15 €
Tarif réduit 10 € Chômeurs, Groupes, Étudiants, Carte AIDAS )
Tarif enfants ( – de 10 ans) 5 €

Toutes les représentations de l’Académie des Arts du Spectacle de Versailles à Avignon

Vendredi 17 Samedi 18 Dimanche 19 Juillet
14H L’OISEAU VERT de Carlo Gozzi
16H IL CAMPIELLO de Carlo Goldoni
18H LA NUIT DES ROIS de W.Shakespeare
20H PENTHESILÉE de H.V.Kleist

Lundi 20 relâche

Du Mardi 21 au Jeudi 23 Juillet
16H IL CAMPIELLO de Carlo Goldoni
20H PENTHESILÉE de H.V.Kleist

Du Vendredi 24 juillet au Dimanche 26 Juillet
14H IL CAMPIELLO de Carlo Goldoni
20H PENTHESILÉE de H.V.Kleist

Lundi 27 et Mardi 28 Juillet
14H L’OISEAU VERT de Carlo Gozzi
16H IL CAMPIELLO de Carlo Goldoni
18H LA NUIT DES ROIS de W.Shakespeare
20H PENTHÉSILÉE de H.V.Kleist

Mercredi 29 Juillet
14 H L’OISEAU VERT de Carlo Gozzi
16H IL.CAMPIELLO de Carlo Goldoni
20H PENTHESILÉE de H.V.Kleist

Jeudi 30 Juillet
14H L’OISEAU VERT de Carlo Gozzi
16 H IL CAMPIELLO de Carlo Goldoni
20H PENTHESILÉE de H.V.Kleist

Vendredi 31 Juillet
16H IL CAMPIELLO de Carlo Goldoni
20H PENTHÉSILÉE de H.V.Kleist

Samedi 1 Août
14 H L’OISEAU VERT de Carlo Gozzi
18 H LA NUIT DES ROIS de W.Shakespeare

Dimanche 2 Août
14 H L’OISEAU VERT de Carlo Gozzi
16 H IL CAMPIELLO de Carlo Goldoni
18 H LA NUIT DES ROIS de W.Shakespeare
20H PENTHESILÉE de H.V.Kleist

Commentaires fermés sur Il Campiello de Carlo Goldoni mise en scène de Carlo Boso

Les Audacieux : Colette/Debussy

Les Audacieux : Colette/Debussy

Du 15 au 19 juillet à 11 heures
Le  Verbe Fou,
95 rue des Infirmières,  Avignon

Libre Théâtre vous recommande

C’est à une lecture musicale, dans un salon de la Belle-Epoque, que vous êtes conviés, à 11 heures du matin au Verbe Fou, par deux artistes « audacieux », Colette et Debussy.
Mathilde Maumont plonge avec délectation et gourmandise dans la prose de Colette et nous invite à découvrir six de ses nouvelles extraites pour la plupart de son recueil « la Femme cachée ». Des textes surprenants par leur théâtralité. À la sensualité de l’écriture de Colette répondent les harmonies savantes et poétiques de la musique de Claude Debussy, superbement interprétée au piano par Jean Philippe Guillo. Un spectacle qui incite à la rêverie et au voyage. Un beau moment hors du temps.
Critique de Ruth Martinez

Avec :
Mathilde Maumont, comédienne
Jean Philippe Guillo, pianiste,

Lien vers le site du Théâtre
Pour réserver : 04 90 85 29 90

 

 

Commentaires fermés sur Les Audacieux : Colette/Debussy

Si Sacha Guitry vous était conté

Si Sacha Guitry vous était conté

Théâtre La Condition des Soies
13 Rue de la Croix 84000 Avignon
Les 8, 10, 14, 16, 18, 20, 22, 24 juillet à 18h30

Libre Théâtre vous recommande

Anthéa Sogno nous invite, dans le cadre à la fois majestueux et convivial de son théâtre La Condition des Soies, à une passionnante conférence consacrée à Sacha Guitry, sa vie et son œuvre, ces deux dimensions étant en l’occurrence étroitement mêlées. Car la vie de Guitry est en soi un roman, quand ce n’est pas aussi une pièce de boulevard. Distillant les bons mots du maître et les épisodes tragicomiques dont il fut tour à tour le héros et la victime, elle nous dévoile le parcours d’un artiste d’exception, dramaturge, cinéaste et comédien de génie, bourreau des cœurs mais aussi monstre de travail, qui laisse derrière lui une œuvre considérable.

Derrière la légèreté du personnage mondain à la réputation de séducteur misogyne, nous découvrons l’homme et ses blessures, notamment sa douloureuse rupture avec son père (le célèbre comédien Lucien Guitry) avant sa grande réconciliation avec lui, ses multiples mariages plus ou moins heureux mais toujours animés par une passion dévorante, son injuste mise en cause pour faits de collaboration, ses rhumatismes articulaires dont il a souffert toute sa vie…

Cette conférence, illustrée de nombreuses photographies, extraits de films ou d’entretiens, nous offre une plongée captivante dans l’univers théâtral et cinématographique de la première moitié du XXème siècle, et nous invite à découvrir ou à redécouvrir les 124 pièces et les 36 films d’un artiste hors-normes, dont l’œuvre est parfois un peu sous-estimée en raison même de la réputation de frivolité revendiquée par son auteur. Le propre du génie est de ne pas se prendre trop au sérieux.


Critique de Ruth Martinez


Conférence théâtralisée et audiovisuelle
Durée 1h30
Entrée Gratuite – Participation au chapeau
Lien pour réserver

Commentaires fermés sur Si Sacha Guitry vous était conté

Tout est possible ! par la Compagnie Teatralala

Tout est possible ! par la Compagnie Teatralala

Libre Théâtre vous recommande ce spectacle

Avec la Compagnie Le Téatralala… Tout est possible !

Le Festival d’Avignon n’aura pas lieu… Ce sinistre présage, devenu entre-temps réalité, ressemble déjà au titre d’une pièce de théâtre. Et c’est une tragédie. La guerre contre le virus aura fait bien des victimes collatérales, et parmi elles le spectacle vivant aujourd’hui moribond.

C’est le moment qu’a choisi la Compagnie Le Téatralala pour nous amener, en commençant par un jeu de piste, à une réflexion sur l’essence même du théâtre. Le théâtre est une illusion. Une illusion qui, par la magie de la convention théâtrale, devient une réalité plus profonde que la réalité elle-même. L’annulation du festival (et plus généralement la fermeture des théâtres), c’est donc la mort d’une illusion. Paradoxe s’il en est : pourquoi faire tout un drame de la suspension de cette réalité totalement factice qu’est la représentation d’une pièce de théâtre ? La fin de l’illusion, pourtant, c’est la désillusion. Et de la désillusion au désespoir il n’y a qu’un pas, qui nous rapproche un peu plus du précipice.

À quelqu’un qui lui proposait de couper dans le budget de la culture pour financer l’effort de guerre, Churchill aurait répondu : si ce n’est pour la culture, pourquoi nous battons-nous alors ? Et si finalement pour l’homme le superflu était l’essentiel ? Et si la représentation de la réalité (c’est-à-dire l’art) était plus importante que la réalité elle-même pour définir une civilisation ? Et si c’était cette faculté à rêver le monde (et à en rire ensemble) qui nous distinguait des animaux ? La différence entre la tanière d’un animal et une grotte préhistorique ce n’est pas le degré de confort, ce sont les fresques sur les parois. Oui, l’annulation du Festival d’Avignon est un drame. La Compagnie Le Téatralala a décidé d’en rire, et nous propose d’en rire avec elle, afin que le spectacle continue, dans les salles ou ailleurs.

Et ce n’est pas un hasard si c’est précisément cette compagnie qui relève ce défi. Depuis plus de 30 ans, Le Téatralala se joue de son public en lui proposant des spectacles totalement décalés, mêlant habilement l’illusion à la réalité, pour lui faire vivre des moments de théâtre exceptionnels, souvent liés à des lieux ou des événement qui le sont tout autant. Vous l’aurez compris, cette critique en forme de faire-part avait tout d’une mission impossible : donner envie de voir ce spectacle sans en dévoiler les surprises, qui constituent l’essence même de son originalité. Une chose est sûre, nous avons adoré ce « happening » à la fois surprenant, brillant et drôle, et nous saluons l’engagement de La Compagnie Le Téatralala pour qu’avec le théâtre… tout reste encore possible.
Critique de Jean-Pierre Martinez

Théâtre de l’Ephémère du 3 au 26 juillet à 11h
Réservation indispensable au 06 12 80 95 72

 

Commentaires fermés sur Tout est possible ! par la Compagnie Teatralala

Life on Mars ? par la Compagnie Thespis

Life on Mars ? par la Compagnie Thespis

Théâtre de l’Oulle, entrée rue de la Plaisance, samedi 29 février à 20h30
Puis pendant le festival OFF d’Avignon dans la Salle Tomasi à 21h30
Life on mars?

Libre Théâtre vous recommande Life on Mars ?

Tandis qu’un homme, seul dans une fusée, se dirige vers la planète Mars pour préparer sa future colonisation, le reste de l’Humanité continue d’expérimenter sur une planète surpeuplée toutes les facettes d’une socialité illusoire. L’Homme n’a finalement le choix qu’entre la solitude tout seul et la solitude à plusieurs. Et la deuxième est peut-être encore plus tragique que la première. Mieux vaut en rire, donc.

C’est le parti pris de la création collective de la Compagnie Thespis, présentée au Théâtre de l’Oulle, en avant-première de la prochaine édition du Festival OFF d’Avignon. Les jeunes comédiens évoquent, dans une série de courtes scènes rythmées, parfois émouvantes ou sensuelles, les différentes formes que prend aujourd’hui l’ultra-moderne solitude, de la vie de bureau à la vieillesse, sans oublier la vie amoureuse.
Critique de Jean-Pierre Martinez

Création collective dirigée.
Mise en scène : Thai-Son Richardier
Collaboration à la mise en scène : Lysiane Clément
Interprètes : Amandine Barbier, Loïc Bonnet, Gaël Dubreuil, Benoit Ferrand et Mellie Melzassard
Création sonore : Claire Mahieux
Création lumière : Bastien Gérard
Scénographie : Anabel Strehaiano
Costumes : Lysiane Clément
Durée : 1h20.
Tout public à partir de 14 ans

 

Commentaires fermés sur Life on Mars ? par la Compagnie Thespis
En chemin, conception et mise en scène de Gustavo Giacosa
©Amandine Nandrin

En chemin, conception et mise en scène de Gustavo Giacosa

En chemin, conception et mise en scène de Gustavo Giacosa

21 et 22 novembre à 20h au Théâtre des Halles
4 rue Noël Biret 84000 Avignon

Libre Théâtre vous recommande
En Chemin, une plongée poétique dans les profondeurs où s’estompent nos différences

Faire du théâtre, c’est se donner ou plutôt s’offrir en spectacle. Ce spectacle-là est, en partie, interprété par des personnes «hors du commun». Ces gens «différents» que l’on remarque dans la rue, avant le plus souvent de détourner le regard, au prétexte de ne pas les gêner, alors que c’est nous qui sommes dérangés. Dans le cadre de ce spectacle, en revanche, ces personnes extraordinaires s’offrent volontairement à notre regard. Nous ne pouvons pas fuir le leur. Et nous comprenons que leurs différences nous regardent aussi. «Personne». Curieux mot qui en français veut dire à la fois quelqu’un… et personne. Un mot qui convient donc très bien, hélas, pour désigner ces gens en dehors de la norme que le plus simple est de rendre invisible. Une des nombreuses vertus de ce spectacle est justement de contribuer à faire quelqu’un de ces personnes, et à les rendre visibles. Pour nous permettre de rencontrer ces gens qui nous paraissent «étranges», les créateurs de ce spectacle nous entraînent, par la poésie, dans les profondeurs de notre inconscient collectif, là où toute notion de normalité disparaît et où seule la «folie» a du sens. Un sens symbolique, bien sûr. Dans ce royaume fabuleux et dangereux que nous visitons nous-mêmes chaque nuit en rêve ou en cauchemar, avant de retourner à la «normalité», toutes les oppositions qui fondent notre réalité ordinaire s’estompent : le beau et le laid, le bien et le mal, le normal et l’anormal… Nous retrouvons nos pulsions primitives de vie et de mort. Nous assumons nos désirs inavoués et nous affrontons nos terreurs irrationnelles. Et c’est bien dans cet univers fantastique que nous pouvons être au monde tous ensemble, au-delà de nos différences. Rien de ce qui est humain ne doit nous être étranger. On ne sort pas de ce spectacle transformé, mais on en sort peut-être avec un regard différent sur la différence. En ayant pour un instant oublié les «pourquoi» au profit des «comment». C’est beau, c’est émouvant, c’est effrayant, c’est drôle parfois. Mais dans ce cas le rire est donné en partage. Ce n’est pas un rire qui exclut mais un rire qui rassemble. La réalité a parfois besoin des masques du théâtre pour mieux se révéler à nous. Un spectacle bouleversant et nécessaire. À ne manquer sous aucun prétexte.
Critique de Jean-Pierre Martinez

Conception et mise en scène : Gustavo Giacosa
Musique originale interprétée sur scène : Fausto Ferraiuolo
Avec Kostia Botkine, Fausto Ferraiuolo, Gustavo Giacosa, Akira Inumaru, Philippe Marien, Francesca Zaccaria
Conseiller artistique : Philippe de Pierpont
Assistante à la mise en scène : Gaëlle Marc
Création et régie lumière : Bertrand Blayo
Création son : Fausto Ferraiuolo
Régie son : Antoine Boulangé
Compagnie SIC.12

 

Commentaires fermés sur En chemin, conception et mise en scène de Gustavo Giacosa