Lettre d’information de Libre Théâtre n°18

Lettre d’information de Libre Théâtre n°18

12 février 2017
/ / /
Comments Closed

Lettre d’information de Libre Théâtre n°18

12 février 2017

Le Théâtre de Henry Becque

http://www.nga.gov/content/ngaweb/Collection/art-object-page.93967.html

Les Honnêtes femmes; Conférence, Poésies inédites d’Henry Becque; La Parisienne, 1904, halftone on wove paper, Gift of The Atlas Foundation 1995.76.8. Source : NGA Image

Henry Becque est principalement connu pour deux pièces, Les Corbeaux et La Parisienne, mais nous vous invitons à découvrir l’ensemble de son œuvre : la causticité et le mordant dans la description de la petite-bourgeoisie du XIXème siècle gardent encore aujourd’hui toute leur force.

Présenté comme le dernier des classiques ou le premier des modernes, Henry Becque a exploré différents genres : vaudeville (L’Enfant Prodigue, La Navette), mélodrame (Michel Pauper), drame bourgeois (Les Corbeaux), comédie (La Parisienne, Veuve !) … Il n’a jamais voulu être rattaché à une école littéraire même si certaines de ces pièces ont été rapprochées du courant naturalisme. On a parlé également du précurseur des comédies «  rosses  » ou «  cruelles  », créées sur la scène du Théâtre-Libre.

On soulignera les effets comiques présents dans toutes ces pièces, y compris les plus noires, permettant une certaine distanciation (Michel Pauper, Les Corbeaux). Certaines pièces débutent comme des drames et finissent comme des comédies (L’Exécution, L’Enlèvement), d’autres commencent comme des comédies et finissent comme des tragédies (Les Corbeaux). La construction des pièces est également remarquable avec des jeux de miroir, très élaborés entre les premières et les dernières scènes.

Dans toutes les pièces, la profondeur psychologique des personnages permet de dépasser la caricature, tout en explorant des contextes sociaux variés et en révélant notamment la cruauté du monde petit-bourgeois grâce à  des dialogues ciselés. De nombreuses pièces mettent en scène des femmes qui prennent en main leur destin, en faisant fi des conventions sociales et des préjugés.  Lire la suite.

 

Biographie de Henry Becque

http://www.musee-rodin.fr/fr/collections/estampes/henry-becque

Henry Becque par Rodin. 1885. Source : Musée Rodin

Henry Becque est né le 18 avril 1837 à Paris dans une famille modeste. Son oncle Michel Lubize, dramaturge, dirige le Théâtre du Vaudeville à partir de 1844. A la fin de ses études au lycée Bonaparte (devenu lycée Condorcet), le père d’Henry Becque lui trouve un emploi dans un bureau du Chemin de fer du Nord. Il quitte rapidement ce poste et travaille dans différentes administrations. Il va beaucoup au théâtre grâce à son oncle et fréquente les gens de lettres. Il rencontre le comte Potocki dont il devient le secrétaire. Grâce aux relations du comte, Henry Becque rédige le livret d’un opéra Sardanapale. Lire la suite.

 

 

Les Corbeaux de Henry Becque

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b105019625/f54.item

Les Corbeaux. Coupure de presse. 21 avril 1937. Source : BnF/Gallica

La pièce commence comme une comédie bourgeoise dans un salon où règnent la joie et l’harmonie, mais la mort brutale du père déchaîne les appétits des corbeaux qui vont tout faire pour spolier et ruiner la famille. Une pièce cynique et cruelle remarquablement construite.
Sur la page Libre Théâtre : liens vers des représentations sur le site de l’INA, dossier pédagogique, études… Lire la suite.

Michel Pauper d’Henry Becque

Drame en cinq actes et sept tableaux, représenté pour la première fois à Paris. L’histoire de l’ascension sociale d’un simple ouvrier, chimiste autodidacte un peu frustre qui devient un patron respecté. Amoureux d’une jeune bourgeoise, son mariage marque le début de sa déchéance.    Lire la suite.

La Navette de Henry Becque

Chassés-croisés autour d’une femme entretenue, qui gère avec méthode ses ressources et ses amours. Lire la suite.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8405554w/f1.item

La Parisienne. Illustration de la représentation du 11-11-1890 à la Comédie-Française. Source : BnF/Gallica

La Parisienne de Henry Becque

Comédie en trois actes. Clotilde du Mesnil est une Parisienne, avec un mari complaisant et un amant. Féroce avec les personnages masculins, Henry Becque dessine avec finesse le portrait d’une femme libre. Lire la suite.

L’enlèvement de Henry Becque

L’histoire d’une femme trompée qui prend son destin en main, après une tentative ratée de réconciliation.Lire la suite.

Les Honnêtes Femmes de Henry Becque

Les tentatives de séduction d’un jeune célibataire auprès d’une mère de famille, alors qu’une jeune fille vient d’arriver. Dans un face à face savoureux, la sage épouse, qui ne manque pas de réparties, va convaincre le jeune passionné d’épouser la jeune fille. Lire la suite.

Le Départ de Henry Becque

C’est encore un destin de femme qui est évoqué par Henry Becque, cette fois dans un atelier de couture. Blanche est une ouvrière intègre et ambitieuse qui est courtisée par le fils du patron. Elle lui demande d’en parler à ses parents. Si la mère est ravie, le père interdit cette union. Il propose en revanche à Blanche de la prendre pour maîtresse ; elle refuse, il la renvoie. Lorsqu’Auguste, un simple magasinier, la demande en mariage, elle décide de céder aux avances du baron de Saint-Étienne qui lui écrit depuis longtemps. Lire la suite.

Une exécution d’Henry Becque

Le titre et les premières scènes annoncent une situation de crise : à cause des terribles méfaits qu’il a commis, Justin doit partir pour Paris. Le maire s’occupe de prendre son billet de train et évoque la situation avec l’employé de la gare, le cafetier, le tailleur et le garde-champêtre. Le maire redoute l’émeute sur le passage de Justin. La tension monte tout au long de la pièce… mais il ne se passe rien. Cette pièce, très drôle, n’a jamais été représentée à notre connaissance. Lire la suite.

 

A l’affiche à Paris

Florilège Molière par La Fabrique à théâtre

Florilège Molière par La Fabrique à théâtre. Du 16 février au 4 mars 2017, Salle en Pierre Théâtre de l’Épée de Bois Cartoucherie.  Les samedis à 16.

La Fabrique à théâtre, avec l’esthétique qui lui est propre, offre ici un réjouissant parcours parmi les scènes fameuses des comédies de Jean-Baptiste.
Monsieur Jourdain, Agnès, Scapin, Dom Juan, Tartuffe ou Harpagon sont accompagnés des musiques de Lully, Beauchamp et Charpentier, fidèles compagnons de Molière. Lire la suite.

 

 

 


Le Mariage forcé, mise en scène Jean-Denis Monory

Le Mariage forcé, mise en scène Jean-Denis Monory Comédie-ballet de Molière et Lully Théâtre de l’Épée de Bois – Cartoucherie. Du 14 février au 5 mars 2017, Salle en Pierre Du mardi au samedi à 20h30 Dimanche à 16h. Théâtre, farce, danse, musique et chant se mêlent en un jubilatoire divertissement baroque, dont la forme flamboyante et virtuose emporte immédiatement les spectateurs. Les décors en trompe-l’œil, les costumes, l’éclairage aux bougies et les odeurs de cire, les accents jouissifs et charnels de la langue ancienne, nous transporte à la cour de Louis XIV et donnent à cette comédie ballet une magie toute nouvelle et, pourtant, originelle.

 

 


Racine par la racine de Serge Bourhis

Tous les mercredis à 19h45 , jusqu’au 5 juillet 2017 Essaïon Théâtre, 6 rue Pierre au Lard, 75004 Paris. La Compagnie Alcandre vous donne rendez-vous avec Racine : une introduction ludique à l’œuvre de ce maître de la tragédie à travers 11 tableaux évoquant ses 11 pièces.
Lire la suite.

 

 

 

 


Ubu Roi par la Troupe de l’Epée de Bois

Ubu Roi par la Troupe de l’Epée de Bois Tous les lundis jusqu’au 27 mars Théâtre de l’Epée de Bois – Cartoucherie. La Troupe de l’Épée de Bois nous propose dans son superbe et chaleureux théâtre à La Cartoucherie de Vincennes une interprétation très originale d’Ubu. La pochade d’Alfred Jarry est ici épurée pour en faire ressortir la dimension politique et esthétique. Cinq comédiens seulement interprètent tour à tour les innombrables personnages de cette comédie, et les extravagants décors de la pièce (palais royal, champs de bataille, grotte, navire…) sont suggérés en ombres chinoises derrière un drap blanc. Une poésie cruelle naît de cette atmosphère à la fois enfantine et bouffonne. Lire la suite.

 

 


Les Deux Timides à l’affiche

Les deux timidesÀ la Comédie Saint-Michel jusqu’au 30 avril 2017 Le mardi à 19h45 et le dimanche à 20h à la Comédie Saint-Michel, 95 boulevard Saint-Michel, 75005 Paris.  
Un père d’une timidité maladive a accordé la main de sa fille à un opportuniste, par crainte de le contrarier. La fille, amoureuse d’un autre homme, attend que ce dernier se déclare, et la sauve de ce mariage non désiré. Mais hélas, son prince charmant est tout aussi timide que son père…  La mise en scène de la Compagnie Hisse et Eau nous invite à pénétrer dans le salon de la famille Thibaudier, en créant une proximité avec le public et une complicité avec quelques clins d’oeil en chansons. Lire la suite.

 

 

 

 

 

Comments are closed.

Libre Théâtre 2015 - Designed by Klasik Themes.