La Lettre chargée d’Eugène Labiche

La Lettre chargée d’Eugène Labiche

27 mai 2016
/ / /
Comments Closed

La Lettre chargée d’Eugène Labiche

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53066341c

Caricature d’Eugène Labiche pour le Panthéon Nadar. Source : BnF/Gallica

Fantaisie en un acte d’Eugène Labiche, publiée en 1877 aux éditions Paul Ollendorff dans un recueil Théâtre de campagne, disponible sur Gallica.
Distribution : 2 hommes, 2 femmes
Texte intégral à télécharger gratuitement sur Libre Théâtre.
Lien vers la notice de data.libretheatre.fr

L’argument

Hector veut épouser Hortense, mais il a un gros défaut… il abuse des adverbes et Hortense ne le supporte plus. Il a, de plus, un rival en la personne de Peters Fougasson, un Américain, qui vient de perdre sa femme et qui est persuadé qu’Hortense est son sosie…

 

Un extrait

Hector
Superbe !… vous lisez… adorablement !
Hortenseà part.
Un adverbe !
Hector.
Et je vous écouterais… indéfiniment.
Hortenseà part.
Deux !
Hector.
Vous êtes une lectrice de premier ordre… incontestablement.
Hortense.
Trois !… avez-vous fini ?
Hector.
Quoi ?
Hortense.
Trois adverbes en trois phrases !… mais c’est une maladie, une éruption grammaticale !…
Hector.
C’est sans m’en apercevoir… une habitude du Palais… Quand les idées ne viennent pas, nous poussons des adverbes, ça leur donne le temps d’arriver. Mais je vous promets de me surveiller… Voyons, cousine, mon congé expire définitivement demain et il faut que je retourne absolument à Orléans ; vous ne me laisserez pas partir sans une espérance, vous savez si je vous aime éperdument.
Hortense.
Vous ne vous doutez pas d’une chose, cousin, c’est que, pendant que vous poussez des adverbes, comme vous dites, il vous a poussé un rival.
Hector.
Un rival ! Qui ça ?
Hortense.
Ah ! je ne le connais pas… Voici la singulière lettre que j’ai reçue il y a trois jours. Lisant.
« Madame, vous êtes veuve, moi aussi ; vous désirez vous remarier, moi aussi ; vous jouissez d’une excellente santé, moi aussi. Donc toutes les convenances se trouvent réunies. Je ne vous envoie pas ma photographie, elle est manquée… mais je suis prêt à me faire voir, quand vous le désirerez, me trouvant de passage à Paris pour deux jours encore. Réponse au Grand-Hôtel, chambre 124.
Peters Fougasson, Américain, 47 ans. »
Hector.
C’est une mystification !
Hortense.
Une mystification qui persiste, car, hier j’ai reçu une seconde lettre. Récitant de mémoire.
« Madame, je suis étonné de n’avoir pas reçu de réponse à mon honorée du 27… »
Hector.
C’est un fou… sûrement… indubitablement.
Hortense, agacée.
Crrr !

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.

Libre Théâtre 2015 - Designed by Klasik Themes.