Les Réformes de Georges Feydeau

Les Réformes de Georges Feydeau

24 janvier 2016
/ / /
Comments Closed

Les Réformes de Georges Feydeau

Monologue comique, datant de 1885, dit par Coquelin Cadet. Dédié à M. Philippe Gille.

Téléchargez le texte intégral du monologue gratuitement sur Libre Théâtre
Lien vers la notice sur data.libretheatre.fr

Un texte toujours d’actualité ! Un extrait :

 

On veut réformer la Constitution ! C’est parfait ! je ne la connais pas, moi, cette Constitution ; mais il est évident qu’elle a besoin de réparations parce qu’il n’est pas de si bonne Constitution qui ne se détériore avec le temps. Alors il s’est agi de s’entendre. C’est pour cela qu’on a réuni le Congrès… et on n’a rien entendu du tout ! On a crié si fort, qu’il n’y a que les sourds qui ont entendu quelque chose, et que ceux qui entendaient en sont revenus sourds. Eh ! bien, pendant qu’on criait, je l’ai trouvé le remède ; je l’ai trouvé dans le journal. Pour les constitutions faibles, demander le fer Bravais ! Eh bien, voilà votre affaire ! le fer ! tout le monde aux fers ! C’est le seul moyen d’avoir un peuple libre et indépendant. Eh ! bien, alors, vling ! vlan ! réformons !

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6400856s

Coquelin cadet : portrait / par Lhéritier. Source : BnF/ Gallica

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous pouvez explorer l’univers de Feydeau à travers les articles suivants :

– Le Théâtre de Georges Feydeau
– Biographie de Georges Feydeau
– Les ressorts comiques du langage chez Feydeau
– La politique dans les pièces de Feydeau
– Les progrès techniques dans les pièces de Feydeau
– Le vaudeville et Feydeau (à travers deux articles de Feydeau).

 

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.

Libre Théâtre 2015 - Designed by Klasik Themes.