Le volontaire de Georges Feydeau

Le volontaire de Georges Feydeau

22 janvier 2016
/ / /
Comments Closed

Le volontaire de Georges Feydeau

Monologue comique en vers dit par Félix Galipaux du Vaudeville. Dédié à Léon Landau.

Texte à télécharger gratuitement sur Libre Théâtre
Notice sur data.libretheatre.fr

Les mésaventures d’un pauvre volontaire, qui n’a pas tout à fait compris à les principes militaires…

Un extrait…

Oui ! — Tenez, on nous crie en face
Plus tard : « droite conversion !  »
Et chacun de tourner sur place.
Quant à moi, je ne bronche pas.
Honte ! est-ce ainsi que l’on débauche,
Que l’on débauche des soldats !
Mon père est député de gauche,
Honneur à son opinion !
A son parti je me rallie.
« Qui ? moi ! faire conversion
A droite ? Jamais de la vie !  »
Ça m’a valu ni plus ni moins,
Deux jours de salle de police !

 

Vous pouvez explorer l’univers de Feydeau à travers les articles suivants :

– Le Théâtre de Georges Feydeau
– Biographie de Georges Feydeau
– Les ressorts comiques du langage chez Feydeau
– La politique dans les pièces de Feydeau
– Les progrès techniques dans les pièces de Feydeau
– Le vaudeville et Feydeau (à travers deux articles de Feydeau).

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530498926

Victor Regnard, Girier et Félix Galipaux dans « La revue des Folies-Bergère », de Victor de Cottens / dessin de Marevéry, 1906/ Source : BnF/Gallica

Comments are closed.

Libre Théâtre 2015 - Designed by Klasik Themes.