Le Théâtre en France

1 – Les institutions théâtrales

5 théâtres nationaux
La Comédie française, le Théâtre national de La Colline, le Théâtre national de l’Odéon, le Théâtre national de Chaillot et le Théâtre National de Strasbourg. Etablissements publics entièrement financés par l’Etat, ils assurent une mission de service public.
Chiffres clés 2013 : 1092 représentations (pour 4 théâtres) – 580 800 spectateurs

39 centres dramatiques nationaux et régionaux
Directement issus de la décentralisation dramatique, ils sont cofinancées par l’Etat (majoritaire) et les collectivités territoriales. Dirigés par « un ou des artistes » pour une durée de trois ans renouvelable, les CDN assurent en priorité une mission de création théâtrale en lien avec un territoire et son public.
Chiffres clés : 5311 représentations au siège, 3119 en tournées – 1million de spectateurs

Des festivals de théâtre
Partout sur le territoire, à l’exemple d’Avignon, Bussang, Blaye, Montpellier (« Printemps des comédiens »), Périgueux (« Mimos »), Sarlat, Dijon, Hérisson…

2 – Les théâtre privés 

50 théâtres privés regroupés au sein d’une association (Syndicat National du Théâtre Privé) : sans subvention directe mais accompagnés dans leurs projets au sein d’un fonds de soutien financé par l’Etat et la Ville de Paris, ils sont (hormis le Théâtre de la Tête d’or à Lyon) tous parisiens. A ces lieux s’ajoutent de nombreuses salles totalement privées qui vivent essentiellement de locations ou de co-réalisations.

Chiffres clés 2014 : 15 300 représentations dans les théâtres privés de Paris, 3,3 millions de spectateurs

3 – Les institutions pluridisciplinaires qui accordent une grande place au théâtre

70 scènes nationales qui, toutes, coproduisent ou accueillent près de 40% de spectacles de théâtre et de cirque.
2,1 millions d’entrées payantes

Environ 40 scènes conventionnées (sur 80) pour le théâtre, le cirque, la marionnette ou les auteurs contemporains.

Des théâtres municipaux, partout en France, lieux de diffusion et parfois de coproduction de spectacles dramatiques.

Des festivals dans lesquels le théâtre est très présent, à l’exemple du  « Festival d’Automne » à Paris, « Mettre en scène » à Rennes, de « Mira » à Bordeaux, d’ « A scène ouverte » à Reims, de « Temps d’images » à Noisiel, de « Paris quartier d’été », du « Chaînon manquant » en Midi Pyrénées.

4 – Les compagnies dramatiques indépendantes

Elles sont plus de 200 à disposer d’un lieu d’accueil du public (à l’exemple du Théâtre du Soleil à la Cartoucherie ) et se rattachent parfois à ce que l’on a appelé les « nouveaux territoires de l’art » (lieux de fabrique, souvent d’anciennes friches réhabilitées).

Sans lieu, elles sont plus de 600 dans les domaines du théâtre et de la marionnette (environ 80), titulaires d’une licence d’entrepreneur de spectacles, régulièrement subventionnées par les pouvoirs publics au titre de la production (aide ponctuelle) ou du conventionnement (aide triennale).

5 – Les lieux de formation théâtrale

10 écoles supérieures de théâtre
Aux trois établissements publics que sont le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, l’école du  Théâtre National de Strasbourg, et l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre (ENSATT), (financée par le ministère de l’éducation nationale), viennent s’ajouter l’Ecole Supérieure d’Art dramatique de Paris, l’école du CNR de Montpellier, l’Ecole Régionale d’Acteurs de Cannes (ERAC), et les écoles liées aux centres dramatiques nationaux de Rennes, Saint-Etienne, Limoges, Bordeaux et Lille.

6. Les compagnies amateur

La pratique du théâtre amateur est difficile à estimer et les spécialistes considèrent que cela concerne environ un demi-million de personne, ateliers scolaires non compris.

Quelques associations concernées :

– La Fédération Nationale des Compagnies de Théâtre et d’Animation regroupe 1600 compagnies, représentant 20 000 licenciés.
– La Fédération française des Maisons de Jeunes et de la Culture
– L’Association nationale des professeurs d’Art dramatique
– La Fédération nationale des collectivités territoriales pour la Culture
– La Fédération nationale des foyers ruraux…

7. Le théâtre à l’école

L’éducation artistique et culturelle contribue à la réussite et à l’épanouissement des élèves, notamment par le développement de l’autonomie et de la créativité, la diversification des moyens d’expression et l’appropriation de savoirs, de compétences et de valeurs.

Depuis de nombreuses années, le théâtre est entré dans les écoles,  et ce dès la maternelle,  souvent grâce à des enseignants passionnés qui utilisent le théâtre pour permettre aux enfants de s’exprimer, développer des compétences orales, contribuer à leur développement personnel et à leur réussite…

La loi de refondation de l’École de la République a instauré un socle commun de connaissances, de compétences et de culture que tous les élèves doivent maîtriser à la fin de la scolarité obligatoire et a placé l’éducation artistique et culturelle au coeur des missions de l’école, autour de trois piliers : le développement d’une culture personnelle, la pratique artistique et la rencontre directe avec les artistes et les oeuvres.

Le parcours d’éducation artistique et culturelle doit permettre à chaque élève d’aborder, dans leur diversité, les grands domaines des arts et de la culture, et de valoriser les activités auxquelles il prend part, y compris en dehors de l’école. Il favorise également la cohésion au sein de l’école ou de l’établissement en mobilisant élèves, enseignants et parents autour de projets artistiques et culturels. (cf Guide pratique pour la mise en œuvre du parcours d’éducation artistique et culturelle).

Au collège et au lycée, l’enseignement de l’histoire des arts est inclus dans le programme.
Des classes à horaires aménagés peuvent être organisées dans les écoles élémentaires et les collèges pour permettre aux élèves de recevoir, dans le cadre des horaires et programmes scolaires, un enseignement artistique renforcé : le théâtre est d’une des disciplines concernées depuis 2009.

Au lycée, le théâtre peut faire l’objet :

  • d’un enseignement d’exploration « Création et activités artistiques » en classe de seconde dans quatre domaines larges associant plusieurs champs disciplinaires (Arts du son, Arts du spectacle, Arts visuels, Patrimoines) ;
  • d’une option facultative en classes de seconde, première et terminale, toutes séries ;
  • d’un enseignement de spécialité en classes de première et terminale, série littéraire.

En série littéraire, le théâtre fait partie des épreuves de spécialité et des épreuves facultatives pour toutes les séries générales et technologiques.

Pour tous ces projets, les enseignants et les élèves doivent accéder à des ressources : oeuvres théâtrales, mises en scènes, spectacles…

 

8. Chiffres clés du théâtre en France

  • Les représentations en France

Le milieu théâtral est très vivant en France, aussi bien sur le plan professionnel que de la pratique amateur, à Paris ou en région.

sacd

Source : Théâtre et Spectacles – Ministère de la Culture – 2011

frequentation theatre

 

Comments are closed.

Libre Théâtre 2015 - Designed by Klasik Themes.