Le Gora de Georges Courteline

Le Gora de Georges Courteline

26 février 2016
/ / /
Comments Closed

Le Gora de Georges Courteline

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Carl%C3%A8gle_-_Les_Linottes_page_0215.jpg

Illustration de Charles Émile Egli parue dans Les Linottes. Source : Wikimedia Commons

Courte pièce en un acte (1920)
Distribution : 1 homme, 1 femme
Texte à télécharger gratuitement sur Libre Théâtre
Lien vers la notice sur data.libretheatre.fr

 

L’argument

Bobechotte discute avec Gustave dit Trognon. La discussion devient difficile car Bobechotte a quelques difficultés avec les liaisons.

Un extrait

Bobéchotte.
Ne chine pas la concierge, Trognon ; c’est une femme tout ce qu’il y a de bath ; à preuve qu’elle m’a donné… – devine quoi ? – un gora !
Gustave.
La concierge t’a donné un gora ?
Bobéchotte.
Oui, mon vieux.
Gustave.
Et qu’est-ce que c’est que ça, un gora ?
Bobéchotte.
Tu ne sais pas ce que c’est qu’un gora ?
Gustave.
Ma foi, non.
Bobéchotte, égayée.
Mon pauvre Trognon, je te savais un peu poire, mais à ce point-là, je n’aurais pas cru. Alors, non, tu ne sais pas qu’un gora, c’est un chat ?
Gustave.
Ah !… Un angora, tu veux dire.
Bobéchotte.
Comment ?
Gustave.
Tu dis : un gora.
Bobéchotte.
Naturellement, je dis : un gora.
Gustave.
Eh bien, on ne dit pas : un gora.
Bobéchotte.
On ne dit pas : un gora ?
Gustave.
Non.
Bobéchotte.
Qu’est-ce qu’on dit, alors ?
Gustave.
On dit : un angora.
Bobéchotte.
Depuis quand ?
Gustave.
Depuis toujours.
Bobéchotte.
Tu crois ?
Gustave.
J’en suis même certain.
Bobéchotte.
J’avoue que tu m’étonnes un peu. La concierge dit : un gora, et si elle dit : un gora, c’est qu’on doit dire : un gora. Tu n’as pas besoin de rigoler ; je la connais mieux que toi, peut-être, et c’est encore pas toi, avec tes airs malins, qui lui feras le poil pour l’instruction.
Gustave.
Elle est si instruite que ça ?
Bobéchotte, avec une grande simplicité.
Tout ce qui se passe dans la maison, c’est par elle que je l’ai appris.
Gustave.
C’est une raison, je le reconnais, mais ça ne change rien à l’affaire, et pour ce qui est de dire : un angora, sois sûre qu’on dit : un angora.
Bobéchotte.
Je dirai ce que tu voudras, Trognon ; ça m’est bien égal, après tout, et si nous n’avons jamais d’autre motif de discussion…

Pièce à écouter sur Gallica
Les histoires comiques : « Le Gora et l’Ile » avec Max de Rieux et Sophie Mallet. 1956.
Lien vers Gallica

Comments are closed.

Libre Théâtre 2015 - Designed by Klasik Themes.