Un garçon de chez Véry d’Eugène Labiche

Un garçon de chez Véry d’Eugène Labiche

17 juin 2016
/ / /
Comments Closed

Un garçon de chez Véry d’Eugène Labiche

Comédie en un acte, mêlée de couplets, représentée pour la première fois, à Paris, sur le théâtre de la Montansier (Palais-Royal), le 10 mai 1850.
Distribution : 3 hommes, 1 femme

Texte à télécharger gratuitement sur Libre Théâtre
Lien vers la notice sur data.libretheatre.fr

L’argument

Monsieur et Madame Galimard sont à la recherche d’un nouveau domestique. Antony, jeune homme tête en l’air, se présente. Ce dernier n’est autre qu’un ancien serveur de chez Véry : Monsieur Galimard et Madame craignent, chacun de leur côté, qu’il puisse révéler des informations compromettantes…

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k61812279

Collection : Théâtre contemporain illustré ; 51e et 52e livraisons. Source : BnF/Gallica

 

Un extrait

Antony.
Madame votre tante, après m’avoir examiné, m’a dit que je pouvais me présenter comme domestique mâle…
Madame Galimard.
Ah ! je vous attendais…
Antony.
Pour ce qui est de la probité et de la propreté, on peut s’adresser à M. Véry.
Alexandre et Madame Galimard.
Hein ?
Antony.
Je desservais le 6 et le 7 !…
Madame Galimard, à part.
Ah ! mon Dieu !
Alexandre, à part.
C’est lui !
Alexandre et madame Galimard tournent vivement le dos à Antony et se cachent la figure avec leur mouchoir.
Antony, à madame Galimard.
Pour ce qui est de cuisiner… je cuisine… Pour ce qui est de frotter… je frotte… et la pâtisserie aussi !… (À part.) Tiens ! elle a mal aux dents, la bourgeoise ! (Avec sentiment.) Pauvre femme ! (Se retournant vers Alexandre.) Pour ce qui est de cuisiner… je cuisine… Pour ce qui est de frotter… et la pâtisserie… (À part.) Lui aussi !… il paraît que la maison est humide ! (Haut à Alexandre.) Monsieur, je peux vous indiquer un remède… c’est très simple… Vous prenez une taupe…
Alexandre, gagnant la porte du fond en se cachant le visage.
Merci ! merci ! merci !
Il sort.
Antony, se retournant à la place où était madame Galimard.
Vous prenez une taupe…
Madame Galimard, à la porte de droite, prête à entrer, et se cachant la figure.
C’est bien ! je vais vous envoyer mon mari… Mettez le couvert… les assiettes sont dans l’armoire…
Antony.
Et la cuisine ?
Madame Galimard.
Par là !
Antony.
Très bien !
Madame Galimard, à part.
Je vais dire à Galimard de le mettre à la porte… et tout de suite.
Antony, à part.
Je suis agréé !
Madame Galimard sort vivement par la gauche.

Comments are closed.

Libre Théâtre 2015 - Designed by Klasik Themes.