Pelléas et Mélinsande de Maurice Maeterlinck, mise en scène de Julie Duclos

Pelléas et Mélinsande de Maurice Maeterlinck, mise en scène de Julie Duclos
Considérée comme la première pièce symboliste, Pelléas et Mélisande est l’histoire d’un amour pur, interdit et tragique. En utilisant habilement un décor mobile, et toutes les technologies offertes par le cinéma, Julie Duclos relève avec brio le défi impliqué par les ambitieuses didascalies de Maurice Maeterlinck. Les multiples décors évoqués dans le texte (la forêt, la grotte souterraine, la fontaine, la mer, le château…) sont autant d’écrins symboliques dans lesquels évoluent les personnages qui jouent « en rêve autour des pièges de la destinée ». Bien plus que les paroles elles-mêmes, la beauté des images cinématographiques et le superbe travail sur le clair-obscur renforcent l’atmosphère magique et révèlent les sentiments des protagonistes. Les comédiens incarnent avec justesse et retenue ces pauvres âmes, jouets d’un amour cruel et implacable : « Si j’étais Dieu, j’aurais pitié du cœur des hommes » soupire Arkël, le grand-père.
Un spectacle envoûtant.