La Femme qui perd ses jarretières d’Eugène Labiche
Eugène Labiche par Marcellin Desboutin. Source : RMN

La Femme qui perd ses jarretières d’Eugène Labiche

Laverdure est un ancien domestique devenu rentier grâce au testament de son ancien maître. Il vient d'engager Gaspard,  qui arrive tout droit son Morvan natal. Laverdure veut le "styler" et se consacrer à Fidéline, chemisière de son état, dont il est tombé éperdument amoureux…

Continuer la lecture
Un jeune homme pressé d’Eugène Labiche
Labiche par Nadar (entre 1854-1870). Source : BnF/ Gallica

Un jeune homme pressé d’Eugène Labiche

Il est deux heures du matin... Dardard fait irruption chez Pontbichet, un marchand de gants, pour lui demander la main de sa fille, qu'il a aperçue le soir même au spectacle. Mais la jeune fille est déjà promise à Colardeau.  Dardard essaie de convaincre Pontbichet en lui achetant quarante mille paires de gants.... lorsqu' il se rend compte que ce n'est pas de la fille de Pontbichet dont il est amoureux mais de la  soeur de Colardeau.

Continuer la lecture
Interview d’Octave Mirbeau
Illustration d'Henri Mirande : "les piliers de café". Source : BnF/ Gallica

Interview d’Octave Mirbeau

Un journaliste vient interviewer un marchand de vin : une charge contre l'alcoolisme, avec un premier dialogue mettant en scène le marchand de vin et une mère de famille pauvre et alcoolique, contre la presse à scandale et contre les théories absurdes de Cesare Lombroso sur le "criminel né".

Continuer la lecture
Vieux ménage d’Octave Mirbeau
Mlle Régnault : photographie, tirage de démonstration. Atelier Nadar 1910. Source : BnF/Gallica

Vieux ménage d’Octave Mirbeau

Un vieux couple se déchire dans un face à face haineux. Les personnages sont ainsi décrits par Mirbeau : Le Mari, soixante-cinq ans, grand, maigre. Figure sèche et sanguine dans des favoris grisonnants et durs. La tenue et l’allure d’un ancien magistrat. La Femme, soixante ans. Infirme, presque paralysée, énorme, les cheveux tout blancs. Visage bouffi de graisse maladive La Femme de chambre, jeune, jolie, effrontée.

Continuer la lecture
Muselé de Georges Courteline
En vente chez Fréderic Henry, libraire. La liberté pour le chien, playdoyer historique, philosophique et physiologique dédié aux amis de la race canine par E. Meunier . Affiche 1870. Source : BnF/ Gallica

Muselé de Georges Courteline

L'huissier-audiencier, appelant. Le ministère public contre Vaufroy ! (Vaufroy sort du fond du prétoire et prend place au banc des prévenus.) Le président. Vaufroy, levez-vous. Vous êtes prévenu d'outrages à un agent de la force publique. Vous l'auriez traité de « gâteux ». Vous reconnaissez le fait ?

Continuer la lecture
Fermer le menu