Avant et après de Georges Courteline
Illustration de Barrère dans l'édition Coco, Coco et Toto de 1910. Source : BnF/ Gallica

Avant et après de Georges Courteline

Un sous-bois à Villebon. Marthe et René sont couchés l'un près de l'autre, dans l'herbe. René voudrait aller plus loin et multiplie les mots d'amour et de tendresse. Marthe résiste un moment. Le comportement du jeune homme "après" n'est plus le même.

Continuer la lecture

Une lettre chargée de Georges Courteline

La scène se passe à la poste. La Brige a reçu une lettre chargée d'un de ses amis. Cette lettre est à son nom mais adressée au ministère de l’Intérieur. Bien que l'employé connaisse la Brige qu'il a croisé chez les Crottemouillaud, il ne peut lui remettre la lettre car celui-ci doit justifier son identité. Malgré les différentes preuves qu'apporte la Brige, l'employé ne peut lui remettre la lettre.

Continuer la lecture
Théodore cherche des allumettes de Georges Courteline
Recueil de plusieurs pièces, illustré d'après les croquis de Barrère, paru en chez Fayard en 1913. Source : BnF/ Gallica

Théodore cherche des allumettes de Georges Courteline

A trois heures du matin, le jeune Théodore rentre chez lui après une fête, complètement ivre. Dans les escaliers de son immeuble, il dérange tous les voisins. Puis, cherchant des allumettes dans son appartement, il réveille son père qui est furieux de sa conduite.

Continuer la lecture
La peur des coups de Georges Courteline
Illustration de Adrien Barrère dans Les Marionnettes de la vie, Flammarion, 1900. Source : BnF/ Gallica

La peur des coups de Georges Courteline

De retour d'une soirée, scène de ménage. Lui est jaloux, mais aussi terriblement couard. Il ne supporte pas que des hommes fassent la cour à sa femme ni même lui parlent, mais il est incapable de leur demander des comptes. Elle le provoque.

Continuer la lecture
Fermer le menu