Courte scène, comique et enlevée, pour un petit nombre d’acteurs.

La voiture versée de Georges Courteline
Liste Berty dans le journal Les Modes (12/1907). Source : BnF/Gallica

La voiture versée de Georges Courteline

Un galant homme raccompagne chez elle une très jolie femme ayant subi un accident de la circulation, et tente de profiter de l’occasion pour la séduire. Mais c’est un traquenard : apparaît le mari, qui lui extorque de l’argent sous la menace implicite de faire constater un adultère.

Continuer la lecture
La peur des coups de Georges Courteline
Illustration de Adrien Barrère dans Les Marionnettes de la vie, Flammarion, 1900. Source : BnF/ Gallica

La peur des coups de Georges Courteline

De retour d'une soirée, scène de ménage. Lui est jaloux, mais aussi terriblement couard. Il ne supporte pas que des hommes fassent la cour à sa femme ni même lui parlent, mais il est incapable de leur demander des comptes. Elle le provoque.

Continuer la lecture
L’Honneur des Brossarbourg de Georges Courteline
Illustration de Théophile-Alexandre Steinlen, extrait du "Gil Blas illustré", Steinlen 1894. Source : BnF/Gallica

L’Honneur des Brossarbourg de Georges Courteline

Illustration de Théophile-Alexandre Steinlen, extrait du "Gil Blas illustré", Steinlen 1894. Source : BnF/Gallica Madame de Brossarbourg  craint pour son honneur car quelqu’un lui a mis la main aux fesses.  Elle raconte à son mari que pour s’assurer de l’identité de l’auteur de ces attouchements, elle a couché avec tous ses invités : Monsieur de Proutrépéto, Monsieur de Poilu-Boudin, le général baron de la Rossardière, M. de Brossarbourg rit de la bêtise de sa femme : c'est lui qui en était l'auteur...

Continuer la lecture
Fermer le menu