Courte scène, comique et enlevée, pour un petit nombre d’acteurs.

Un coup de fusil de Georges Courteline
Illustration de Barrère de l'édition de 1910. Source : BnF/Gallica

Un coup de fusil de Georges Courteline

Sept heures vingt ! - Tu n'es pas honteux, de rentrer dîner à de telles heures ? Tu t'es encore attardé à ta saleté de brasserie, à jouer ta saleté de manille, avec tes saletés d'amis, tas de bohémiens répugnants, qui se gobergent à ton compte et se fichent de toi, le dos tourné.

Continuer la lecture
L’Amour de la paix de Georges Courteline
Illustration de Barrère de l'édition de 1910. Source : BnF/Gallica

L’Amour de la paix de Georges Courteline

Moi, je vais vous dire : je suis le monsieur de la tranquillité chez soi ; l'homme de la paix à tout prix, comment on disait pendant le siège. Ma femme est pleine de qualités, ce qui n'empêche pas d'avoir son petit caractère. De là, les premiers temps de notre ménage, les discussions que je dus clore plus d'une fois à coups de pied dans le… trou laï, trou laï trou la la.

Continuer la lecture
L’île de Georges Courteline
Couverture de l'édition de 1910

L’île de Georges Courteline

Ce que c'est qu'une île britannique ?… (Didactique :) On entend par Iles Britanniques la réunion de l'Irlande, de l'Ecosse et de l'Angleterre...Vraiment, Coco, il n'y a que toi pour poser des questions pareilles. Alors, oui, tu croyais qu'on disait une île britannique, comme on dit un roc escarpé ou un vermouth-guignolet ?

Continuer la lecture
Fermer le menu