Lettre d’information n°7

Lettre d’information n°7

11 février 2016
/ / /
Comments Closed

Lettre d’information n°7

11 février 2016

Tout Feydeau sur  Libre Théâtre

Editorial

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b9016275v

Tournée Saint-Omer. Tailleur pour dames prochainement. Le Grand succès du théâtre de la Renaissance de Paris. Source : BnF/Gallica

Lorsque nous avons décidé de mettre à disposition sur Libre Théâtre l’ensemble des pièces de Feydeau en téléchargement, je confesse avoir eu quelques craintes sur l’intérêt de ce traitement exhaustif, victime comme beaucoup, de nombreux préjugés sur cet auteur.

La mise à disposition des pièces sur Libre Théâtre exige une lecture approfondie des œuvres, un travail sur la mécanique du récit, la lecture attentive des didascalies, la vérification du vocabulaire utilisé (création de termes, déformations linguistiques, anglicisme…)…. et très rapidement, le plaisir du texte a surgi : ce n’est pas seulement la belle mécanique du vaudeville qui fascine chez Feydeau, mais la modernité de la critique de la société et la richesse de la langue théâtrale au service de la comédie.

Pour mettre en contexte ces pièces, nous avons utilisé l’immense malle aux trésors que constitue Gallica (articles de presse, affiches, photographies des acteurs…), ainsi que les ressources audiovisuelles disponibles sur le site de l’INA. Nous espérons que d’autres détenteurs de fonds (théâtres, institutions culturelles, archives départementales, archives municipales…) permettront prochainement la réutilisation de leurs ressources libres de droit pour enrichir ces notices.

Alors un conseil, lisez Feydeau, allez voir ses pièces sur scène ou mettez-le en scène pour votre plaisir, le plaisir des acteurs et le plaisir des spectateurs.

Ruth Martinez


Biographie de Georges Feydeau

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530498854

Georges Feydeau, auteur de « La puce à l’oreille » aux Nouveautés : dessin de Yves Marevéry (1907). Source: BnF/ Gallica

Explorez les textes de Feydeau à travers sa biographie, l’hommage de Sacha Guitry  et le témoignage de Cocteau.

Guitry  : « Je pense qu’aucun homme, jamais, ne fut plus favorisé que lui par le Destin. Il avait, dans son jeu, tous les atouts : la beauté, la distinction, le charme, le goût, le talent, la fortune et l’esprit. Puis, le Destin voulant parachever son œuvre, il eut ce pouvoir prodigieux de faire rire… D’autres, me direz-vous, l’avaient eu avant lui et d’autres l’ont encore, ce pouvoir, (…) mais lui, Georges Feydeau, ce qu’il avait en outre, et sans partage, c’était le pouvoir de faire rire infailliblement, mathématiquement, à tel instant choisi par lui et pendant un nombre défini de secondes. Ses pièces étaient conçues, construites, écrites, mises en scène et jouées à une cadence particulière et que, vingt ans après sa mort, on est tenu de respecter.
Ses vaudevilles, puisque c’est ainsi qu’on appelle ses oeuvres, portent sa marque indélébile.  »

Lire la suite.


Le vaudeville et Feydeau

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53049803x

Portrait d’acteurs / dessin de Yves Marevéry 1907 . Source : BnF/ Gallica

Le vaudeville et Feydeau, à travers deux articles de  Georges Feydeau.

« Comment je suis devenu vaudevilliste ? C’est bien simple. Par paresse. Cela vous étonne ? Vous ignorez donc que la paresse est la mère miraculeuse, féconde du travail.

Et je dis miraculeuse, parce que le père est totalement inconnu.

J’étais tout enfant, six ans, sept ans. Je ne sais plus. Un soir on m’emmena au théâtre. Que jouait-on ? Je l’ai oublié. Mais je revins enthousiasmé. J’étais touché. Le mal venait d’entrer en moi.

Le lendemain, après n’en avoir pas dormi de la nuit, dès l’aube je me mis au travail. Mon père me surprit. Tirant la langue et, d’une main fiévreuse, décrêpant mes cheveux emmêlés par l’insomnie, j’écrivais une pièce, tout simplement. »

Lire la suite.


Les ressorts comiques du langage chez Feydeau

Théâtre des Nouveautés. Affiche de Paul Maurou, 1893.

Théâtre des Nouveautés. Affiche de Paul Maurou, 1893. Source : BnF/Gallica

 

Au-delà de la belle mécanique du vaudeville et de la modernité de la critique de société de la Belle Epoque, Feydeau propose dans ses pièces une langue théâtrale très riche, au service de la comédie.

Exploration de quelques procédés utilisés par Feydeau à travers son œuvre : l’argot, les jurons, les accents, les mots inventés, les mots mal utilisés, les erreurs de liaison, les dérèglements du langage, l’invention d’une langue, les formules-scie, l’onomastique ridicule des personnages, les jeux de mots, les répétitions…

Lire la suite.


La politique dans les pièces de Feydeau

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530948118

Dessinateurs et humoristes. Charles Léandre. Georges Clémenceau. 1898. Source BnF/Gallica

Une plongée dans l’ensemble de l’œuvre de Feydeau permet de découvrir qu’il est aussi un témoin attentif et critique des mœurs sociales et politiques de son époque. Il propose ainsi un regard décalé, entre absurde et humour noir.
Lectures recommandées par Libre Théâtre : le monologue toujours d’actualité Les Réformes, la comédie musicale futuriste L’Age d’or et la pièce subversive La Lycéenne.

Lire la suite.

 


Les progrès techniques dans les pièces de Feydeau

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b69266967

Circuit du Mans : Pilette sur Mercedes. Photographie Agence Rol. 4 août 1913. Source : BnF/ Gallica

Le théâtre du vaudeville est souvent comparé à une machinerie, dans la construction même des intrigues. Vinaver évoque même les pièces-machine, en opposition à des pièces-paysage. Au-delà du récit, si l’on s’intéresse aux décors, le vaudeville a exploité avec brio  les possibilités offertes par les machineries du théâtre. Feydeau les utilise dans ses pièces les plus longues mais il a utilisé les progrès techniques ou scientifiques comme matière première pour ses pièces. Trois exemples avec les premières courses automobiles dans Le Circuit, le phonogramme dans La Main passe ou l’invention du fauteuil extatique dans la Dame de chez Maxim…

Lire la suite.


Feydeau sur scène

Une sélection de quelques spectacles en 2016.

Un Fil à la patte
Comédie Française du 16 juin au 24 juillet 2016
Mise en scène de Jérôme Deschamps, lien vers le spectacle

On purge Bébé et Feu la mère de Madame
Théâtre de Nesle, du 11 février au 4 mars 2016
Mise en scène Jacques Drivet, compagnie Candela, lien vers le spectacle

On purge Bébé
La Comédie Saint-Michel, du 11 février au 26 février 2016
Mise en scène Nathalie Berger, lien vers le spectacle

Quand le diable s’en mêle (Léonie est en avance, Feu la mère de Madame, On purge bébé)
Toboggan, Centre culturel de Décines, du 27 au 29 mai 2016
Mise en scène Didier Bezace, lien vers le spectacle


Feydeau à la Une

Sélection d’émissions à revoir ou ré-écouter autour de Feydeau

Source INA

Source INA

On purge Bébé, pièce filmée par Marcel Bluwal en 1961, avec Jean Poiret, Michel Serrault et Jacqueline Maillan, extrait sur le site de l’INA, analyse sur le site de l’INA

La Puce à l’oreille, mise en scène par Marcel Maréchal en 1985 sur le site de l’INA et par Stanislas Nordey en 2004, sur le site de l’INA

Un fil à la patte, extraits du spectacle mis en scène par Jérôme Deschamps à la Comédie-Française avec Christian Hecq et Guillaume Gallienne en 2011, sur le site de l’INA

L’Hôtel du libre échange, extraits de la pièce de Feydeau et interviews du metteur en scène Alain Françon et de l’acteur Clovis Cornillac, Théâtre National de la Colline en 2007, sur le site de l’INA.

La Dame de chez Maxim, extraits de la pièce et interviews du metteur en scène, Roger Planchon, et des acteurs Hervé Pierre  et Vanessa Guedj 1998 à l’Opéra Comique, sur le site de l’INA

Chat en poche, extraits de la pièce et interview de Muriel Mayette,Comédie Française – Vieux Colombier 1998, sur le site de l’INA

Le Système Ribadier, premières scènes Au théâtre ce soir (1975), sur le site de l’INA

Georges Feydeau à la radio, sélection d’adaptations radiophoniques à la distribution prestigieuse sur le site de l’INA

Georges Feydeau, le maître du vaudevilleÇa peut pas faire de mal (France Inter) émission du samedi 8 décembre 2012, sur le site de France Inter

Les nouveaux chemins de la connaissance consacrés à La jalousie (4/4): Feydeau : « Ciel, mon mari ! » sur le site de France Culture


Merci aux 43 KissBankers qui ont soutenu ce projet et permettent aujourd’hui de lui donner vie.

LogoLT2N’hésitez pas à nous faire part de retours : vos propositions d’amélioration, vos suggestions de textes, de ressources…

Le chargement du texte intégral des oeuvres théâtrales du domaine public se poursuit. Après Feydeau, nous nous attaquons à Courteline.

Le Répertoire de Libre Théâtre est accessible à partir des formulaires de recherche sur libretheatre.fr : des recherches par oeuvre, par auteur et par distribution sont possibles. Vous pouvez ensuite explorer l’ensemble des oeuvres disponibles en élargissant ou réduisant votre recherche.


 

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.

Libre Théâtre 2015 - Designed by Klasik Themes.