Lettre d’information de Libre Théâtre n°22

Lettre d’information de Libre Théâtre n°22

26 juin 2017
/ / /
Comments Closed

Lettre d’information de Libre Théâtre n°22

26 juin 2017

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53066110x

George Sand :  tirage de démonstration Atelier Nadar. Source : BnF/Gallica

George Sand, Festival OFF, Les Editions La Comédiathèque

Libre Théâtre a débuté le traitement des 31 pièces de George Sand dont 25 ont été représentées du vivant de George Sand dans les plus grands théâtres parisiens : Théâtre-Français, Odéon, Théâtre de la Porte Saint-Martin, Théâtre du Gymnase, Opéra Comique, Vaudeville… 6 pièces sont déjà en ligne. Nous vous invitons à découvrir ces œuvres méconnues construites autour de très beaux personnages sensibles : François le Champi (adaptation du célèbre roman), Claudie (une jeune paysanne courageuse, fille-mère, qui épousera finalement le fils d’un métayer), Cosima (une jeune épouse écrasée par l’ennui et qui tombe sous le charme d’un habile séducteur), Lucie (naissance des sentiments d’un jeune homme pour sa demi-sœur), Maître Favilla (un musicien rêveur et un peu fou, persuadé d’être l’héritier d’un châtelain), mais aussi Molière (aux prises avec Armande Béjart). 
Nous poursuivrons la mise en ligne des textes de George Sand cet été, parallèlement à notre activité de critique de spectacles au Festival OFF d’Avignon et à notre activité d’édition.


Molière

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8415869n

Bocage jouait le rôle de Molière à la création. Lithographie de Benjamin de 1835. Source : BnF/Gallica

La pièce met en scène cinq moments de la vie de Molière, en insistant sur ses relations tumultueuses avec Armande Béjart.  Extrait de la dédicace de George Sand à Alexandre Dumas : « Je n’ai cherché à représenter que la vie intime, et où rien ne m’a intéressé que les combats intérieurs et les chagrins secrets. Existence romanesque et insouciante au début, laborieuse et tendre dans la seconde période, douloureuse et déchirée ensuite, calomniée et torturée à son déclin, et finissant par une mort profondément triste et solennelle. Un mot navrant, un mot historique résume cette vie près de s’éteindre : « Mais, mon Dieu, qu’un homme souffre avant de pouvoir mourir ! ». Lire la suite.

 

 

 


François le Champi

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b10541401k

Deshayes, rôle de Jean Bonnin, dans François le Champi, Théâtre de l’Odéon en 1849, par A. Lacauchie. Source : BnF/Gallica

François, l’enfant trouvé dans les champs, revient dans la maison de Madeleine, la meunière qui l’a élevé. Il a été chassé quelques années auparavant par le mari de Madeleine, qui a dilapidé ses biens au profit d’une paysanne sans scrupule, dénommée Sévère. Mariette, la belle-sœur de Madeleine est courtisée par le neveu de Sévère. Elle tombe amoureuse de François, qui se rend peu à peu compte qu’il est amoureux, lui, de Madeleine.  Lire la suite.

Claudie

Claudie fait les moissons avec son grand-père, le Père Rémy, chez les métayers Fauvreau. Le fils Fauveau, Sylvain, tombe amoureux de la jeune fille, travailleuse et réservée. Mais le père Fauveau a d’autres vues pour son fils : la Grand’Rose, la propriétaire de la métairie, une belle femme riche et élégante que convoite également Denis Ronciat. Claudie rencontre par hasard sur Denis Ronciat.  On comprend très vite qu’il est à l’origine de ses malheurs : il a séduit Claudie quand elle avait 15 ans en lui promettant le mariage mais il l’a abandonnée. Un enfant est né de cette liaison. C’est dans la misère que Claudie a élevé son enfant, décédé à l’âge de trois ans. Denis Ronciat révèle une partie de l’histoire à Rose qui, jalouse de l’intérêt de Sylvain pour Claudie, veut éloigner la jeune fille et son père. Sylvain est désespéré. Dans une très belle scène, le Père Rémy prend la défense de Claudie et ridiculise Denis Ronciat, qui est chassé. Tout le village entoure et soutient Claudie. Sylvain lui demande sa main. Lire la suite.

Cosima

Cosima est l’épouse d’Alvire, un bourgeois négociant de Florence. Elle passe ses journées à s’ennuyer terriblement lorsqu’un riche Vénitien, Ordonio Éliséi, se met à la courtiser. Elle résiste, mais peu à peu tombe sous le charme de cet habile séducteur. Lorsque l’on croit qu’Ordonio a été assassiné, Alvire est arrêté. Mais c’est en réalité le serviteur d’Ordonio, qui se déguisait à la demande de son maître, qui a été tué. Ordonio réapparaît : Alvire, qui échappe ainsi à la sentence de mort,  lui ouvre sa maison, pour lui marquer sa reconnaissance. Cosima est amoureuse mais fidèle à son époux. Ordonio utilise toutes les ruses pour la convaincre de partir avec lui. La pièce s’achève tragiquement avec le suicide de Cosima. Lire la suite.

Lucie

Adrien revient des Etats-Unis avec son ami Stephens, après une longue absence. Son père est décédé en laissant une fille Lucie, qu’il a eue avec une gouvernante. Daniel, l’intendant, fait tout ce qu’il peut pour protéger les intérêts de Lucie, que sa mère, une femme intéressée et déplaisante, ne veut plus voir. Stéphane et Adrien tombent tous deux sous le charme de Lucie. Par ailleurs, le portefeuille qui contenait toute la fortune du père a disparu… Lire la suite.

 

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b84383509

Maître Favilla ou le pique-assiette sans le savoir : estampe de Pochet, 1855. Source : BnF/Gallica

Maître Favilla

Le bourgeois Keller hérite du chateau de Muhldorf, qui appartenait à son oncle, mort sans testament. Il s’y rend avec son fils et découvre Maître Favilla, un musicien rêveur et un peu fou, un ami du défunt qui s’est installé avec sa famille dans le chateau et qui est persuadé d’être l’héritier. La famille de Favilla demande à Keller de le ménager le temps qu’il recouvre ses esprits. Le fils de Keller tombe amoureux de la fille de Favilla…Lire la suite.

 


FESTIVAL OFF 2017

Comme en 2016, Libre Théâtre met à l’honneur les compagnies et les théâtres qui font vivre les pièces du répertoire français. Nous publions la liste des spectacles en mentionnant le lien vers la notice sur Libre Théâtre pour en savoir plus sur la pièce et la lire intégralement, et éventuellement un lien vers la recommandation de Libre Théâtre. Cette liste sera complétée avec les liens pour réserver dès la mise en ligne de la base des spectacles du festival OFF d’Avignon 2017. Les pièces du domaine public dans le OFF en 2017

Cette année nous vous proposerons également quelques explorations en dehors du domaine public pour vous recommander d’autres spectacles à ne pas manquer. 


La Collection Libre Théâtre des Editions La Comédiathèque

Pour répondre à des demandes transmises par des libraires, Libre Théâtre propose aux Editions La Comédiathèque, une collection de pièces libres de droit, peu connues mais remarquables par leur empreinte dans l’histoire du théâtre, par les thématiques évoquées, leur esthétique ou leur dramaturgie. Ces textes n’ont pas fait l’objet d’édition depuis le XIXème ou le tout début du XXème  siècle. Ces textes seront toujours proposés en téléchargement gratuit sur Libre Théâtre.
La Collection Libre Théâtre compte aujourd’hui 7 titres :
Henry Becque, Comédies Courtes
Henry Becque, Les Corbeaux
Henry Becque, Michel Pauper
Georges Feydeau, La Lycéenne
Eugène Labiche et Marc-Michel, Si jamais je te pince
Jules Renard, Monsieur Vernet
Edmond Rostand, Les Romanesques

Deux titres sont à paraître fin juin : 
Victor Hugo, Mille francs de récompense
Georges Sand, Molière.

Les Editions La Comédiathèque proposent également une collection contemporaine, avec  les œuvres de Jean-Pierre Martinez, en français, espagnol, anglais et portugais.


A l’affiche actuellement à Paris 

Monsieur de Pourceaugnac mis en scène par Raphaël De Angelis
Du 09 Juin au 02 Juillet 2017 au Théâtre de l’Épée de Bois

Monsieur de Pourceaugnac mis en scène par Raphaël de Angelis

Le Théâtre de l’Épée de Bois accueille, dans la grande salle en pierre, Monsieur de Pourceaugnacde Molière, produit par le Théâtre de l’Éventail : un spectacle très complet qui explore de multiples facettes de l’art scénique.
Le spectacle commence dans la plus pure tradition de la comédie-ballet  : la partition de Lully, interprétée avec brio par cinq musiciens et trois chanteurs solistes de l’ensemble de musique baroque la Rêveuse, nous plonge dans l’atmosphère des divertissements royaux. Reprenant les codes du théâtre de tréteaux, la mise en scène de Raphaël De Angelis utilise tous les ressorts de la commedia dell’arte pour nous entraîner dans l’univers de cette farce  : 6 comédiens incarnent avec talent les multiples rôles grâce à de superbes masques et costumes.
Puis peu à peu, d’autres influences accentuent la folie des situations et la mise en abyme des multiples manipulations  : des marionnettes, des masques effrayants en paille, des chorégraphies mêlant poésie, burlesque et cruauté… La pièce s’achève par un superbe tableau rappelant les atmosphères carnavalesques du Nord de la France avec un géant, double de Monsieur de Pourceaugnac.
Un spectacle familial réjouissant, qui a enthousiasmé également les plus jeunes spectateurs.
Jusqu’au 2 Juillet 2017 Lire la suite.

 


Polyeucte mis en scène par Ulysse Di Gregorio
Du 13 Juin au 2 Juillet 2017 au Théâtre de l’Épée de Bois

Polyeucte mis en scène par Ulysse Di Gregorio

La petite salle tout en bois du studio offre un véritable écrin au superbe texte de Corneille. Dès les premiers alexandrins, la mise en scène très sobre d’Ulysse di Gregorio, avec pour tout décor quelques colonnes, nous transporte dans une époque lointaine. Magnifiés par une lumière très étudiée, les costumes, à la fois antiques et contemporains, traduisent parfaitement au fil de la pièce les passions des personnages. Mais c’est surtout l’immense talent des comédiens qui nous fournit les clés pour pénétrer dans le monde des premiers martyrs chrétiens, un monde qui nous semble au départ si étranger, mais qui peu à peu devient le nôtre. Nous sommes d’abord touchés par les rôles de femmes, Pauline et sa servante superbement interprétées, puis petit à petit bouleversés par l’enthousiasme exalté puis la joie extatique de Polyeucte.
Un spectacle envoûtant.
Jusqu’au 2 Juillet 2017 au Théâtre de l’Épée de Bois Lire la suite.


L’Hôtel du Libre-Echange, mise en scène Isabelle Nanty

Croquis sur le vif réalisé par Bénédicte Roullier, lescroquis.fr

Isabelle Nanty met en scène à la Comédie-Française L’Hôtel du Libre-Échange de Georges Feydeau et Maurice Desvallières.  La mécanique implacable de cette comédie devient jubilatoire quand elle est servie par des comédiens si talentueux.
Le couple Paillardin, Jérôme Pouly et Florence Viala, se révèle drôlissime. Méconnaissable en patron d’hôtel, Laurent Lafitte rend hommage à la tradition du vaudeville en interprétant quelques chansons pendant les changements de décor. 
On retrouve un plaisir enfantin à éclater de rire à toutes les apparitions de l’extraordinaire Christian Hecq composant un Mathieu qui restera dans les annales. Et notre âme d’enfant est aussi touchée par la très belle composition du tableau nocturne, avec Bakary Sangaré dans le rôle de Boulot, sur un vélo, éclairé en arrière-plan par la lune.
Un spectacle qui fait du bien, à ne pas manquer.

Salle Richelieu jusqu’au 25 juillet 2017 Lire la suite.


Merci aux 43 KissBankers qui ont soutenu ce projet et permettent aujourd’hui de lui donner vie.
N’hésitez pas à nous faire part de vos propositions d’amélioration, vos suggestions de textes, de ressources… 
data.libretheatre.fr recense aujourd’hui 751 œuvres théâtrales du domaine public. Le chargement du texte intégral de ces œuvres se poursuit. 359 textes ont été traités à ce jour. 
Le Répertoire de Libre Théâtre est accessible à partir des formulaires de recherche sur libretheatre.fr : des recherches par œuvre, par auteur et par distribution sont possibles. Vous pouvez ensuite explorer l’ensemble des oeuvres disponibles en élargissant ou réduisant votre recherche.

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.

Libre Théâtre 2015 - Designed by Klasik Themes.